Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lilith... Juste Lilith. [U.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Nombre de messages : 1
Armes favorites : Dague sacrificielle, sucette à la cerise
Attribut(s) élémentaire(s) : Nécromancie, magie démoniaque, invocation, ténèbres et autres joyeusetés...
Renom : 0

MessageSujet: Lilith... Juste Lilith. [U.C.]   Ven 17 Juil - 0:16


Nom : Je le cache depuis bien longtemps...

Prénom* : Vous ne connaitrez pas mon véritable prénom. A défaut, appellez-moi Lilith.

(Ses noms et prénoms d'origine seront évoqués dans l'histoire, mais elle a abandonnée cette existence depuis trop longtemps pour qu'ils puissent être considérés encore comme siens.)

Âge* : Ca dépend, on parle de l'âge physique ou mentale ? Le premier s'élève à une treizaine d'années... Le second à plus de 200 ans.

Race* : Hylienne.

Armes* : Je ne porte aucune arme, si ce n'est un poignard sacrificiel... Pour le reste, ma magie suffisait amplement à me défendre, jusqu'à il y a peu de temps.

Description Psychique* : Un esprit très particulier que celui de l'enfant... Un savoir accumulé depuis plus de deux siècles, son âge transparait dans certains de ses gestes, certaines de ses réflexions. Elle a parfois une attitude étrange, en décalage avec son âge apparent, ce qui a le don de mettre mal à l'aise. Elle peut afficher un sérieux déconcertant, faire preuve d'une détermination que des guerriers chevronnés pourraient lui envier... Cela dit, son rajeunissement à eu le don de fausser son esprit autant que son corps. Les hormones jouant, elle est sujette à des sautes d'humeur assez spectaculaires et surprenantes. Elle ne supporte pas qu'on ne la prenne pas au sérieux, et cela arrive un peu trop souvent depuis qu'elle a rajeuni, donnant lieux à des colères effrayantes...
Pour Lilith, les hyliens, les kokiris, les gorons, les zora... Tout cela, ce sont des races faibles. Raison pour laquelle elle a œuvré toute son existence à s'extirper de sa condition d'hylienne, à acquérir plus de pouvoir. Elle a l'habitude de commander, de dominer la situation, et cela la pousse à s'énerver d'autant plus après l'erreur stupides qui l'a menée à rajeunir, car elle a perdu la maîtrise des pouvoirs qu'elle avait accumulés. Cette impuissance la rend colérique, amère, et elle a tendance à décharger sa colère et sa frustration sur son entourage.
Au risque de répondre au cliché du mage noir, Lilith se montre sans réelle pitié envers les autres êtres vivants, même si elle n'est pas particulièrement sadique non plus. Elle aime le pouvoir, et le savoir permet d'y accéder. Alors elle aime le savoir. Elle étudie les arts les plus sombres qui soient, sans réelle considération pour ceux qui en font les frais... Après tout, un hylien a une existence éphémère, alors qu'elle aspire à vivre longtemps, bien longtemps...
Lilith n'accorde jamais réellement sa confiance à personne, pour diverses raisons. Déjà, elle considère les êtres vivants comme inférieurs, alors ils ne méritent pas de sentiments tel que la confiance. Elle ne s'attend pas à être obéit non plus, et elle a tendance à forcer les choses pour qu'elles ailles dans son sens. Elle ne fait pas non plus confiance aux êtres qu'elle considèrent comme supérieurs à elle, car ce sont des créatures fourbes qui cherchent leur profit en toute chose - comme elle en somme... Et parce-qu'elle pense ainsi, elle sait comment ces créatures fonctionnent. Ils n'hésitent pas à se montrer fourbes si cela peut leur être profitable ou leur apporter un quelconque sentiment de satisfaction.
Bref, la petite Lilith n'a pas, aux premiers abords, le caractère de fillette que son corps actuel pourrait laisser croire. Et pourtant...
Depuis son rajeunissement, elle exerce un contrôle moins grand sur elle-même, sur ses sentiments et sur ses envies, si bien qu'on a parfois l'impression qu'elle agit réellement comme une enfant. Et sa voix fluette n'enlève rien à cette impression. Elle retrouve également certains des goûts qu'elle avait étant petite, comme par exemple sa presque-addiction aux sucettes à la cerise.

Description Physique* : A-t-on déjà vu gamine plus adorable ? Il y a peu de chances... Et pourtant, Lilith déteste son apparence actuelle. Le corps d'une fillette de 12 ans ne lui sied pas... Un visage rond, éclairé par deux grands yeux mauves, ceux-ci sont cerclés de noir et reflètent un savoir vieux de plusieurs siècles... Un nez fin et droit barre son visage pâle, encadré par une chevelure d'un noir brillant, soyeuse, tombant jusqu'aux épaules de la fillette. Sous ses vêtements, son corps est couvert de tatouages, vestiges des magies qu'elle a pu utiliser avant son accident. Le corps à rajeuni, mais les marques sont restées... Un corps fin, mais ne présentant pas encore des formes adultes, elle le couvre en générale par des robes dont les teintes varient du rose pâle au noir, en passant par toutes les teintes de violet et de mauve possibles et imaginables. Sinon, elle opte pour une chemise claire et une jupe courte plissée. Elle ne laisse jamais tomber sa veste de coton d'une couleur mauve sombre. Doublée trois fois pour couper le vent et lui tenir chaud, ses manches couvrent aisément les bras de la fillette, tombant même un peu plus bas que nécessaire, et la capuche du gilet arbore deux décorations en forme d'oreilles de chat. Quitte à avoir l'air d'une gamine, autant l'assumer... Et puis cela fait du bien de laisser libre cours à son coté fantasque des fois. Nécromancienne d'accord, mais cliché, non merci. Elle porte des souliers de cuir aux pieds, et ses chevilles sont couvertes de guêtres rayées mauve et noir.

Histoire* :
prologue ~ « Tu veux une sucette à la cerise ? »

La fillette s'accrochait désespérément au bras de sa mère. Ses ongles mordaient la peau fine, mais la femme n'osait pas dire à sa fille de desserrer son étreinte, et elle prenait simplement son mal en patience. Il devait arriver bientôt, et elle savait qu'alors, elle verrait sa fille pour la dernière fois. Elle passa un bras protecteur autour des épaules de l'enfant.

« Maman, pourquoi on reste dans le froid..?
- Parce-que ma chérie, tu sais bien qu'il doit venir te chercher...
- L'homme au bâton ?
- Oui, l'homme au bâton. »

L'homme au bâton n'avait jamais eu de nom. Il n'en avait pas vraiment besoin. Il venait une fois l'an, et chaque année la petite fille entendait les mêmes paroles sortir de sa bouche : "Lorsque tu auras dix ans, tu viendras avec moi." Et elle le croyait, parce-que sa mère n'avait jamais démenti. Alors elle portait un sac sur son épaule, où il y avait toutes ses affaires. Quelques vêtements de rechange et un nounours en peluche, et pour seules provisions un sachet de sucettes à la cerise. La fillette plongea la main dans le sac et en tira une friandise qu'elle ouvrit consciencieusement avant de la fourrer dans sa bouche, un peu rassurée par le goût sucré. Elle regarda alors autour d'elle, cherchant des yeux l'homme au bâton.

La rue était plongée dans un brouillard qui restait très bas, voilant les pavés. La lune, haute dans le ciel, adressait au bourg ce même sourire angoissant que l'enfant avait connu toute sa vie. Et comme à chaque fois qu'elle voyait ce sourire, un frisson d'appréhension secoua son dos. Elle se concentra sur sa sucette pour se changer les idées, mais elle trouvait l'atmosphère nocturne absolument sinistre.

Le premier "CLAC" sonore résonna dans les rues pavées, faisant sursauter la fillette. Le bruit du bâton. Un autre suivit, et encore un autre... Sa mère se mit à genoux pour se mettre à la hauteur de sa fille, posant ses mains sur ses épaules. Ses yeux bleus étaient humides de larmes.

« Sarene Asther. N'oublie pas ce nom que je t'ai transmit, car c'est tout ce que je pourrais te léguer... Ma fille...
- Oui, mère ?
- Tu seras sage, n'est-ce pas ? Promets-le moi... Fait bien tout ce qu'il te dit, ne lui donne pas d'excuse pour... »

La forme de l'homme au bâton surgit devant elles, interrompant les recommandations de sa mère, et la fillette leva les yeux vers le nouvel arrivant. Grand, élancé, il portait des vêtements impeccablement coupés, comme à chaque fois, mais en même temps d'une simplicité désarmante. Il tenait un grand bâton, qui frappait le sol en cadence lorsqu'il marchait. Ses traits étaient ordinaires, mais pas désagréables. Il adressa un sourire à la fillette, qui le regardait avec de grands yeux, sans chercher à lui faire montre d'un quelconque signe de bienvenue. Elle regarda sa mère se relever et saluer l'homme au bâton, l'air anéantie.

« Bonsoir...
- Bonsoir madame. La fille est prête ?
- Oui... »

On sentait dans sa voix qu'elle-même ne l'était pas.

Clan* : Aventurier solitaire

Code secret* : Okay by Seph

Ah, et aussi... : Si quelqu'un pouvait retirer le point de mon pseudo ? ^^ Au fait, ceci est un double compte d'Ashiyu, j'avais oublié de préciser '-' (J'ai l'autorisation de Seph, pour le reste les admins ont étés aux abonnés absents pendant un bon moment donc bon... ^^')
Revenir en haut Aller en bas
 
Lilith... Juste Lilith. [U.C.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Lilith Chik'ari
» Ensevelissement de Lilith ...
» Galerie de Lilith
» Une chasseuse égarée ?[PV Lilith]
» Des traces du passé, et de la porte des âmes... (pv Lilith)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Index obligatoire :: Présentation-
Sauter vers: