Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Monstrueuse Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosa
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 15
Armes favorites : Dagues et arc.
Attribut(s) élémentaire(s) : Esprit. Elle maîtrise des sorts d'illusion et peut créer des doubles de soi-même.
Renom : 3

MessageSujet: Une Monstrueuse Rencontre   Ven 3 Juil - 17:43

Rose leva les yeux : le ciel s’enveloppait de son doux satin noir et le soleil avait laissé sa place à la Lune et aux étoiles. Quel beau paysage… La Rose sentit une douce brise secouer ses cheveux et parcourir sa peau. A ce contact, elle émit un frisson qui la secoua de tout part. Rose eut soudain un mauvais pressentiment : la Forêt était bien trop calme…

Ce silence angoissant pesait sur Rosa et l’alourdissait. Elle voulait juste sortir d’ici pour rejoindre sa maison dans l’immense plaine. Elle soupira et passa son arc à son dos, ainsi que son carquois.

La Rose vit un lapin passer devant elle en sautillant et disparaître dans d’épais et touffus arbustes.
Amusée, la jeune femme suivit l’animal du regard en esquissant un sourire. Il semblait si inconscient du danger qui le guettait… Trop tard, Rosa se rappela qu’elle aurait très bien pu le tuer pour le manger plus tard, après l’avoir cuisiné.

Elle roula des yeux, exaspérée de son caractère enfantin. Elle n’avait pas l’instinct de survie, décidément…

Rosa sursauta quand le sol trembla et que les arbres se mirent à bouger. Elle reprit son arc et une flèche, par précaution. Un bruit sourd retentit. La Rose tremblait de peur mais elle pointa son arme vers la source de bruit, s’apprêtant à tirer quand la chose se montrerait.

« - Montre-toi ! »

Coïncidence ? Sûrement… après ces paroles, une bête énorme et monstrueuse se présenta à Rosa. La jeune femme garda son calme et tira une flèche dans le corps de la bête.
Le monstre se rapprocha de Rosa en grognant et abattit une patte près d’elle. Cette fois, La Rose ne put se retenir : elle poussa un cri de terreur.
Revenir en haut Aller en bas
http://louloutte3.e-monsite.com/
Ashiyu
Vagabonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 25
Armes favorites : Poignard, nommée Arhion , et fils de fer.
Attribut(s) élémentaire(s) : Ashiyu : Neutre / Arhion : Ténèbres
Renom : 77

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Ven 3 Juil - 18:35

La nuit avait laissé son voile d'ombre se répandre sur la terre, plongeant le monde dans une obscurité que ne venait troubler que l'éclat des rayons de lune qui passaient à travers le drus feuillage des arbres. Cela faisait une bonne heure maintenant que l'Hylienne avait demandé à son compagnon de voyage à s'arrêter un moment. Se retrouver ici, en pleine nuit, dans la forêt, avec cet homme possédé par le démon qui l'avait traumatisé, n'était pas des plus rassurants, mais elle savait par ailleurs que Sephiroth la protègerais en cas de problème... Et qu'il était également la pour la contenir si le danger faisait ressortir sa propre part d'ombre.

Silencieuse, elle attisait les flammes du feu qu'elle avait allumé. Aucun des deux voyageurs ne parlait beaucoup, et leur marche quotidienne était généralement l'occasion de longs silences qui en disaient parfois plus que tous les mots du monde. Ces deux êtres qui ne s'étaient connus qu'à travers leurs traumatismes respectifs, apprenaient à présent à appréhender chacune des facettes de la personnalité de l'autre dans sa vie de tous les jours, et l'expérience avait quelque chose de reposant pour Ashiyu.

Elle retourna la viande qui cuisait sur une pierre plate dans le feu à l'aide de son bâton, la faim provoquant un grand creux dans son ventre. Un creux auquel elle était habituée. Jusqu'à présent, elle n'avait eu que très peu de temps pour pratiquer la chasse. Parfois, ses câbles lui permettaient d'attraper un lapin, mais faire sécher la viande qu'elle ne consommait pas directement prenait trop de temps pour qu'elle se le permette bien souvent... A présent qu'ils voyageaient à deux, elle n'avait plus vraiment ce problème. Parfois, c'était lui qui attrapait le lapin, parfois c'était elle, mais comme il ne mangeais pas énormément elle avait plus que sa part. Cela ne l'empêchait pas de lui réserver quelques morceaux de choix, même si elle se demandait s'il en profitait vraiment... Elle haussa les épaules distraitement. Après tout, c'était l'intention qui comptait, et manger de la viande ne faisait jamais de mal à personne. De plus, le lapin était bientôt cuit.

Laissant ses interrogations silencieuses de côté, elle s’apprêtait à le sortir du feu lorsqu'un cri aigüe retentit à travers les bois. Le son était lointain, mais transcrivait sans aucun doute une certaine détresse. La jeune femme se releva dans un bond, tendant ses fines oreilles pointues en direction du son. Un grand bruit de choc accompagna un léger frémissement du sol. Visiblement, quelqu'un était en danger... Si elle se fiait à la tonalité du cri, c'était certainement une jeune femme.

- Nous devons aller l'aider...

Elle savait très bien que Sephiroth ne serait pas forcément emballé - après tout il commençait à peine à essayer de se constituer une vie sociale - mais elle ne pouvait pas laisser une innocente se faire agresser sans rien faire. L'hylienne avait subie de nombreuses désillusions, mais pas encore celle de laisser son prochain se faire tuer. Elle s'élança dans la direction du son, sans prendre la peine de vérifier que le semi-démon la suivait. Il faisait ce qu'il voulait... Mais, intérieurement, elle priait pour qu'il la suive, car elle doutait de venir seule à bout d'une créature si massive qu'elle en faisait trembler le sol. Et elle ne voulait à aucun prix laisser Arhion sortir pour s'en charger.
Revenir en haut Aller en bas
http://siya.forumactif.org/
Sephiroth
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 632
Age : 22
Armes favorites : Masamune
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu (80%) et glace (20%)
Renom : 228

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Sam 4 Juil - 2:01

Sephiroth avait l'habitude de bien des choses. Il avait l'habitude du silence et de la solitude, du danger et du sang. Longtemps il avait été un prédateur autant qu'un vagabond, guère plus qu'un fantôme bercé d'illusion qui trouvait son existence par la violence. L'aveugle avait l'habitude du soleil ardent comme des étoiles par une nuit glaciale. Il avait été l'exilé, le fou qu'on chassait, le démon qu'on bannissait, l'étranger qu'on huait. La solitude avait été son refuge...

Mais désormais, il découvrait le voyage à deux. Le surhomme devait faire face à la faiblesse humaine - même si sa compagne était potentiellement encore moins humaine que lui - à la fragilité d'un corps, aux besoins handicapants d'un mortel...et surtout aux émotions d'un lien profond. Lorsqu'Ashiyu fatiguait, il s'arrêtait au lieu de la pousser. Quand elle demandait à se reposer, il s'asseyait pour l'attendre au lieu de poursuivre sa route. Quand elle avait faim, il usait de ses sens pour essayer de lui trouver un gibier, quand elle avait soif, il tendait l'oreille et le nez pour trouver un cours d'eau.

Il était un semi-démon, un monstre parmi les hommes...et il découvrait ce que cela faisait de s'inquiéter pour quelqu'un. C'était un sentiment étrange qui le mettait extrêmement mal à l'aise en permanence. Sephiroth avait l'impression...d'être devenu faible, d'être plus "mou" à l'intérieur. De ne plus être le guerrier ultime qu'il était autrefois. Cela lui faisait peur, lui qui n'avait rien eu d'autre durant plus de la moitié de sa vie que ce désir d'être le plus fort, d'être le prédateur suprême...

Mais en même temps, à mesure qu'il s'angoissait à cause de sa compagne de voyage, il sentait...quelque chose se réchauffer en lui. L'acier froid de son cœur semblait muer petit à petit en une chair véritable, quelque chose de plus...naturel, banal.
Et plus il s'humanisait, plus il était en proie à la panique. Alors le voyageur taciturne se renfermait d'autant plus, se murant dans le silence lorsqu'il aurait autrefois répondu par quelques mots laconiques. Lui qui était naturellement si distance, s'efforçait de marcher quelques pas devant la vagabonde...avant qu'elle ne lui dise qu'il se trompait de route, et qu'il finisse par marcher quelques mètres en arrière, comme pour essayer de retrouver un peu de cette solitude rassurante.

Jamais il ne l'aurait avoué, mais il faisait de plus en plus confiance à Ashiyu. Et plus ça allait, plus il se cachait derrière des mots aussi rares que durs, mettant de plus en plus de distance entre elle et lui, , car au fur et à mesure que son affection pour l'hylienne augmentait, sa confiance en lui-même baissait, et moins il osait se tenir à ses côtés.

La jeune femme finit par demander à monter le camp à la tombée de la nuit. Comme d'habitude, elle avait allumé le feu et avait cuit un lapin qu'elle avait attrapé. Sephiroth se demandait parfois si elle avait pitié de lui, de sa cécité ou de sa nature. Elle s'occupait toujours du feu, sans jamais lui demander de le faire. Le demi-démon n'avait jamais pris la peine alors de lui dire qu'il pouvait invoquer des flammes à son gré. Et comme à sa propre habitude, l'infirme s'était installé à un endroit précis, donnant le sentiment de se rapprocher du feu autant que de s'éloigner d'Ashiyu.

Elle lui donna un morceau de lapin. Il les mangea. Comme d'habitude. C'était un concept étrange. D'avoir l'habitude de laisser quelqu'un faire des choses pour deux. Y était-il réellement si habitué ? La viande avait un goût de viande...il s'en moquait. Ashiyu mangeait car elle avait faim. Lui mangeait car Ashiyu mangeait. L'imiter lui donner le sentiment d'être plus humain. Ça renforçait son malaise, et réchauffait un peu plus son cœur.

Puis il y eut un cri. Ashiyu se dressa vers la source du bruit, prise d'inquiétude pour sa congénère mortelle qui avait visiblement des ennuis. Lui n'eut pas plus de réaction qu'un sourd. Il s'angoissait pour lui-même et pour sa compagne, pas pour les autres. Les autres n'étaient pas encore importants à ses yeux. L'aveugle perçut la vibration du sol avec la perception d'un serpent. Il daigna relever la tête, la créature avait l'air imposante... Ashiyu allait forcément y aller, elle allait être en danger, s'il ne faisait rien elle allait sans doute être blessée, ou pire.


- Nous devons aller l'aider...

Danger. Monstre. Ennemi. Tuer... Sephiroth sentait ses sombres instincts revenir à la charge alors qu'il éprouvait de la peur pour sa compagne. Son sang paraissait se réveiller, la chaleur misérablement humaine de son cœur laissait petit à petit place au brasier de la fureur qui l'avait maintenu en vie si longtemps, face à tous les périls et à son sens de l'orientation pathétique.

Ne prenant même pas la peine d'emporter son sabre, le demi-démon abandonna tout sur l'instant. Sa bonne conscience, le reste de sa viande, tout ce qu'il n'avait pas sur lui sur la seconde. Sur les traces d'Ashiyu autant qu'à la poursuivre des vibrations et des cris de la bête, l'aveugle traversa la forêt comme une flèche. Il filait à travers les bois sans peine, traversant des buissons aux épines effilées d'un seul bond, leurs armes naturelles griffant sa chair améliorée, il esquivait des creux sournois en rebondissant contre des troncs, se glissait avec aisance entre les pièges naturels de la forêt.

En cet instant, il se sentait revivre, retrouver enfin le véritable Sephiroth, un fauve sanguinaire qui ne connaissait aucune limite, aucune peur. Ses capacités extrasensorielles lui offraient une vision à courte portée, mais il savait pleinement l'exploiter pour se déplacer dans un tel environnement, en particulier dans l'état d'excitation dans lequel il se trouvait. Le surhomme dépassa sa compagne de voyage à peine quelques instants avant "d'apercevoir" enfin la créature monstrueuse qui s'en prenait à une innocente, si ce concept pouvait seulement exister, qui elle tentait tant bien que mal de sauver sa peau.

Lorsqu'il déboula à proximité de la bête, Sephiroth eut juste le temps d'en apprécier l'aspect aux travers de ses sens avant de se jeter sur le monstre en rugissant encore plus sauvagement que lui, son corps tout entier entrant en ébullition. La créature était horrible et immense. Cela ne fit qu'enrager encore plus le sang démoniaque de l'aveugle qui sauta à la gorge de la bête. Enfin il pouvait être lui, un monstre solitaire et égoïste.

Il asséna deux bons coups de poings au fauve, si puissant que le choc retentit violemment dans les environs proches, avant de s'agripper à son ennemi qui le repoussa d'un coup de patte qui aurait probablement sonné un homme normal. Mais cela suffit à peine à faire tomber l'aveugle qui repartit à l'assaut aussitôt, faisant se pencher le monstre d'un violent direct qui s'enfonça dans son ventre bestial avec un cri aussi sauvage que triomphant...avant que la bête ne réplique d'un énorme coup de patte qui écrasa le demi-démon contre un arbre avec un craquement sinistre. Même Sephiroth ne put retenir une exclamation douloureuse quand son corps sembla se disloquer sous la force du fauve.

Mais lorsque la patte s'éloigna, le surhomme lui sauta à nouveau dessus dans un rugissement empreint d'une rage et d'un plaisir macabre. Il avait mal, horriblement mal, et tout ça pour quoi ? Pour un bête concours de bestialité, du monstre contre le monstre...et ça lui plaisait. Il abandonnait enfin tous ses doutes pour se retrouver au cœur de la cruauté la plus naturelle qui soit. L'aveugle planta ses ongles, avec autant de forces que s'il s'était agit de poignards, dans l'un des yeux du monstre, s'en servant comme d'une prise sadique pour venir enfoncer ses crocs dans la gorge de la bête, savourant le goût épais et métallique, ce parfum si familier, jusqu'à ce que la créature, visiblement très peu coopérative, ne se saisisse du surhomme et ne le projette de toutes ses forces contre un autre arbre, bien des mètres plus loin, où il s'écrasa dans un bruit sourd avant de s'affaler au sol.

Le monstre poussa un nouveau rugissement de défi, blessée à plusieurs reprises et désormais borgne, tandis que Sephiroth s'efforçait de se relever en crachant un peu de sang. Il craignait bien que cette sensation d'avoir été fracassé ne soit pas qu'une impression, et c'était cette souffrance intenable, cette folie absurde, qui l'aidait à se relever, un sourire féroce aux lèvres, prêt à y retourner avant que son corps ne puisse plus suivre sa démence.
Il avait pour l'instant totalement oublié Ashiyu et la raison de sa rencontre avec le monstre.

_________________________________________________________
"Il existe plus d'une façon de souffrir...ne me tentez pas de vous les montrer toutes."
Revenir en haut Aller en bas
Rosa
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 15
Armes favorites : Dagues et arc.
Attribut(s) élémentaire(s) : Esprit. Elle maîtrise des sorts d'illusion et peut créer des doubles de soi-même.
Renom : 3

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Sam 4 Juil - 11:45

Rosa ne voulait pas mourir et elle tenta de se défendre bien que mal. Elle prit une deuxième flèche de son carquois et elle banda son arc. La Rose pointa l'arme en direction de la bête, ferma un oeil pour viser... et tira dans l'abdomen de la bête. Celle-ci poussa un cri qui lui aurait fendu le coeur si c'était un cri humain.

Rosa tomba au sol quand la bête balaya le sol de sa patte. Les yeux écarquillés, la bouche entrouverte, elle scrutait le monstre alors qu'elle était en état de choc. Jamais elle n'avait été confrontée à une bête si monstrueuse. Un cri s'échappa de ses lèvres quand un parfait inconnu apparut d'entre les arbres.

Ce fameux inconnu sauta sur la bête avec toute la rage et la haine du monde. Il semblait l'attaquer et Rosa voyait des gerbes de sang gicler du corps de la bête. Alors que l'homme continuait son macabre travail, la Rose reculait peu à peu pour lui laisser de la place. Rosa fut secouée d'un violent frisson quand l'homme fut projeté par deux fois contre un arbre.

Rosa prépara à nouveau son arc et elle se releva. Elle revint dans la clairière pour aider l'inconnu et elle tira une flèche dans une patte de la monstrueuse créature. Cette dernière poussa un cri de douleur, suivi d'un hurlement quand l'homme planta ses ongles dans un des yeux de la bête. Horrifiée par temps de violence, elle mit son arc sur son dos alors que la corde lui serrait la poitrine.

Rosa ne pensait pas qu'un inconnu jaillirait des bois pour l'aider. Ou peut-être que cet homme ne l'aidait pas ? En tout cas, sa vie n'était pas en danger, pour le moment. La Rose regarda l'homme avec admiration ; il était si courageux... admirer un tel spectacle était glauque, pourtant.

« - Que les Trois Déesses le protègent… »
Revenir en haut Aller en bas
http://louloutte3.e-monsite.com/
Ashiyu
Vagabonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 25
Armes favorites : Poignard, nommée Arhion , et fils de fer.
Attribut(s) élémentaire(s) : Ashiyu : Neutre / Arhion : Ténèbres
Renom : 77

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Sam 4 Juil - 15:08

Lorsque la jeune femme vit Sephiroth la dépasser en courant comme un forcené, elle sentit la crainte monter en elle. Pas pour elle-même, mais pour Sephiroth. Qu'il ne fut blessé, qu'il ne perde les pédales... Elle accéléra le rythme de sa course, sprintant entre les arbres, s'aidant des câbles qui jaillissaient de ses doigts pour se propulser en avant et éviter certains arbres, et à une tel vitesse il ne lui fallut qu'un instant pour arriver sur les lieux du drame... Juste à temps pour voir une jeune femme aux cheveux roses observer le massacre auquel se livrait Sephiroth. Elle le regarda avec insistance, sentant ses membres se glacer.

Il avait perdu les pédales. Il était affalé contre un arbre, crachant du sang, ce qui laissait deviner à l'hylienne qu'il avait reçu un sérieux coup. Mais elle avait l'impression qu'il avait sombré dans la rage au point de ne même plus se rendre compte qu'il souffrait, puisqu'un instant à peine plus tard il sautait à nouveau sur la créature massive, prêt à en découdre.

- Seph !

Le cri d'angoisse lui avait échappé sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle devait mettre fin à ce combat le plus rapidement possible pour pouvoir résonner son ami... Le monstre ne l'avait même pas entendu, concentré qu'il l'était sur son combat avec Sephiroth. La jeune femme entendit encore quelques os craquer, et elle paniqua à l'idée qu'il puisse s'agir de ceux du semi-démon.

Elle se tourna brièvement vers la jeune femme qui était également dans la clairière. Elle regardait le combat avec une étrange fascination, ce qui fit grimacer la jeune hylienne. Elle posa la main sur l'épaule de l'inconnue pour la faire reculer.

- Mets-toi à l'abri, sinon il risque fort de te sauter dessus pour te tuer une fois le monstre vaincu...

Sans prendre le temps de vérifier que l'inconnue suivait bien son conseil, elle laissa les fils de fer couler hors de ses doigts, ressentant comme d'habitude la pointe de douleur qui survenait lorsqu'ils perçaient sa peau. Elle leva la main au plus haut possible et projeta ses fils jusqu'à une branche épaisse, puis elle tira d'un coup sec en tenant les câbles entre ses mains pour se hisser sur la branche. Si elle voulait espérer aider Sephiroth à venir à bout du monstre, il lui faudrait prendre de la hauteur... Elle grimpa ainsi sur plusieurs ranches jusqu'à arriver à hauteur du cou de la créature.

Ce n'est qu'une fois positionnée qu'elle sentit sa main prise d'une hésitation. Elle la posa sur le pommeau de son poignard, mais depuis les évènements de la tour elle répugnait à s'en servir. Elle dégaina son arme et l'observa un instant. Quand elle repensait à ce qu'était cette chose, à ce qu'elle avait fait, à la part qu'elle avait dans sa propre existence... Mais elle ne pouvais pas laisser Sephiroth se faire tuer. Elle ne pouvais pas non plus le laisser perdre la raison. Elle tenta de se rassurer en se disant qu'elle avait déjà fait usage de son arme par le passé sans se faire posséder par elle, et elle resserra sa prise sur le pommeau. Quoi qu'il advienne, elle ne le laisserait pas prendre le dessus. Elle se le jura avant de sauter sur le dos du monstre.

Elle en eut presque le souffle coupé au moment ou sa poitrine s'écrasait contre le dos massif de la créature, et elle eut l'heureux réflex de s'accrocher à la fourrure rêche pour ne pas tomber. Le monstre daigna alors s’apercevoir de la présence de la jeune femme, et il tordit l'un de ses bras jusqu'à son dos pour essayer de se saisir de ce moucheron qui lui tirait les poils, mais il n'était pas facile d'atteindre son propre dos, et Ashiyu eut l'heureux réflex de rouler sur le coté sans lâcher sa prise. Elle grimpa sur le dos massif jusqu'à atteindre la nuque du géant et retint son souffle. Le moment de vérité était venu.

Elle planta le poignard jusqu'à la garde dans la nuque de la créature, sectionnant une vertèbre, entrant dans la chair comme s'il s'était agit de beurre. Le monstre poussa un cri qui fit trembler la terre avant de donner un violent coup sur sa nuque, le dernier qu'il mettrait jamais maintenant que son centre nerveux était coupé de tout le reste de son corps. La jeune femme lâcha la prise sur son arme pour voler contre un arbre, un mauvais craquement lui arrachant un cri de douleur tandis que la créature s'écroulait sur le sol, inoffensive à défaut d'être tout à fait morte.

Lorsque la jeune femme se releva, elle manqua s'évanouir sous une vague de douleur irradiant de son côté gauche. Le coup lui avait fracassé une côte. Mais au moins était-elle toujours en vie... Sans s'occuper pour l'instant de la jeune femme qu'ils étaient venus sauver, elle porta son regard sur Sephiroth, couvert du sang de la bête et du sien propre, pour juger de son état. Elle espérait sincèrement qu'il n'avait pas définitivement perdu les pédales, parce-qu'avec une côte cassée elle ne pourrait pas se défendre contre sa force titanesque.

- Seph... Ça va..?
Revenir en haut Aller en bas
http://siya.forumactif.org/
Sephiroth
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 632
Age : 22
Armes favorites : Masamune
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu (80%) et glace (20%)
Renom : 228

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Sam 4 Juil - 20:06

Les deux monstres faisaient écho à leur propre rage, attisant leur envie meurtrière dans leur propre sang. Sephiroth fut le premier à s'élancer dans ce duel de bestialité, bloquant des deux bras un coup violent que lui porta la bête, avant de se rapprocher une nouvelle fois pour lui décocher un uppercut foudroyant qui claqua la mâchoire de la créature avec une telle violence que l'on pouvait entendre ses dents se fissurer, le grondement sourd qui suivit juste après annonçait l'inévitable mort de l'un des deux monstres.

Levant ses bras dans un rugissement haineux, la bête tenta d'écraser son ennemi aux yeux bandés. En dépit de sa carrure bien plus frêle et des dégâts considérables qu'il avait déjà subi, Sephiroth releva le défi dans un cri aussi sauvage qu'enthousiaste et bloqua le double coup de la créature, la violence du choc lui faisant plier les genoux et grogner de douleur alors qu'il sentait ses os crisser sous l'impact, mais il tint bon, opposant sa force à celle du fauve sans se laisser dominer. Bien au contraire, une veine enfla largement sur son front alors qu'il laissait sa rage l'alimenter, donnant libre-cours à ses bas instincts qui nourrissaient ses muscles renforcés jusqu'à ce qu'il commence même à repousser, très lentement, un petit centimètre après l'autre, son adversaire.

La bête ne perdit pas de temps, et dans un beuglement inhumain relâcha la pression pour recommencer son attaque, frappant des deux pattes comme pour écraser un insecte. Bien plus épuisé qu'il ne le laissait supposer, Sephiroth se campa solidement sur ses pieds, interposant une nouvelle fois ses bras et banda solidement ses muscles. L'impact terrible se propagea à travers tout son squelette, le laissant échapper une nouvelle exclamation de souffrance.
Puis les larges pattes se refermèrent sur lui, le saisissant sans peine avant de le décoller du sol. Le demi-démon comprit alors ce qu'il allait arriver sans qu'il ne puisse rien y faire. Il avait bien assez de force pour tenir le choc contre le monstre, mais il n'avait absolument pas assez de masse pour éviter de se faire jeter comme une pierre. Encore.

Une nouvelle fois, Sephiroth servit de projectile. Mais plus rapidement que la fois précédente, volant comme une flèche jusqu'à heurter avec fracas le tronc épais d'un gros chêne. Malgré l'impact, il avait encore suffisamment d'élan pour terminer sa route en roulant et rebondissant sur plusieurs mètres après le choc. Il avait perdu son bandeau dans l'incident, mais garda les yeux fermés.
A vrai dire, affalé sur le sol, recouvert de son propre sang, le visage inondé de celui de son ennemi, Sephiroth ne bougeait plus alors que sa compagne de voyage sautait sur le dos du monstre pour le neutraliser avec une admirable efficacité, avant de prendre elle aussi un ticket pour le monstruosor-airline-express, le trajet "sale bête - arbre" en aller-simple.

Une poignée de secondes s'écoula avant que le demi-démon ne se mette à tousser, crachant à nouveau quelques gerbes de sang avant de se redresser avec toute la peine du monde, le moindre de ses mouvements le mettant très clairement à mal. Toute sa volonté ne lui suffit pas à compenser son état et il en fut réduit à s'appuyer sur un tronc pour se remettre sur pied, titubant péniblement avec une respiration inquiétante. L'aveugle se traîna avec difficulté jusqu'au monstre écroulé, un sourire fatigué étirant ses lèvres couvertes de sang avant qu'un bref rire ne lui arrache une sévère quinte de toux sanglante.
La bête était encore vivante.
Pas pour longtemps.

Se baissant pour saisir solidement la tête de la créature désormais inerte, Sephiroth prit appui autant que possible pour tirer de toutes ses forces, laissant échapper un grondement rageur qui s'amplifiait à mesure qu'il s'appliquait à décapiter le monstre, en même temps que la douleur s'aggravait à la hauteur de ses efforts.
Et enfin, il y parvint, arrachant la tête immonde de la Bête, il la brandit haut au-dessus de lui avec un rugissement triomphal avant de renverser la tête en arrière et de laisser le sang frais lui couler dessus, s'en aspergeant allègrement, s'abreuvant au flux dégoulinant de ce liquide infâme, savourant le goût de la vie autant que de la mort, le goût de la véritable victoire.

Sephiroth laissa le sang couler jusqu'à ce qu'il se tarisse, jetant ensuit négligemment la tête avec un nouveau grognement. Sa rage avait été satisfaite, sa démence refluait lentement et la douleur s'imposait à mesure qu'il retrouvait ses esprits. Sa respiration devint de plus en plus laborieuse alors que ses épaules s'affaissait, que son dos se courbait. Il avait le sentiment d'avoir entendu Ashiyu pendant sa crise. Il tourna la tête et faillit s'écrouler d'un si banal effort.
Serrant les dents au maximum, à s'en attiser ses souffrances, le surhomme s'efforça de se redresser. Il fallait paraître fort, insensible. Cela faisait peur. Cela le protégeait.
Il ouvrit la bouche pour parler, et crut qu'il allait suffoquer en essayant. Même sa constitution surnaturelle ne suffisait pas à compenser son état critique.


"A...shi..."

Se cachant derrière le diminutif familier pour ne pas avoir à prononcer la dernière syllabe, Sephiroth abandonna l'idée de parler par nécessité. Il leva tant bien que mal un bras tremblant pour lever un pouce plein de sens. "est-ce que ça va ?" pouvait-il demander, ou bien affirmer "je vais bien", ou encore la complimenter d'un "bon travail".
Définitivement à bout de force, il se résigna à simplement tourner le poignet, l'effort minime de quelques muscles lui arrachant pourtant une grimace souffrante pour désigner vaguement la direction dans laquelle il estimait que devait très approximativement se trouver leur innocente en détresse en prenant un air renfrogné. Plutôt facile vu son état, pour faire croire qu'il préférait qu'elle s'occupe de leur débiteuse à cause de son asociabilité plutôt que d'avouer qu'il était juste au bord de la conscience et qu'il n'avait même plus la force de parler.

_________________________________________________________
"Il existe plus d'une façon de souffrir...ne me tentez pas de vous les montrer toutes."
Revenir en haut Aller en bas
Ashiyu
Vagabonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 25
Armes favorites : Poignard, nommée Arhion , et fils de fer.
Attribut(s) élémentaire(s) : Ashiyu : Neutre / Arhion : Ténèbres
Renom : 77

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Mar 7 Juil - 13:22

Elle ne pouvait pas dire que le spectacle n'était pas dérangeant. Voir ainsi Sephiroth se couvrir de sang de bête lui nouait les entrailles, et elle se demanda, alors qu'il tenait toujours la tête arrachée du monstre au dessus de lui, si elle allait le perdre... Cette pensée la glaça plus surement que si Arhion avait essayé de reprendre le contrôle en cet instant. Heureusement pour elle, il ne tirait pas encore sur sa conscience, mais elle se doutait que l'odeur du sang allait certainement l'attirer... Déjà que le poignard y avait goûté lorsqu'elle avait neutralisé la créature... Elle n'eut pas le temps de songer à aller le récupérer dans la nuque du monstre, où il était resté planté, que l'arme devenait déjà fumée pour venir se loger dans sa main. Comme d'habitude... Elle rengaina l'artefact et approcha d'un pas chancelant jusqu'à Sephiroth, qui venait d'envoyer voler la tête et semblait reprendre lentement ses esprits. Il leva le bras pour désigner la pauvre femme qu'ils venaient de sauver t qui restait à distance.

Ashiyu pouvait se douter qu'elle était effrayée, mais elle se déplaçait normalement et elle ne semblait pas blessée... En tout cas beaucoup moins que Seph, à en juger de la manière dont il venait de lui répondre. Sa voix était hachée, et il avait employé son diminutif au lieux de son nom complet. Il devait vraiment être dans un sale état pour qu'elle s'en rende compte... ou alors était-elle suffisamment proche de lui à présent pour s'en rendre compte plus facilement ? Peu importe. Elle retint un gémissement en trainant les pieds jusqu'à lui, une main plaquée sur sa côte cassée pour l'empêcher de trop bouger et de perforer son poumon ou sa peau. Elle ne tenait pas particulièrement à aggraver sa blessure. Car si Sephiroth avait hérité de sa moitié démon la capacité à se régénérer rapidement, ce n'était pas spécialement le cas de l'Hylienne, dont le corps était majoritairement mortelle.

- Ne me demande pas... de m'occuper de cette femme... alors que tu tiens à peine debout...

Chaque mot avait été une torture à prononcer, car inspirer l'air et contracter ses muscles pour les prononcer lui avait fait ressentir avec une atroce acuité sa côte cassée. Lorsqu'elle arriva enfin à la hauteur du semi-démon, elle entreprit d'essuyer sa peau ensanglantée à l'aide de pans de sa cape. Elle pourrait toujours la nettoyer plus tard, il y avait une rivière pas loin de leur campement. Mais pour l'instant, ils allaient avoir du mal à s'y rendre... En une série de gestes très doux, la jeune femme passa le pan de cape sur la peau ensanglantée du visage de Sephiroth, se rendant compte qu'il avait perdu son bandeau. Elle le chercha des yeux et finit par le trouver quelques mètres plus loin. Pas besoin de marcher jusque là cela dit ; elle se servit de l'un de ses câbles métalliques pour l'attraper et le ramener vers elle. Elle le noua ensuite autour des yeux de l'aveugle.

A vrai dire, elle craignait une réaction violente de la part de Sephiroth devant son désir de prendre soin de lui. Mais dans son état, alors qu'il pouvait à peine lever le bras, il ne l'en empêcherait pas. Il lui en voudrait certainement, mais elle s'en fichait, elle n'aimait pas le voir dans cet état... Pendant plusieurs minutes elle se consacra au nettoyage de Sephiroth, lui retirant sa chemise couverte de sang pour pouvoir la laver plus tard, et l'essuyant avec sa cape puisqu'elle ne pouvait rien faire d'autre pour le soigner... A vrai dire, elle avait juste totalement oublié qu'ils étaient venus secourir une jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
http://siya.forumactif.org/
Sephiroth
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 632
Age : 22
Armes favorites : Masamune
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu (80%) et glace (20%)
Renom : 228

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Mar 7 Juil - 15:37

Son corps était puissant. Infernalement puissant. Qu'il tienne encore debout prouvait qu'il était bel et bien un être supérieur, comme il l'avait toujours pensé. Mais surhumain ou pas, c'était son volonté, née d'une trop longue expérience de souffrances similaires qui lui permettait de rester conscient. Les douleurs qui déchiraient son corps ne laissaient présager rien de bon, il n'entendait plus que le bruit de sa propre respiration, sifflante, hésitante, comme si sa vie elle même hésitait à continuer ainsi.

Il sentait les battements de son cœur ralentir. Chaque nouveau coup de ce tambour vital envoyait une onde de douleur à travers tout son corps. Ses membres s'engourdissaient peu à peu son esprit se troublait, sa pensée se résumait à une simplicité presque salvatrice. Respirer. Un battement de cœur. Deux. Expirer. Lentement...et recommencer.
Le demi-démon n'entendit pas sa partenaire lui parler. Et c'est tout juste s'il sentit qu'elle le nettoya. Il s'écoula quelques minutes ainsi, le prédateur ultime désormais assourdi par sa propre agonie. Ses oreilles ne sifflaient pas, elles n'étaient pas bouchées. Elles écoutaient au contraire, elles écoutaient très attentivement le rythme de sa survie. Son corps avait été brisé, broyé, fracassé, mais il se raccrochait à ses devoirs. Il fallait pomper le sang, il fallait puiser de l'air, et réparer tout ça.

Et puis la fatigue le rattrapa. Enfin, c'est ce que son centre nerveux lui annonça. Ses jambes consommaient trop de ressources, repos nécessaires. Il fallait s'asseoir. Pas s'allonger, ses hémorragies internes l'auraient étouffé. Ses pieds l'entraînèrent, titubant, boitant sur une jambe, puis de l'autre, pas après pas, jusqu'à un tronc. Il s'y adossa, et se laissa glisser lentement. Consommation réduite, ses systèmes vitaux purent poursuivre avec plus d'aisance leur travail. Le sang filait à travers ses veines, colmatant les dégâts et oxygénant ses organes. Il l'entendait bourdonner dans ses oreilles, mais il y avait un autre son.

Ce n'était pas son sang...ce n'était pas non plus le tambour dans sa poitrine qui se répercutait jusqu'à ses tympans, pas plus que le sifflement hésitant de sa respiration hachée. Peut-être une impression, suite aux nombreux chocs qu'il avait encaissé. Non...il en était certain, malgré son état, ce n'était pas une hallucination...il y avait un bruit, et il n'était pas de lui. Le surhomme agonisant prit une profonde inspiration, réprimant difficile une toux qui monta dans sa gorge, chargée de sang, alors que ses poumons tirèrent sur sa cage thoracique à demi-démolie lorsqu'ils se gonflèrent d'air.


"Qui...est là..? Montres...toi..."

_________________________________________________________
"Il existe plus d'une façon de souffrir...ne me tentez pas de vous les montrer toutes."
Revenir en haut Aller en bas
Sigma
Globe trotter
Globe trotter
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 26
Armes favorites : Pas de préférences
Attribut(s) élémentaire(s) : Transmutation corporelle (75%) - Ténèbres (25%)
Renom : 45

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Lun 13 Juil - 20:11

La rumeur d'un monstre terré dans la forêt était parvenue jusqu'aux oreilles de l'imposteur qui avait eu l'immense culot de s'approprier la place du Roi des Gérudos. Délaissant son faux trône et sa fausse cour, Sigma avait prit la peine de sortir de sa méprisable cachette, loin dans les montagnes. Qu'une créature quelconque fasse autant parler d'elle en ces temps de paix n'était pas une chose anodine, ce monstre devait certainement être bien plus terrible que ses congénères, il ferait un admirable laquais pour le Seigneur Ganondorf, s'imagina Sigma.

Ne s'encombrant que du strict minimum, il dépêcha une escorte de deux stalfos pour l'accompagner durant la longue route qui l'attendait. L'odeur de ces morts-vivants n'étaient guère appréciable, mais il la préférait mille fois s'encombrer de ces squelettes muets et serviles plutôt que faire route avec des moblins empotés et indisciplinés...

Lorsque le faux roi parvint sur les lieux une odeur de sang vint caresser ses narines. Le vent lui apportait le bruit d'une violente bataille, non loin d'ici, et il pouvait sentir la présence d'êtres vivants autres que lui-même. Toujours suivit de ses deux immondes laquais, Sigma se rapprocha suffisamment près du champ de bataille pour assister à la fin du combat entre le monstre qu'il était venu chercher, un étrange aveugle, et deux femelles insignifiantes. Hélas pour lui la bête avait été vaincue, du moins elle semblait l'être.

L'aveugle semblait grièvement blessé, mais attaquer un homme en position de faiblesse n'était pas le genre de chose qui arrêterait l'ignoble Sigma. La bête avait une carrure admirable, c'était une magnifique machine à tuer, digne de servir l'Empereur des ténèbres, même dans la mort. Profitant que personne ne l'ait encore remarqué, le faux roi psalmodia de sombres incantations : Des éclairs crépitèrent et fendirent le silence qui régnait avant de frapper de plein fouet le cadavre de la bête :

"Voici ta seconde chance, laquais !" Hurla Sigma.

"Je te libère de ta condition de mortel et des affres de la vie, tu es désormais un immortel dénué de peur et de faiblesse ! Alors à présent prouve moi ta valeur en éradiquant ces méprisables hyliens !" Poursuivit il en désignant le petit groupe de son doigt crochu.

Le cadavre décapité du monstre fut prit d'un soubresaut, avant de se relever lentement, animé par d'horribles énergies impures. La bête était revenue d'entre les mort, ivre de vengeance envers ceux qui l'avaient occis auparavant. Du trou béant qui remplaçait sa tête un rugissement guttural se fit entendre, tout droit provenant des entrailles du monstre qui se retourna vers la jeune femme qui lui avait ôtée la vie, avant de se jeter sur elle, toutes griffes dehors...


(EDIT : petite correction car j'avais omis que le monstre s'est fait décapité juste avant)


Dernière édition par Sigma le Jeu 16 Juil - 9:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosa
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 15
Armes favorites : Dagues et arc.
Attribut(s) élémentaire(s) : Esprit. Elle maîtrise des sorts d'illusion et peut créer des doubles de soi-même.
Renom : 3

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Mer 15 Juil - 13:53

Rosa entendait son coeur battre la chamade dans sa poitrine : elle avait du mal à se rendre compte de ce qui s'était passé juste sous ses yeux : elle n'aurait jamais cru que de tels humains existaient : des monstres parmi les mortels... cette pensée la fit frissonner. La Rose sursauta : les deux étaient gravement blessés, elle se rendit compte de l'état de la jeune femme quand elle la vit se traîner vers l'aveugle. Avaient-ils fait tout ça juste pour elle ? Elle ne pensait pas, personne ne pouvait être aussi dévoué aux autres.

Rosa se rapprocha des deux guerriers, et alors qu'elle s'apprêtait à parler, un homme entouré de deux monstres-squelettes, arriva dans la clairière. Effrayés par ces accompagnateurs, elle ne les lâcha pas du regard. Elle pensait que l'homme venait pour les aider, mais son espoir vola en éclat quand il se mit à hurler.

Désespérée du spectacle qui se déroulait sous ses yeux, elle faillit tomber au sol. Ils ne pourraient jamais sans sortir ! Si l'homme avait été aussi puissant pour ranimer la bête, il le serait aussi en combat. En proie à ses émotions, et ne sachant pas es contrôler, Rosa poussa un hurlement de terreur. Elle laissa son instinct la guider, son esprit animal prendre le dessus sur elle.

Rosa se rapprocha d'un arbre aussi vite que l'éclair et elle bondit. Elle tenta de trouver une prise sur une branche, et par chance, elle réussit. Accrochée par les mains à cette branches, elle était suspendue dans le vide alors que le vent la faisait trembler comme une feuille. D'un mouvement rapide et agile, elle se hissa sur le branche et elle s'y cramponna de toutes ses forces. Après avoir testé sa solidité, Rosa brandit son arc, sortit une flèche de son carquois. Elle était sûre de pouvoir atteindre le monstre de cette façon : en effet, elle était cachée dans l'épais feuillage de l'arbre et elle était trop élevée pour être facilement atteignable. Rosa banda son arc et visa la nuque de la bête, prête à décocher sa flèche au meilleur moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://louloutte3.e-monsite.com/
Ashiyu
Vagabonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 25
Armes favorites : Poignard, nommée Arhion , et fils de fer.
Attribut(s) élémentaire(s) : Ashiyu : Neutre / Arhion : Ténèbres
Renom : 77

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Jeu 16 Juil - 12:14


Sephiroth comatait à moitié. Rassurée, la jeune femme finit tout de même de se traîner jusqu'à lui. Elle s'inquiétait de son état physique, mais elle était rassuré quand à son état mentale. Il n'avait pas perdu le contrôle, ce qui se serait avéré catastrophique. Enfin, ils allaient pouvoir se reposer... Ou pas. La jeune femme sursauta en sentant la terre trembler à nouveau sous ses pieds. Un éclair fendait les cieux, frappant le cadavre du monstre qu'ils venaient tout juste d'envoyer dans l'autre monde, et elle regarda avec horreur la créature se remettre lentement sur ses pieds malgré son cou sectionné.

- Voici ta seconde chance, laquais ! Je te libère de ta condition de mortel et des affres de la vie, tu es désormais un immortel dénué de peur et de faiblesse ! Alors à présent prouve moi ta valeur en éradiquant ces méprisables hyliens !

Malgré sa nouvelle absence de vue et d'odorat, la créature sembla comprendre où se trouvaient ses ennemis puisqu'elle fonça tout droit jusqu'à elle et Sephiroth. L'adrénaline aiguisant sa capacité à réfléchir, elle n'hésita pas un instant avant d'agir. Attrapant Sephiroth par la main, elle sauta sur le côté en l'entrainant avec elle, se jetant dans les fourrés juste à temps pour éviter la main de la créature qui s'abattait là où ils s'étaient trouvés une microseconde auparavant. Un grand craquement résonna dans la clairière, et le malheureux conifère s'écrasa dans un fracas de fin du monde. Morte d'inquiétude pour la santé de son amie, elle n'avait cependant pas le temps de s'occuper de lui. Elle n'avait pas la possibilité de tuer cette créature dix fois plus grosse qu'elle. Elle ne pouvait que lui sectionner les tendons et espérer que ça marche, mais cela nécessiterait des acrobaties qu'elle n'était pas sur de pouvoir réaliser dans son état...

Elle sentit alors une pression s’exercer dans son esprit, et serra les dents. Arhion tentait de prendre le contrôle, au pire moment qui soit... Il devait avoir détecté la menace qui pesait sur la vie de sa moitié, mais l'Hylienne ne lui cèderait pas d'un pouce. Elle plaqua ses mains sur les côtés de son crâne et repoussa l'invasion de toutes ses forces.

- Pas... maintenant..!

Ce fut l'instant de distraction de trop. Un énorme poing la faucha et l'envoya voler contre un nouvel arbre, et la jeune femme poussa un cri. Elle avait encore entendu craquer des os, et elle avait l'impression que son corps tombait en morceau. Elle s'écroula sur le sol en gémissant, les mains tenant ses côtes tant bien que mal, la respiration sifflante. Et dans son esprit, la pression se faisait de plus en plus insistante...
Revenir en haut Aller en bas
http://siya.forumactif.org/
Sephiroth
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 632
Age : 22
Armes favorites : Masamune
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu (80%) et glace (20%)
Renom : 228

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Jeu 16 Juil - 19:38


Le battement irrégulier de son coeur emplissait ses oreilles, le sifflement de sa respiration hachée, pénible, résonnait persistait douloureusement le long de sa poitrine et de sa gorge. La tête lui tournait, assommé par la souffrance qui rongeait chaque parcelle de son corps, puis une nouvelle vague de douleur vibra à travers sa carcasse meurtrie. Un bourdonnement atteignit ses oreilles, le ton changea. Il se passait quelque chose, quelque chose de mauvais augure.

Il perçut la présence vivace d'Ashiyu se précipiter sur lui, le tirer par le bras - déclenchant une véritable tornade de douleur en lui - alors qu'une énorme patte s'écrasait là où il s'était écroulé juste avant. Sa conscience revint très légèrement en réponse à la menace qui pesait à nouveau sur eux. L'aveugle s'était effondré, à bout de forces et à demi-comateux alors que sa compagne encaissait un nouveau coup, disparaissant de la perception de son sixième sens. Il avait cru l'entendre crier, elle était blessée...
Bouge...

Son corps refusait de lui répondre. Ses muscles restaient crispés, inertes. Ses bras ne bougeaient pas, ses jambes demeuraient clouées au sol. Il fallait qu'il fasse quelque chose, qu'il se relève, qu'il se batte, qu'il sauve son amie et accessoirement sa propre peau. Le sol trembla à nouveau sous lui, ravivant une fois de plus sa souffrance. Rien ne lui répondait.
Bouge bordel...

Sephiroth sentait sa conscience au bord du gouffre, prête à couler dans les ténèbres. Et si cela arrivait, ça serait à jamais. Il fallait qu'il réagisse. Le bout de ses doigts remua légèrement. Une énorme patte l'attrapa, l'écrasant entre ses doigts puissants en même temps qu'elle le soulevait de terre comme il aurait lui-même soulevé un enfant. Son bandeau glissa pour de bon lorsqu'il quitta le sol. Le surhomme n'avait même plus la force d'exprimer la souffrance qui le dévasta alors que la poigne du monstre réanimé faisait crisser ses os, craquer sa cage thoracique. Tout demi-démon qu'il soit, il n'allait pas faire long feu. Son bras gauche était encore libre, l'autre était contre la paume écrasante de la créature.
Au nom des Enfers, bouge...

Dans un vieux conte, une légende, une histoire quelconque, nul doute qu'il se serait souvenu d'une aventure où il aurait regardé la mort, les yeux dans les yeux, et qu'il lui aurait échappé en se surpassant. Ou alors il se serait rappelé d'une leçon, d'un enseignement qui lui aurait permis de repousser encore un peu ses limites, le temps de vaincre la bête. Et pourquoi pas même, sortir du fond de sa mémoire une technique légendaire qui aurait aisément fais passer de non-vie à trépas-définitif l'immonde monstre.

Mais il n'était pas le héros d'une légende ou le noble chevalier d'un mythe fantastique. Il était juste lui, Sephiroth. Un homme torturé par le destin dont le sort se faisait très incertain. Il n'avait pas de miracle à accomplir pour le bon déroulement de l'histoire, pas de technique secrète à sortir de sa botte pour un dénouement heureux. Il avait juste son corps brisé, son esprit troublé, et la souffrance.
C'est vers elle qu'il se tourna.

Le demi-démon abandonna subitement chacune des barrières qu'il avait érigé pour se protéger, de la douleur, du regard des autres, de lui-même. La souffrance n'en fut que plus horrible, sa volonté de fer ne le préservant plus du craquement funeste de son squelette, sa colère se mélangea à sa frustration, son désespoir alors qu'il sentait la vie commençait à quitter son corps dans poigne du monstre. Il ne voulait pas mourir comme ça...il n'allait pas mourir comme ça. Le surhomme s'efforça de rassembler ses pensées, les forces qu'il lui restait, dans le creux de sa main. Une légère chaleur commença à y naître, grandissante...
Et alors il ouvrit les yeux.

Sephiroth n'était pas aveugle. Un incident magique avait provoqué une sévère altération de ses globes oculaires, les rendant si sensibles à la lumière qu'une nuit doucement étoilée était pour lui une insoutenable luminosité. Les ouvrir en plein jour lui causa un supplice qui outrepassait bien des fois son agonie.
L'extraordinaire douleur qui en résulta se propagea violemment à travers chacun de ses nerfs, lui arrachant un féroce hurlement alors que son épine dorsale semblait s'enflammer. Son esprit devint alors la plus acéré des lames, aiguisé sur l'autel du supplice, la douleur de la mort surclassée, chassée par celle qui traversa sa carcasse fracassée.
Il était revenu.

Un battement de cœur après, le surhomme tendit son bras libre vers la poitrine de la bête, l'inondant d'un torrent furieux de flammes dévorantes, ses yeux à nouveau clos ne lui épargnant pas l'infâme douleur que cela lui avait causé. Sa douleur alimenta son brasier, la chaleur de ses flammes attisèrent celle de sa rage qu'il consuma comme un carburant, faisant exploser sa fureur comme sa magie pour donner naissance à un ouragan incandescent qui engloutit le corps de la bête.

Ça ne suffirait pas complètement pour ce mort-vivant. Le demi-démon rappela ses flammes, les réunissant d'un seul coup au même endroit, pour provoquer une ultime et ardente détonation avec ses dernières forces. La conflagration fut au minimum efficace, car l'énorme patte - désormais enflammée - le relâcha enfin, laissant s'effondrer pour de bon son corps brisé. Il s'écrasa douloureusement par terre, aux frontières de l'inconscience, terrassé par ses blessures et son coup d'éclat.

_________________________________________________________
"Il existe plus d'une façon de souffrir...ne me tentez pas de vous les montrer toutes."
Revenir en haut Aller en bas
Sigma
Globe trotter
Globe trotter
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 26
Armes favorites : Pas de préférences
Attribut(s) élémentaire(s) : Transmutation corporelle (75%) - Ténèbres (25%)
Renom : 45

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Jeu 16 Juil - 22:23

Ah...La douce odeur de la peur, l'agréable fumet du désespoir, celui de trois méprisables petites créatures qui allaient mourir pour les beaux yeux du Seigneur Ganondorf. Sigma permit à un petit sourire satisfait de voir le jour sur son visage habituellement dénué d'expression et d'émotion. La femelle aux cheveux rose s'était réfugiée dans un arbre, telle une chatte apeurée. Un arc? Comment peut on faire plus primitif? Espérait elle accomplir quoique ce soit avec ce vulgaire lanceur de bouts de bois? Le cuir du monstre était épais, très épais, et à présent que la notion de douleur lui était inconnu ces misérables flèches n'auraient pas plus d'effet sur lui que des piqûres de moustiques.

Sigma détourna alors son regard de Rosa, la considérant comme une pauvre créature inoffensive et absolument incapable de lui nuire d'une quelconque manière. Il contempla alors la magnifique vol plané effectué par la seconde femelle, celle aux cheveux gris, celle qui venait de se faire envoyer valser contre un arbre par un coup de patte de l'abomination morte-vivante. Le faux Roi pouvait entendre le son des os brisés, cette pitoyable fillette n'en avait probablement plus pour longtemps, à quoi bon se soucier d'elle davantage?

Il contempla alors l'aveugle, cet homme impuissant qui n'aurait même pas la possibilité de regarder la mort de face. A ses yeux c'était certainement le plus misérable des trois : Un infirme incapable de se défendre, et qui allait mourir comme un chien, brisé en deux par la poigne surpuissante de la bête. Sigma était satisfait de son nouveau laquais, cette machine à tuer le satisfaisait amplement, et alors qu'il s’apprêtait à le héler d'un geste pour lui donner ses prochaines directives quelque chose d'absolument inattendu interpella son attention.

L'aveugle...Il était en train de hurler. Mais ce n'était pas un cri de douleur, ça ne ressemblait pas au cri de désespoir d'un mourant sur le point de rendre l'âme après une ignoble mise à mort, non, quelque chose de bien différent semblait s'éveiller en lui. Quelque chose de pas vraiment humain. L'imposteur fronça légèrement un sourcil, faisant signe à ses laquais squelettiques de se tenir prêt à toute éventualité. Car l'aveugle, manifestement doté d'une force insoupçonnée, venait de se libérer de l'étreinte du monstre en plus de l'avoir aspergé d'une gerbe de flammes magiques.

En plus de sa tête le mort-vivant venait de perdre l'un de ses membres, littéralement réduit en cendre par la démonstration de force de l'aveugle. Mais ce dernier s'écroula subitement, épuisé par l'effort inhumain qu'il venait de déployer alors qu'il était au frontière de la mort. Hélas pour lui Sigma était quelqu'un de prévoyant, de plus que méfiant et prudent, ne voulant pas prendre le risque de voir cet étrange aveugle se relever pour qu'il déchaîne à nouveau sa terrible puissance il ordonna à sa créature d'en finir immédiatement :

"Ne lui laisse pas un instant de répit, achève le ! Ton Maître te l'ordonne !"

Puis il se tourna alors vers la femme aux cheveux gris, celle qui avait décapité tantôt la bête. Ne souhaitant pas la voir venir en aide à son camarade il fit signe aux deux stalfos de se charger de son cas :

"Finissez en rapidement, les hurlements d'agonies m'insupportent. Et puis nous avons votre nouveau et gigantesque "ami" à ramener dans notre repaire. Il fera un magnifique chien de garde."

Sigma se félicitait de sa nouvelle trouvaille. C'était une excellente journée, il s'était fait un allié de taille en plus d'avoir occis trois potentiels gêneurs sans avoir eu besoin de se salir les mains ou de faire trop d'efforts. Toutefois un doute persistait en lui : C'était même beaucoup trop facile, il avait sans doute oublié un détail, quelque chose de susceptible d'enrayer son plan, mais quoi donc?
Revenir en haut Aller en bas
Rosa
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 15
Armes favorites : Dagues et arc.
Attribut(s) élémentaire(s) : Esprit. Elle maîtrise des sorts d'illusion et peut créer des doubles de soi-même.
Renom : 3

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Ven 17 Juil - 10:56

Rosa n'en pouvait plus de voir souffrir ses sauveurs. Il fallait qu'elle les aide ! Mais comment...? La Rose maniait à la perfection son arc et ses dagues fétiches mais ses armes ne seraient d'aucunes utilités face à ces impitoyables créatures. Rosa pensait que l'aveugle était au bout, malgré sa démonstration magique. Elle se fixa un objectif : tenter de sauver la jeune femme par tout les moyens possibles.

"Je dois l'aider."

Rosa rangea la flèche qu'elle voulait utiliser dans son carquois et elle passa son arc à son dos. Il suffisait qu'elle attire les hommes-squelettes loin d'Ashiyu pour que cette dernière les tue par derrière. Cette opération était possible seulement si les squelettes suivraient Rosa... Elle haussa des épaules ; il fallait tenter.

Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas utilisé sa magie. Pourtant, elle la sentait toujours au bout de ses doigts. Magie de lumière qui étincelaient au bout de ses doigts... oui, elle était présente depuis sa naissance. Rosa s'imagina devant un miroir, en train de sculpter une femme à son identique. Cette sculpture était son parfait clone, et grâce à la magie, Rosa devait lui donner l'étincelle de vie.

Rosa ferma les yeux et prononça une quelconque incantation. Son double apparut, devant elle. C'était simplement une coquille vide, sans âme, sans reflets, et sans pensées. Rosa lui insuffla la vie et l'incita à descendre de l'arbre. Tel un robot futuriste, sa démarche était tout, sauf naturelle. Elle se rapprocha des squelettes et elle tenta de les attirer à l'opposé d'Ashiyu.

Quant à Rosa, la créatrice de la coquille, elle était restée prostrée dans l'arbre. Cependant, elle ne quittait pas son double des yeux et elle prononçait une incantation continue pour maintenir le clone en vie. User de cette magie était très risquée pour Rosa : perdue dans ses plus sombres pensées, elle n'avait aucun moyen pour se défendre, elle était donc très vulnérable. Un seul coup et la coquille disparaissait et revenait aux Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
http://louloutte3.e-monsite.com/
Ashiyu
Vagabonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 404
Age : 25
Armes favorites : Poignard, nommée Arhion , et fils de fer.
Attribut(s) élémentaire(s) : Ashiyu : Neutre / Arhion : Ténèbres
Renom : 77

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Ven 17 Juil - 11:42

Ashiyu avait l'impression de sentir son sang battre à ses tempes comme si elle suffoquait. Son poignard échappa à ses doigts gourds, mais il devint brume avant de toucher le sol, rejoignant son fourreau puisque les deux mains de l'hylienne étaient à présent plaquées sur son crâne. A vrai dire, elle n'avait même pas remarqué les deux stalfos qui approchaient d'elle, car Arhion exerçait une pression à présent trop importante sur sa conscience pour qu'elle puisse accorder son attention à autre chose que sa tentative de le repousser. Mais son corps meurtri était gagné par l'épuisement, la souffrance la distrayait sans arrêt...

Un coup porté par l'un des stalfos ouvrit une large plaie dans son abdomen, et cette nouvelle distraction fit céder la jeune femme. Le monde devint noir autour d'elle, ses yeux se fermèrent sur la dernière vision parsemée d'étoiles d'un squelette armant un nouveau coup... Alors qu'elle sentait sa conscience la quitter, une nouvelle entité affleura à la surface de son être. Plus brusquement que la dernière fois que cela était arrivé, de fines lignes noires suivirent soudain le tracé des veines de l'Hylienne sur sa peau pâle. Ses lèvres s'étirèrent sur un sourire inquiétant, dévoilant une dentition soudain pointue comme elle des carnivores. Et lorsqu'enfin le coup d'épée s'abattit sur lui, il était prêt.

Le poignard redevint fumée et se logea dans la main de l'être qui avait pris la place d'Ashiyu, bloquant le coup. De sa blessure, de fines bandes de sang noir sortaient, se solidifiaient de manière à suturer la plaie en attendant des soins de meilleur qualité. A l'intérieur de son corps, la même substance entourait peu à peu ses os brisés, les forçant à retrouver leur position originale pour les maintenir ainsi. Et tandis que la force de l'épée s'opposait à celle du poignard, le second stalfos, qui n'avait pas encore reçu de son maître l'ordre de se détourner de sa proie, arma à son tour un coup puisque son camarade ne semblait pas pouvoir le porter lui-même...

Arhion disparut soudain de sous la lame du stalfos, laissant ce dernier plongé dans le désarroi. En réalité, il s'était simplement déplacé... Mais maintenant qu'il dominait le corps de l'hylienne, il pouvait en déployer toutes les capacités. Les os brisés le faisaient souffrir, de même que la plaie à son abdomen, mais il était démon après tout, il connaissait la souffrance... Il se coula derrière le stalfos qui l'avait blessé, posant délicatement bien qu'avec une rapidité surnaturelle ses mains de chaque côté du crâne du squelette.

- Merci de m'avoir aidé à sortir, mais votre rôle s'achève ici, créature inférieure...

Sans un mot de plus, Arhion brisa la nuque de la créature et la laissa tomber sur le sol, la tête arrachée du corps. Son regard intégralement noir se posa sur le second stalfos, qui armait un nouveau coup. Le démon se servit des câbles jaillissant des doigts de sa moitié pour désarmer le monstre, puis il haussa les épaules et se tourna vers le nécromancien qui contrôlait ces créatures.

- Je serais toi, je rappellerait mes larbins avant de ne plus en avoir... Après rien ne nous empêche de parler autour d'un feu si le cœur t'en dis, bien qu'il me plairait de me baigner dans tes entrailles. Tu choisit.
Revenir en haut Aller en bas
http://siya.forumactif.org/
Sephiroth
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 632
Age : 22
Armes favorites : Masamune
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu (80%) et glace (20%)
Renom : 228

MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   Ven 17 Juil - 12:30

Sephiroth était incertain de son état. Les flash aussi sombres qu'aveuglants de souffrance qui brûlaient ses yeux avaient fait place à un grand flou pâle. Le supplice extrême qui dévorait ses os brisés avait été remplacé par un sentiment assez...flottant. Il sentait, en tout cas il le le pensait, encore la douleur.ou tout du moins une impression qu'il aurait estimé désagréable.

C'était assez...étrange. Le surhomme ouvrit les yeux, et regarda autour de lui. Rien qu'un flou pâle. Il leva la tête, puis la baissa. Rien qu'un flou pâle, identique dans un sens ou un autre. Cela le perturbait, il n'existait aucun repère, même le sol était une notion abstraite. Il réalisa alors que ses yeux ne le blessaient pas. Il déduisit que cet endroit ne possédait donc aucune lumière. C'était perturbant.
Le demi-démon n'aimait pas être perdu, déboussolé. Son regard se porta aussi loin qu'il le pouvait. Rien. Alors il tendit l'oreille, à l'affût du moindre bruit. Silence. Sephiroth réalisa qu'il n'entendait pas même sa respiration, ou les battements de son cœur Aucune odeur ne venait chatouillait ses narines. Au moins il n'était pas en danger immédiat...ou alors il était trop tard.

Malgré lui, il commença à avoir peur. Il ne sentait plus aucune vie, avec aucun de ses sens. Il avait l'impression d'être...ailleurs, quelque chose à part. L'aveugle n'aimait pas la foule, mais il abhorrait encore plus le vide. Qu'il y avait-il de plus insupportable que de se dire que quoiqu'on fasse, quoiqu'il arrive...il ne se passera en fait rien ? Cette pensée l'angoissait. Sephiroth se mordit le bras, aussi fort qu'il le pouvait.
Il pensa avoir mal...peut-être, probablement. Ce n'était sûrement qu'une impression induite par l'habitude, mais ô combien délicieuse illusion. Son bras ne saigna pas. Ça en revanche, ce n'était pas bon. Le guerrier recommença, fermant les yeux pour imprégner ses pensées floues de sang. Il en imaginait des larmes, des flaques, des cascades entières, il forçait ses narines à en imaginer le parfum unique les caresser, poussait à tromper sa langue pour qu'elle soit persuadée d'en sentir le goût métallique.

Peu lui importait que cela soit vrai ou non, c'était rassurant. Quelque chose de fiable, de stable, de connu dans ce...cet endroit vide. Le surhomme retira ses crocs de son bras, et se persuada qu'il voyait le fluide vital couler depuis la blessure. Cela le fit sourire, si le sang coulait, c'est que son cœur battait, qu'il était en vie et qu'il pouvait sortir.
Et alors il aperçut enfin quelque chose. Une silhouette, aussi rouge que le liquide qu'il faisait perler de son bras. Sephiroth bondit sur ses pieds et se jeta en avant, forçant ce monde blanc à défiler autour de lui, pour autant qu'il pouvait défiler. Il se concentra pour faire couler son sang, siffler sa respiration, il avait besoin de vivre, de se rapprocher de cette silhouette derrière laquelle, bien plus loin, se dessinait une autre allure. Il n'était pas seul, et il parvenait à se rapprocher.

L'entité rouge pointa un doigt vers lui. Sephiroth avait beau courir, courir et se forcer à vivre, il restait infiniment trop loin de l'inconnu qui lui criait quelque chose. Alors le demi-démon ouvrit les oreilles, alors sourdes, et les fit bourdonner par le passage de son sang qui circulait, siffler sur le rythme de ses inspirations profondes, jusqu'à ce qu'elle entende, qu'elles essayent. Une première bribe, indistincte, une seconde syllabe, incompréhensible. Mais il entendait. Il insista, persévéra, s'élançant furieusement vers son interlocuteur. Puis comprit enfin un mot.
Glace.

Le monde flou commença à basculer, lentement. Un vertige s'empara du surhomme qui cessa de courir. Son cœur s'affolait, sa respiration devenait pénible. Ses oreilles ne cessait plus de bourdonner, jusqu'à en devenir douloureuses. Cet univers flou s'assombrissait, et pourtant Sephiroth dut bientôt cligner des yeux, de plus en plus ébloui jusqu'à devoir les clore, perdant le contact avec cet espace qui lui échappait pour de bon.
Tout redevint noir, et la douleur le ramena à la vie.

Il inspira, s'étranglant à demi dans son propre sang. Son esprit déchiré par ces épreuves tentait désespérément de relier ses pensées tandis qu'il entendait une voix prétentieuse plus loin, que sa chair et ses os sentaient le sol trembler sous lui, son nez s'emplissait enfin de mille et un fumets. Dans un des fragments de sa conscience, le mot résonnait. Glace. Quoi glace ? Sephiroth tenta de bouger. En vain. Son corps ne répondait pas, ou qu'à peine. Peut-être une extrémité là-bas, au bout de son bras, remuait encore un peu. Mais une chose était sûre, il était en vie.
Pas pour longtemps.

Avec un relatif et douloureux sursaut, le surhomme se rappela ce qu'il se passait lorsque son sixième sens précisa les contours de l'abominable bête qui tentait avec acharnement de l'occire pour de bon. Il tenta de tirer sur ses muscles pour se relever, s'échapper, mais il ne pouvait pas se relever. La poisse. Son esprit continuait à se fixer sur cet unique mot tandis qu'il épuisait ce qui pouvait encore l'être en essayant quelque chose, n'importe quoi. En vain. Il entendit, et vit par le biais de sa perception particulière, le pied énorme du monstre se lever.
Mais il était vraiment stupide en fait ?

Sa main sembla se vider de toute chaleur, à tel point qu'il aurait juré son le frisson glacial remontait jusqu'à son épaule, puis il projeta sa seconde magie avec tout ce qui lui restait, créant une plaque de glace sous le pied de la bête, épaisse, solide, parfaitement lisse. La patte monstrueuse se posa dessus et dérapa. Privé de tête d'un bras, la bête ne put rétablir son équilibre et s'effondra.
Ce n'était certes qu'un moyen de gagner un peu de temps, et de vider ses dernières ressources pour de bon, mais il ne comptait pas mourir ici, et certainement pas de la main/patte d'une bestiole aussi moche.

_________________________________________________________
"Il existe plus d'une façon de souffrir...ne me tentez pas de vous les montrer toutes."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Monstrueuse Rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Monstrueuse Rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» monture monstrueuse
» Base de Creature Monstrueuse?
» Nouveaux grey kights!
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]
» les chars de Khand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Termina :: La Forêt :: La forêt-
Sauter vers: