Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bal d'Aliméria

Aller en bas 
AuteurMessage
Abysson
La Foudre Draconique
La Foudre Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3268
Age : 27
Armes favorites : Ryurai (Katana)
Attribut(s) élémentaire(s) : 100% Électromagnetisme
Renom : 274

MessageSujet: Le bal d'Aliméria    Dim 8 Sep - 12:02

"… Deux, trois, quatre et balancé…"

Suivant le rythme dicté par un métronome, le seigneur des lieux révisait ses pas de danse avec la plus grande minutie dans ses appartements. Gauche, puis, droit, ses pieds ne souffraient aucune latence ou maladresse, le pas était assuré et maîtrisé. Cette habilité, il la devait à Vahla, une Gerudo dénichée par Karen pour lui apprendre l'art de la chorégraphie. Cependant, les charmes éblouissants de la jeune femme avaient quelque peu détourné l'attention du jeune Lord de ses cours, mais quel homme, je vous prie, peu donc résister aux atouts éclatants de ces amazones du désert. Il avait même tenté de la séduire et de conclure avec elle avant de se faire rejeter comme un piètre garçon d'écurie. "Je ne suis dévouée qu'à mon seul et unique roi" lui avait-elle rétorqué avant de quitter hâtivement le château.

"J'aurais du naître roi du désert…" pensa-t-il en achevant la frénésie de ses pas.

Le simple fait d'imaginer un harem de somptueuses créatures à ses pieds lui donnait le vertige. Rêve enfantin que voilà, il soupira. Il stoppa le cliquetis du métronome déposé sur son bureau et commença ses préparatifs pour le bal. Il se dévêtit puis fit couler un bain dans sa bassine. Les eaux chaudes des sources circulaient dans le château entier par un ingénieux système de plomberie utilisant la pression des sources pour distribuer celle-ci dans l'intégralité de la forteresse d'Altiméria.
Le bain avait cette fine odeur de souffre caractéristique de la région, il aimait ça et saluait ses bienfaits. Une fois débarbouillé, il se vêtit en vue des célébrations : tunique ébène à longue manche et de brocart d'argent représentant un dragon dans son dos, le tout rehaussé par une large étoffe de soie blanche enroulée à hauteur de taille. Une fois apprêté, il s'enduit d'eau parfumée aux saveurs de lavandes.
Un servant vint lui annoncer que les premiers invités étaient dès à présent arrivés. Abysson jeta un bref coup d'œil à la fenêtre pour s'apercevoir que le crépuscule nimbait à présent le château, les festivités pouvaient débuter.

"Sa seigneurie Abysson Altiméria, souverain du mont du péril et frère de sang du peuple Goron". Annonça un serviteur à son entrée dans la grande salle où l'attendaient ses invités.

Il entra dans la salle de sa démarche quasi-militaire, le buste de droit et fier, la démarche rythmée et puissante. La première impression était toujours la plus importante et il le savait pertinemment.  La Grande Salle était plus resplendissante qu'à l'accoutumé : les tables à manger avaient été dégagées, seul en restaient quelques une en bordure sur lesquelles étaient disposés maints amuses-bouche apparemment plus délicieux les un des autres. Des centaines de bougies illuminaient la pièce depuis leur alvéole de métal poli, mais cela n'était rien en comparaison des quatre grands lustres préparés pour l'occasion, chacun d'eux irradiant de lumière. Les sombres murs de pierres avaient été recouverts de majestueuses tapisseries dont chacune d'entre elle narrait une légende différente et dont les coloris ravissaient l'œil.
Abysson s'arrêta sur une petite estrade surplombée par une titanesque soierie aux couleurs d'Altiméria recouvrant le mur opposé à la porte d'entrée à double battants. Prenant une longue inspiration, il s'adressa à ses convives d'ors-et-déjà présents :

- Chers invités, c'est pour moi un immense privilège que d'accueillir dans mon humble demeure de si prestigieuses maisons d'Hyrule. J'espère que ces célébrités nous permettrons de marquer le jour d'une aube nouvelle pour notre glorieux royaume. Je regarde avec espoir le lendemain, car je sais que nous réussirons à mettre nos différents de côtés pour songer au bien de notre contrée et de ses citoyens. Je vous prie, Mesdames, Messieurs, de profiter de cette soirée. Merci.

Son discourt terminé et salué par les applaudissements, il s'en alla accueillir personnellement chaque personne présente. Car, il ne se faisait aucune illusion, si il ne réussissait se soir à dénicher de nouveaux clients et investisseurs, il était bon pour la banqueroute. La situation financière de son empire s'étant dangereusement aggravée à la suite de son altercation avec Ikana. Ce soir, il lui faudrait chasser les rubis et rien n'avait été laissé au hasard pour ce faire.
Des musiciens prirent place sur l'estrade une fois cette dernière libérée et firent jaillir la musique de leurs instruments. Violons, violoncelle, contrebasses, flutes traversières, clarinettes, harpes et piano résonnaient en cœur, faisant vibrer la grande salle au rythme de leur valse.

_________________________________________________________


Thème Principal : Dragon's Heart
Thème de Combat : High Voltage
Revenir en haut Aller en bas
http://zelda-triforcerpg.forum2jeux.com/
Ephraim
L'Ouragan Insouciant
L'Ouragan Insouciant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2028
Armes favorites : Les Lames Jumelles du Zéphyr et l'Armageddon ( épée magique à deux mains )
Attribut(s) élémentaire(s) : Vent et magie des sceaux.
Renom : 240

MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    Dim 3 Nov - 4:18

- J'ai jamais pu blairer les mondanités.

Ephraim était à peine arrivé au bal qu'il s'était dirigé vers le bar et avait englouti un verre d'alcool fort dont il n'arrivait même pas à prononcer le nom. Il s'était imaginé que ce bal pourrait être utile, mais à peine était-il entré dans la salle de réception qu'il avait ressenti des bouffées de chaleur et l'impérieux désir de partir le plus vite et le plus loin possible de cette réception.

- Paradoxal pour un empereur...

Ombre était à ses côtés, comme toujours depuis des mois désormais. Depuis qu'Uryan avait sacrifié son âme pour le ramener d'entre les morts et avait donc laissé son alter ego souillé prendre le contrôle de son corps. Ephraim n'avait jamais compris pourquoi Uryan avait agi ainsi. Il ne se souvenait que partiellement de sa vie , avant cet événement. En revanche il se souvenait parfaitement d'Uryan. La première fois qu'il l'avait rencontrée, elle avait les mains pleines de sang et, à genoux, acceptait sans même qu'on lui demande la peine de mort pour ses crimes. Ephraim avait refusé de jouer le jeu. Pourquoi ? Parce qu'elle était belle. Pas belle au sens vulgaire du terme. Aucun critère physique n'était en jeu, et aucun bas désir sexuel non plus. Non, à aucun moment il ne fut question de cela. Pas avec elle. Ephraim avait vu de la beauté dans l'abnégation, dans un regard, dans une voix qui, en tout cas en était-il convaincu à ce moment, reflétait quelque chose de bien plus complexe et important qu'une meurtrière. Il l'avait épargnée pour voir cela.
Ainsi, dans sa mémoire troublée, Uryan était la seule lueur qui scintillait. Il ne pouvait être que très critique par rapport au reste de sa vie. De sa jeunesse, il ne retenait que le meurtre d'une amazone. Sans s'en remémorer les détails, il savait que ça avait été important pour lui. De sa vie en Hyrule ? Des relations complexes avec ses homologues, une lutte constante pour établir un semblant de vie agréable pour lui et les réfugiés qui constituaient son empire, et accessoirement des dieux maléfiques et autres bêtises dans ce genre. Et maintenant il y avait Ombre. Ephraim ne savait pas d'où elle venait. Il savait qu'elle cohabitait avec Uryan dans le même corps depuis des années, et il imaginait qu'elles ne devaient être qu'une seule et même personne à une époque. Pourtant, Ombre était bien différente d'Uryan. Plus endurcie, plus... sombre. Avant de partir, Uryan avait lié Ephraim et Ombre par un sceau a priori inviolable. Ombre ne pouvait plus tuer et était obligée de protéger Ephraim. Du coup ils ne s'éloignaient jamais l'un de l'autre. Sans pour autant rendre leurs échanges chaleureux.

- Je n'aurais jamais dû faire ça comme ça. L'Empire, c'est absurde. Du début à la fin. J'avais d'autres moyens à ma disposition. J'aurai du...

- Ephraim ! Quel plaisir de vous voir !

Ephraim se retourna pour voir un célèbre marchand du bourg d'Hyrule. Il faisait affaire avec lui pour fournir le désert en bois, trop complexe à faire pousser. Et voilà les mondanités. Ephraim haïssait cette soirée, mais se résolut à faire illusion.  Cependant, les notables se faisaient de plus en plus nombreux, et parlaient encore, et encore, et encore... Il commençait à avoir le tournis, il commençait à éprouver des difficultés à respirer. Quelle horreur d'être entouré de gens ! Comment en était-il arrivé là ? Il vit son salut quand l'orchestre s'emballa et que la piste de danse commença à sérieusement se garnir. Saisissant la main d'Ombre, il s'excusa auprès des notables dont il oubliait déjà le nom pour se fondre parmi les couples qui se formaient plus ou moins discrètement.

- Je vois que tu as bien saisi le concept d'outil, Assilfenn.

- Nous sommes tous les deux des intrus ici. Je n'ai aucun moyen de me faire pardonner mais j'en suis de plus en plus sûr désormais. Je vais y consacrer tout mon temps libre et dès que je le pourrai, je te libérerai du sort d'Uryan. Il est temps que mon influence cesse complètement.

Ephraim ne prêtait plus attention au bal qui se déroulait autour de lui, perdu dans ses pensées. Il sentait une pression croissante sur son crâne. Pourtant, l'espace d'un instant, il lui sembla totalement s'apaiser dans les bras de sa cavalière. Etrange. Et évidemment la musique s'est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Iker
L'Ombre de l'Océan
L'Ombre de l'Océan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1373
Age : 25
Armes favorites : Dague, Arc
Attribut(s) élémentaire(s) : 100% Eau
Renom : 274

MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    Mar 17 Déc - 8:17

Le jeune Nyron eut quelques difficultés à entrer dans la salle où se déroulait le fameux bal car, malgré ses habits de riche marchand, son jeune âge semblait rendre méfiant les gardes qui étaient postés à l'entré, mais après que quelques bourses se furent bien rempli, il put enfin entrer et admirer le spectacle qui s'offrait à lui. La salle était majestueuse et, malgré sa formation d'assassin endurci, le jeune homme ne put s'empêcher d'être estomaquer devant tant de richesse ainsi déployé. Certaines personnes près du Lac Hylia mourrait de faim, et ici, on lançait pratiquement de l'or par les fenêtres et ce pour le plaisir de la fête? Il eut une moue de dégoût, avant de se rappeler de la raison de sa présence et de la mission qu'il se devait de mener à bien. Il devait approcher sa cible, puis l'éliminer, tout simplement.

Il était là, à quelques mètres seulement devant lui, mais tant de gens les séparaient... Comme pourrait-il espérer pouvoir l'approcher et ensuite pouvoir le tuer? Il devrait bien observer la situation et attendre qu'une ouverture se présente... Alors, il pourrait assassiner celui que son maître voulait voir mort et obtenir la reconnaissance de celui-ci...

_________________________________________________________
Thème d'Iker: Le Calme avant la tempête
Thème de combat d'Iker: L'œil du cyclone
Revenir en haut Aller en bas
Ice
La Givre Dansante
La Givre Dansante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4755
Age : 27
Armes favorites : Trident, Duo d'épées
Attribut(s) élémentaire(s) : Glace, et énergie neutre
Renom : 427

MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    Dim 13 Avr - 0:56

 Seul sur sa monture d'un blanc de neige, l'Empereur d'Ikana avait gravi la montage jusqu'à se présenter à la porte du Château d'Altiméria. La température lui pesait depuis qu'il avait passé les portes de Cocorico, mais ici, si près du cratère, c'était véritablement infernal pour lui. Sa lourde cape de voyage, le protégeant de la poussière, n'arrangeait pas les choses, bien que le Givré veilla personnellement à la température autour de lui. Il usait de son aura pour rendre l'atmosphère supportable, chose qu'il avait apprit à faire depuis très, très longtemps, et qui lui avait passablement sauvé la vie lors de ses rares excursions dans le désert Gerudo.

 Une fois aux portes, il fut interpellé par un garde de faction. Ice découvrit son visage et le garde le reconnut, permettant au Givré de passer sans problème. Ce dernier avança et remit les rennes de sa monture à un palefrenier qui s'était empressé à sa rencontre. Il donna quelques instructions sur les soins qu'il souhaitait voir apporter à son cheval, puis suivit la direction qu'on lui indiqua jusqu'à arriver à la salle de bal. Aussitôt il fut assailli par la musique de l'orchestre, le son feutré de dizaines de conversations et le cliquetis de verres et de couverts. Une légère d'alcool parvint à ses narines, entre autres parfums entêtants et parfois bon marchés, mais qui avait au moins le mérite de masquer l'aigre odeur de sueur qu'exhalaient certains noble à la bedaine aussi opulente que la situation financière. Il retira sa cape de voyage qu'il remit à un page, laissant paraître sa tenue de gala, blanche, rehaussée de bleu et nervuré d'argent ça et là.
 L'Empereur soupira. Et regretta aussitôt l'inspiration qu'il avait du prendre pour ce soupir. Il décida de se diriger vers le buffet, d'un pas rapide et sur qui ne tolérait pas d'interruption. Là, il prit le temps de boire un verre de tequifeu goron. Un alcool suffisamment fort pour faire réagir le palais de ces créatures de pierre. Il se mordit les doigts d'avoir avalé une gorgée d'une traite et, quand il souffla, il aurait pu jurer jurer qu'il expulsait de la vapeur.

 La musique s'arrêta et Ice tourna la tête à droite à gauche, en quête d'une personne qu'il connaissait. Il aperçut Abysson en pleine discussion avec divers personnages, puis vit Ephraim revenir de la piste de danse, une femme à ses côtés. Une femme qui ressemblait très fortement à Uryan. Suffisamment pour que le Givré pense avoir affaire à elle, mais les paroles de son vieux comparse lui revinrent en mémoire. Et il sut. Il sut que c'était pas l'Uryan qu'il, ou que Darphenix avait connu. Néanmoins Ephraim était l'un des rares visages présent ici qu'il ne répugnerait pas à voir, et il hormis quelques vagues rapports et rumeurs, il ne savait d'ailleurs toujours pas comment s'était terminé l'affaire du désert. Il attendit donc Ephraim à sa sortie de la piste de danse.

_________________________________________________________

Pense tu être ce rival que j'attends depuis si longtemps? Invité
Thème de combat d'Ice : Choix assumé
Thème d'Ice : Seigneur de Glace
Revenir en haut Aller en bas
Abysson
La Foudre Draconique
La Foudre Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3268
Age : 27
Armes favorites : Ryurai (Katana)
Attribut(s) élémentaire(s) : 100% Électromagnetisme
Renom : 274

MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    Mer 14 Mai - 22:53


- Vous comprendrez, monseigneur, que la banque Tingle attend un geste de votre part afin d'amortir la dette que votre croisade aura nécessitée. Il serait... Comment dire, "fâcheux" que vous n'honoriez pas vos créances.

- Soyez assuré, vous et vos collaborateurs, que je m'acquitterai de mes dettes en temps voulu.

Abysson, malgré son calme apparent et ses paroles soyeuses, luttait pour ne pas succomber à son envie débordante de passer à tabac cette mouche à merde de banquier joufflu.

- Oui, nous ne doutons pas de vos bonnes intentions, mais nous sommes quelques peu soucieux de la solvabilité de votre... empire.

- Ces terres n'ayant pas été touchées par les récents conflits, nous avons pu profiter d'une récolte très abondante pour notre distillerie et nous prévoyons de bons bénéfices pour ce cru.

Le banquier dégagea d'une poche de son surcot de brocart d'argent un mouchoir afin de soulager son front de ses sueurs persistantes puis insista :

- Bien, je vais vous laisser à présent. Je ne supporte que très mal ces températures torrides. Je vous rappel également que nous attendons le versement de vos intérêts pour la fin de la semaine.

Le dirigeant d'Altiméria rassura le comptable sur ce point puis lui sera la main en guise d'au revoir. Le banquier sursauta subitement au contact de sa main puis recula d'un pas, visiblement choqué, alors que son interlocuteur affichait son plus beau sourire d'apparat. Le pachyderme grogna puis s'éloigna d'une démarche de canard escorté de sa garde personnelle. Il y avait visiblement de l'électricité dans l'air.
Exaspéré par ce dernier entretien mercantile, Abysson s'écarta de quelque foulée des buffets où s'agglomérait de plus en plus de convives. Le bal avait à peine débuté que ces négociations persistantes avec ses différents fournisseurs avaient déjà sévèrement entamé sa patience. Au passage d'une serveuse, le maître de maison s'empara d'une coupe d'Hyrulepagne et observa attentivement les alentours. Le représentant de la famille royale n'était pas encore arrivé dans la place, ce qui chagrinait Abysson. Il était important pour lui d'assurer la position de son entreprise au coté de la famille royale pour consolider la situation précaire de son organisation. L'intention de l'Altimérien fut subitement captée par les courbes ravissantes d'une noble demoiselle qui lui rappela subitement celles de cette marchande itinérante intrigante, cette dénommée Loucia.
S'extirpant de ses rêveries, l'empereur remarqua la présence de son homologue d'Ikana. Ce dernier était assez aisément repérable : un bon nombre de damoiselles tournaient autour d'Ice dans l'espoir de le courtiser... ou de profiter de l'air frais que celui-ci dégageait. Décidé à saluer son collègue, Abysson se fraya un chemin jusqu'à lui et fut agréablement surpris de voir non loin d'eux, dansant avec une inconnue, ce cher Ephraim. Le simple fait de voir ses compères présents ce soir le rassurait quand à l'avenir de la réception et des espoirs dont elle était porteuse.

- Bonsoir milord, avez-vous fait bon voyage ?

Le ton se voulait distant mais poli, car voir deux récents ennemis trop proches aurait peut-être suscité des suspicions parmi ses invités.

_________________________________________________________


Thème Principal : Dragon's Heart
Thème de Combat : High Voltage
Revenir en haut Aller en bas
http://zelda-triforcerpg.forum2jeux.com/
Ephraim
L'Ouragan Insouciant
L'Ouragan Insouciant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2028
Armes favorites : Les Lames Jumelles du Zéphyr et l'Armageddon ( épée magique à deux mains )
Attribut(s) élémentaire(s) : Vent et magie des sceaux.
Renom : 240

MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    Mar 9 Sep - 0:50

Ephraim s'écartait de la piste de danse avec Ombre quand il aperçut Ice. Il n'avait pas eu le temps de l'atteindre qu'Abysson les rejoignait, une coupe d'Hyrulepagne à la main. Il restait à bonne distance de Ice et semblait bien plus protocolaire que d'habitude. Logique, ils ne pouvaient se permettre d'être honnêtes dans un lieu pareil. Il rejoignit ses homologues, Ombre sur ses talons.

- Messieurs, bonsoir. Vous m'excuserez d'être aussi peu protocolaires, je suis face à tant de faste que j'en perds mon hylien ! J'apprécie beaucoup les efforts que vous avez déployés pour cette réception, Lord Abysson.

Il marqua un temps. Ils devaient tous jouer la comédie mais en étaient tous déjà terriblement fatigués. Il décida de tenter une parade. Il sortit deux enveloppes et en donna une à chacun de ses interlocuteurs.

- Vous n'ignorez pas que le désert est pauvre en ressources, spécialement depuis l'attaque odieuse de cette bande d'assassins... Enfin, je me permets de vous soumettre différentes  propositions commerciales qui devraient satisfaire tout le monde. Nous devrions en discuter dans un endroit un peu plus tranquille, ces documents sont assez basiques et ne devraient pas nous demander plus de quelques minutes pour parvenir à un accord.

Il leur offra son plus beau sourire. Il n'avait jamais pris un air aussi faux-cul et ça lui donnait envie de vomir. Il s'écarta pour laisser Abysson les mener vers une pièce isolée. Il était temps d'avancer.


HRP : Mini post, juste pour relancer le truc, je n'ai plus les détails de la S3 en tête, et je ne sais plus quels étaient les "plans" pour ce topic. Bref, rebondissez là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal d'Aliméria    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal d'Aliméria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: Mont du péril :: Château d'Altimeria :: Bal d'Altiméria-
Sauter vers: