Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Istomir
Connu, et reconnu?
Connu, et reconnu?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 304
Age : 24
Armes favorites : Cimeterres
Attribut(s) élémentaire(s) : Escrimes (100%)
Renom : 113

MessageSujet: À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]   Sam 10 Aoû - 4:41

C'était avec regret que j'avais dû quitter Senja et son sublime palais. Mais c'était un mal nécessaire. Notre relation devait rester secrète.

Je soupirai. C'était tout de même chiant... Je m'étais rendu au lac Hylia, qui était d'ailleurs l'endroit où j'avais rencontré Senja...et lui avait foutu un méchant coup sur son merveilleux visage pendant qu'elle voulait m'arracher la tête. ............................................Et maintenant c'est ma..ma..hum petite amie. Charmant et ironique...?

Il commençait à se faire tard, le crépuscule était sur le point de s'achever avec les derniers rayons du soleil disparaissant à l'horizon. L'air commençait à se rafraîchir. C'était plus agréable. Je marchais sur le bord de l'eau perdu dans mes pensées. Je pris une pierre plate et la lança à la surface de l'eau dont elle fit quelque rebond avant de s'enfoncer dans les ténèbres du lac.

Je remarquais alors un peu plus loin un petit feu de camp. Et il y avait une personne, non deux...... Non en fait c'était une personne et et...un dragonneau...? Le dragonneau à fourrure était tout blanc, mignon, mais il avait l'air surtout malade... Il était couché sur le dos, suant et haletant un peu, les yeux mi-clos. L'humain près de lui avait l'air inquiet et travaillait autour d'une marmite qui était sur le feu et il mettait et mélangeait diverses plantes et autres trucs. Ce n'était surement pas pour de la cuisine.

Je m'approchai en marchant. Je m'assurais que ma capuche cachait bien mon visage. Maintenant qu'il faisait nuit, j'aurai pu me fondre et devenir "invisible" dans l'obscurité et m'approcher sans un bruit. Mais là je ne voulais pas les espionner ou un truc du genre. Peut-être avait-il besoin d'aide?

Par contre, trop habitué à me déplacer sans un bruit, mes mouvements et mes pas ne produisant aucun sons, même pour l'ouïe d'un dragon ou autres prédateurs. L'humain ne me remarqua que lorsque je fus à peine à trois mètres de lui. Il sursauta et dégaina par réflexe la moitié de son katana. Un chance que je n'avais pas décidé "d'apparaître" devant lui.

Bonsoir. Avez-vous besoin d'aide? Ce pauvre dragonneau semble malade.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Deykyl
Vagabond chevronné
Vagabond chevronné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 26
Armes favorites : Katana magique
Attribut(s) élémentaire(s) : Gemmes magiques 5/15
Renom : 53

MessageSujet: Re: À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]   Sam 10 Aoû - 7:18

Alors que nous revenions de faire des achats en ville, Shiro semblait très heureux, il marchait avec le gros sourire et balançait sa queue. Je lui demandai la raison de sa joie et il me répondit qu'il ne savait pas lui-même, il était juste super content aujourd'hui. Le voir comme ça me donna le sourire à mon tour. On se dirigea vers le Lac Hylia. Nous n'avions pas vraiment de but, mais sa me tentais de voir le lac au couché du soleil et Shiro trouvait que c'était une bonne idée.

Mais alors qu'on était en train de préparer notre petit campement pour la nuit, j'entendis un drôle de bruit, comme un bourdonnement. Shiro aussi sembla l'avoir entendu car il leva la tête avec moi. Au dessus de ma tête se trouvait une grosse abeille mesurant au moins 2 pieds de haut!! Elle chargea vers moi avec son dard, mais vu ma position je n'étais ni en mesure d'éviter ni de me défendre..! Je regardais la scène, impuissant. Mais comme je pensais que j'allais être piqué, Shiro me plaqua et je tombai au sol. Quand je me réveillai Shiro grognait après l'abeille géante, qui se tortillait par terre, son dard ayant disparu. Elle finit par mourir au bout de quelques secondes. Je me levai et marchai vers mon ami.

Merci Shiro, sans toi j'aurais été piqué--

Il tomba par terre sur le côté!! Je me précipitai vers lui et c'est là que je remarquai qu'il avait le dard de rentré dans une de ses pattes!! Je le secouai.

Shiro! Shiro pitié réponds-moi!!

Il respirait fort et avait le souffle court. Je touchai son front, il était brûlant de fièvre..! Il commençait à suer. Je me dépêchai de prendre un onguent dans mon sac que j'étendis autour du dard, cet onguent engourdissait. J'enlevai le pique de sa patte lentement et il grogna un peu. Puis je pensai la blessure. Je couchai Shiro sur le dos, sur mon oreiller.

T'en fais pas Shiro! Je vais trouver un antidote!

Je regardai l'abeille. C'était une espèce rare, et l'antidote était quasiment impossible à trouver en magasin. Mais la faire était tout aussi difficile, puisque l'ingrédient principal ne poussait qu'à un seul endroit sur ces terres. Je connaissais les effets de ce poison. D’abord il y avait une forte fièvre et des sueurs, puis c'était l’engourdissement du corps et finalement l'arrêt des organes internes. Mais merde je n'avais pas cet ingrédient rare!!!!! Avant que la nuit tombe je devais au moins ralentir le processus. Il ne lui restait que quelques heures à vivre sans traitement. J'allai chercher les ingrédients que je n'avais pas dans mon sac et me dépêchai à tout préparer.

Quand il ne restait plus qu'à tout faire bouillir pour faire une soupe, la nuit était tombée. Je mis un linge mouillé sur le front de Shiro. Je l'avais changé environ 6 fois en même pas 1 heure. J'étais très inquiet pour lui. Il m'avait sauvé en me plaquant mais en contre-partie il avait mit sa vie en danger. Je frappai le sol avec mon poing. Merde!! Sa faisait deux fois que je me sentais complètement inutile!! C'est là que je remarquai que quelqu'un était là. Un voleur!? Je me retournai et commença à dégainer mon katana. C'était un grand homme encapuchonné. Je baissai mes yeux, il était armé.

Bonsoir. Avez-vous besoin d'aide? Ce pauvre dragonneau semble malade.

Qui êtes-vous?

Istomir Dé'Arté.

À moins que vous n'ayez un antidote contre ça. Je pointai l'abeille. Non sa va aller.

Mais c'est quoi ça?

C'est une abeille du désert, elle possède un poison très puissant capable de tuer sa cible en quelques heures.

Non désolé. Je n'ai pas l'antidote.

Donc désolé vous ne pourrez pas m'aider, Istomir.

Je suis sûr que oui quand même.

Il osa s'approcher de Shiro!

N'approche pas de lui!

Je ne veux pas lui faire mal.

Je regardai de nouveau ses armes. Il n'avait pas l'air à nous vouloir de mal, mais je voulais prendre mes précautions, juste au cas où.

Donne-moi tes armes si tu veux t'approcher.

Pas question. Je m'y connais un peu en dragon aussi.

T'arrive de nul part et tu veux que je te fasse confiance? Non si tu veux t'approcher de lui donne-moi tes armes.

Et tu voudrais que je te fasse confiance avec mes armes?

Même s'il avait peut-être de bonnes intentions il commençait à m'énerver. Je ne voulais pas d'un inconnu armée près de Shiro! C'était pourtant pas compliqué!! Je soupirai d'agacement.

On va pas débattre là-dessus toute la nuit... Je regardai mon petit chaudron. Sa devait être environ l'heure. Sa doit être prêt.

Je regardai de nouveau l'inconnu.

Toi, tu restes là et que je te vois pas t'approcher de lui.

Je me levai et me dirigeai vers le chaudron en surveillant l'inconnu. Je versai une cuillerée dans un petit bol et me dirigeai vers Shiro. Comme l'homme ne semblait pas vouloir bouger je fis boire la soupe à Shiro. Il fit une grimace à cause du goût mais déjà il respirait moins difficilement. Je savais que sa n'avait rien arrêté, mais au moins le poison allait être ralentit avec ça. Suffisamment, je l'espère, pour trouver les ingrédients qui me manquaient. Je m'assis à côté de Shiro et lui flattai le ventre.

C'est qui ce dragonneau pour toi?

Mon meilleur ami.

Tu es d'Altiméria?

En quelque sorte.

Ah c'est drôle j'arrive de là.

Tant mieux pour toi.

J'en avais carrément rien à foutre de ce qu'il avait fait aujourd'hui! J'étais juste trop inquiet pour Shiro... Mais une idée me vint en tête.

Dis, tu es doué pour te battre?

Je suis maître d'arme.

Tu souhaites vraiment aider mon ami?

Oui.

Je soupirai. Bon très bien... Je connais l'antidote contre ce poison. Le problème c'est que les ingrédients sont difficiles à obtenir...

Eille. Si veux pas de mon aide. Dit-le. Ne me soupire pas dans la face.

Écoute c'est le stress! Désolé... Shiro va peut-être bien mourir dans 20 heures voir moins, mes potions font juste ralentir le procésus..!

Non je comprends. Je peux approcher?

Si je voulais qu'il m'aide j'imagine qu'il fallait que je lui fasse un peu confiance...

Oui. Mais touche pas à tes armes.

Il s'approcha de nous, se pencha et flatta Shiro. Il devait sentir, comme moi, que sa fourrure était douce mais bouillante à cause de la fièvre.

Il est doux. Quoique il est brûlant.

Je ne vais pas te laisser mourir hein? Senja m'en voudrais à mort si cela arrivait et l'apprenait.

Je le regardai, surpris. Tu connais Senja?

Hum... Je... elle... Oui.

Hmm... Il me cachait quelque chose. J'allais peut-être apprendre plus tard ce qu'il y avait entre eux.

Bon ben puisque tu vas nous aider, autant apprendre à ce connaître un peu hein? Je suis Thomas. Thomas Deykyl. Et lui c'est mon cher compagnon Shiro.

Parle-t-il d'habitude?

Oui, mais là comme tu peux voir il est pas vraiment en état pour causer.

Et toi? Tu connais Senja?

On l'a déjà croisée il y a un petit moment déjà.

Elle est belle... quoique étrange.

Haha oui en effet.

Istomir regarda Shiro. J'aimerais tellement le prendre dans mes bras... La plupart des dragons que je vois c'est des grosses patentes qui peuvent t'écrabouiller avec une seule patte.

Ha oui je sais.

Je continuai de flatter Shiro. Sa me faisait du bien et j'avais en tête qu'il pouvait sentir que j'étais là. Je sentis quelque chose de doux entourer mon bras. Quand je regardai Shiro tenait mon bras avec ses pattes avant! Il avait les yeux mi-clos mais il me souriait.

Shiro: Sa va..?

C'est à moi de dire ça! Comment tu te sens Shiro?

Shiro: Un peu fatigué... c'est tout... Il regarda Istomir.

Shiro, je te présente Istomir. Il va m'aider à te soigner.

Shiro: Merci.

Thomas....?

Quoi?

Tu me promets de ne pas essayer de m'arracher la tête si je te montre mon visage?

Pourquoi tu me demandes ça...?

Promet-le....

Je le promets...

Il baisa sa capuche. Putain c'était un Drow! Comme ceux que j'avais lut dans les livres de la bibliothèque de mon père!! Ils étaient démoniaques et aimaient dépouiller et saccager des villes ou des villages enf aisant des raids!

U-un Drow!!? Par réflexe je reculai pour m'éloigner d'Istomir. T'es un drow!? Je pris Shiro dans mes bras.

Oui. Je suis un elfe noir.

Shiro: C'est quoi... Un elfe noir..?

C'est... c'est.... Je regardai Istomir. Généralement se sont des êtres démoniaques!

Shiro: Mais... Il veut... nous aider... Non..?

Je serrai Shiro dans mes bras tout en fixant Istomir. Il n'avait pas tort. Si Istomir voulait réellement nous faire du mal il aurait put me tuer aisément tout à l'heure. De plus, il avait l'air sincère quand il disait vouloir nous aider... Mais putain c'était un elfe noir! Aucun livre ne parlait d'un Drow avec bon cœur. Il cachait quelque chose? Il avait l'air stressé quand j'avais parlé de Senja. Elle le poursuivait? Il disait être arrivé de là...

Tu veux que je parte..?

D'un autre côté, il n'avait vraiment pas l'air à nous vouloir du mal. Je ne voulais pas que Shiro se fasse de mauvaises idées sur une race qu'il n'a jamais rencontré à cause de moi.... Il était jeune et je ne voulais pas qu'il haïsse déjà une race entière par ma faute. Il avait réussit à gagner un peu ma confiance avant de retirer sa capuche. Lui aussi, il devait m'avoir fait confiance pour me montrer sa véritable identité... C'était mieux que se soit lui qui me le montre plutôt que moi le lendemain matin en me levant, non?

Non... tu peux rester.... Mais pas trop près...

Allez Thomas. Je te jures que je ne veux pas vous faire de mal. Allez. Remet Shiro sur son coussin.

Shiro: Il a pas l'air... méchant Thomas....

.................. Ok c'est bon...

Je déposai Shiro sur son coussin et plaçai une nouvelle serviette humide sur son front. J'acceptais de lui faire confiance parce que Shiro me le demandait, et il avait rarement tord dans ce genre de situations. Mais j'allais quand même garder un oeil sur lui.

Merci. Je vais remettre ma capuche. Peut-être que cela te rendra moins mal à l'aise.

Il remit sa capuche. Shiro se rendormit quelques secondes plus tard.

Désolé Istomir. Mais mettons que la réputation des drows t'aide pas vraiment.

Non je sais... Je sais...

Bon... couchons-nous pour commencer tôt à chercher les plantes.

D'accord. Merci de me laisser rester.

Je mis le contenu de mon chaudron dans plusieurs fioles vides afin de pouvoir en redonner à Shiro plus tard. J'éteignis ensuite le feu et je plaçai mon sac de couchage juste à côté de Shiro avant de me coucher dedans. Je surveillais Istomir et cette nuit je ne dormis qu'un d'un seul oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Lider Konmils
Seigneur du Malin
Seigneur du Malin
avatar

Nombre de messages : 18
Renom : 9

MessageSujet: Re: À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]   Dim 11 Aoû - 1:04

[NON COMPLÈTÉ, POSTÉ POUR PERMETTRE LA SUITE DU RP]

Le jour commençait à peine à se lever. La lumière du soleil s'étalait au dessus du lac permettant de voir plus aisément la faune sous-marine qui peuple le fond du lac. Tout était si calme que l'on aurait cru être isolé dans une pièce sans porte. Le seul bruit que quiconque puisse entendre est le bruit de la chute en arrière plan. Proche de l'eau, un homme avec un grand manteau rouge était couché dans l'herbe à coté d'une canne à pêche, d'une pile de bûches et d'un feu éteint se réveillait.

Encore une journée qui commence. J'ai pas de chance, ça fait une semaine que je marche sans trouver une foutu ville. Une chance que ce vieux con m'a donner cette canne à pêche, sinon je sais pas comment j'aurais fait pour manger.

Il se leva et repris quelques bûches  pour les mettre ses les cendres de ce qui fut surement son moyen de chaleur de cette nuit. Il prit aussi une feuille tombé d'un arbre qui prit soudainement feu. Il la glissa entre les bûches et attendit qu'elles prennent feu également.

Non, mais quand même, avoir les chocotte parce que je lui ais montrer mon épée... C'est affligeant. Je voulais juste lui dire que moi je pêchait à l’épée tel une lance. S'ils prennent tous peur comme cet abruti, je la trouverais jamais cette ordre à la con.

Puis, il se rassit sur l'herbe, repris la canne à pêche et recommença à pêcher.

Peu de temps après qu'il eu lancer sa ligne, la corde se tendit. La force émise sur celle-ci laissait démontrer que l'animal au bout de celle-ci devait peser son poids. Lider se mit debout afin de tirer un grand coup et tenter de le sortir d'une traite. Il réussit après 30-40 secondes à donner un coup si brusque que le poisson sorti de l'eau pour faire un vol planer. On aurait dit un goélant volant gracieusement dans les airs pour finir sa course dans le visage d'un malheureux qui dormait non loin de là.

Haa! Que c'est ça!?

Je crois que cela provient de lui.

Le cri avait résonné d'un peu plus haut, dans un angle dont Lider ne pouvait absolument rien voir.

Oups... je crois que j'ai tirer un peu fort...

Il grimpa un peu plus haut vers la sorti du lac Hylia où deux individus (dont un donnant un coup de pied violant à un beau spécimen de poisson planant) et un dragonneau dont Lider ne remarqua même pas la présence.

Euh... Désolé, le poisson m'a glissé des mains.

Glissé des mains!?

Glissé? Plutôt éjecté, oui!

Oui, désolé. J'espère qu'il n'y a rien de cassé, dit-il en regardant le poisson quelques mètres plus loin.

Non... sa va. Mais crime t'as fait quoi pour lancer ce poisson du lac jusqu'ici!?

Euh, j'ai tirer un peu trop fort sur ma canne à pêche?

Tu dois avoir un mauvais Karma pour l'avoir reçu direct dans la face, Thomas

Depuis hier, oui....

Je sens que quelque chose ne vas p...,

Pendant qu'il disait ces quelques mots, le jeune dragon poussa une toux obligeant Lider à le remarquer.

Qu'est-ce qu'il as lui? Il a l'air souffrant.

Il leva les yeux vers le jeune homme qui semblait fort attristé de la situation. Son regard semblait vide et l'expression de son visage aurait fait pleurer un mort.

Il a été empoisonné...

Empoisonné?

Alors qu'il s'approchait pour voir d'un peu plus près les symptômes, ils fut brusquement arrêter par le Katana du jeune homme qui n'aurais surement laisser approcher personne de son camarade. Lider eu aussi la possibilité de voir que l'homme encapuchonné avait les mains sur le pommeau de ses cimeterres, près à les dégainer à tout instant. Par reflexe, il fit deux pas vers l'arrière pour éviter d'entrer en contact avec la lame.

Ne t'approche pas de lui!

Calme un peu, je vais pas lui faire du mal, je veux juste voir un peu sa température. Relax

Pointant une abeille de 2 pieds de haut, Il a été piqué par ça. Je sais comment le guérir.

Une abeille du désert? Mais que fout-elle ici?

J'en ai aucune foutu idée.

Le karma de Thomas?

Ta gueule.

Du calme les toureraux, ça fait combien de temps qu'il as été piqué?

Les tourtereaux? Chuchotta l'homme encapuchonné, se demandant surement ce qu'il avait voulu dire par ça.

10 heures environ.

Et il réussi à survivre? Je veux pas dire, mais il a une chance phénoménale de pas avoir encore clamsé.

Lider connaissait un peu le sujet. Ayant voyager durant une grande partie de sa vie, il avait vécu et connu de nombreuses choses pour se défendre. Il savait que ces abeilles ne se retrouveraient surement pas là par pur hasard, à moins d'un grand coups de malchance, malchance qui semblait s'être accroché au jeune homme depuis un moment. Après avoir vu son ami piqué avec un poison mortel, d'une dose qui aurait surement tuer un homme en une heure dans d'atroce souffrance, il fut réveillé le lendemain matin par un poisson qui lui est arrivé sur la gueule... Soit la malchance s'amuse avec lui, soit s'en est son pain quotidien. Quoiqu'il en soit, cette abeille était loin d'avoir sa place ici, et l’ingrédient pour l'antidote se trouvait surement au mont du péril, dans un recoins très chaud.

J'ai ralentit le poison.

J'espère que tu lui as pas fait ingurgiter n'importe quoi..., dit-il en regardant le pauvre maladif.

Tu me prend pour qui!? Je suis alchimiste! Je sais ce que je fais!

Il semble savoir comment s'occuper de son dragon, monsieur.

Désolé, mais au cours de mes voyages, j'ai rencontré plusieurs dragonnier débutant qui en voulant soigner leurs dragons ont empirer leur état. Je ne savais pas.

Le jeune homme se mit alors à rassembler ses affaires. Il semblait bien décider à ne laisser rien derrière lui et à quitter au plus vite cet emplacement afin de soigner son ami.

Allons-y Istomir. On n'a plus de temps à perdre.... Il ne doit lui rester que 10 heures tout au plus...

Je te suis

Voulant se faire pardonner de l'histoire du poisson et de l'avoir pris pour un débutant, il pris les devant pour proposer son aide.

Si vous voulez, je peux vous accompagner, mais... je doute qu'on arrivera à temps. La plante pour soigner votre ami est Très loin d'ici, je ne pense pas que...

Il se fit brusquement couper la parole par le jeune homme qui semblait être persuader de pouvoir rejoindre le mont du péril à temps, même si la route pour s'y rendre était assez longue pour faire souffrir trop longtemps le dragonneau.

Ta gueule! On a encore une chance.

Je peux peut-être vous aider, j'ai quelques pouvoirs et avec un peu de chance, je serais peut-être à même de nous téléporter plus proche.

Il n'avait aucune idée de comment faire, ni même si ce qu'il tenterais pourrait fonctionner, mais il fallait tenter, s'ils allait marcher tout ce chemin, rien ne laissait présager un futur pour l'empoisonné. Autant faire ce qui pouvait être fait pour gagner du temps.

V-vraiment!?

Euh..., n'étant plus trop sûr de ce qu'il venait de dire. Il se ressaisit... Mais oui!

T'as pas l'air sûre toi-même.....

J'avourais que... je ne connais pas encore mes pouvoirs, baissant si bas la tête qu'il aurait pu sentir ses pieds.

J'éviterais alors...

L'encapuchonné ne semblait pas sûr qu'il était bien de laisser à un inconnu le soin de leurs déplacement, surtout si celui-ci n'était même pas sûr de ses propres compétences. Cependant, l'autre jeune homme semblait quand-même intriguer par la proposition de Lider.

Combien de chance il y a que tu réusises?

Thomas!

Je ne sais pas? Je n'ai jamais vraiment essayer.

On est relativement près du ranch Lon Lon. Nous avons qu'a louer des cheveaux

Hmm.... C'est vrai que je veux arriver le plus tôt possible.... Mais désolé il y a trop de chances que sa marche pas. On va y aller à la marche puis à cheval.

Pris de colère, Lider se remémora quelques trucs qu'il avait pû lire dans des bibliothèques lors de ses voyages. Il savait qu'il y a de nombreuses façon différente de téléporter une personne ou un groupe. L'une des méthode consistait à se concentrer sur la destination et sur les personnes à téléporter, une concentration qui aurait émis des ondes si forte qu'on aurait pû faire fondre du verre par cette même volonté. Lider commença donc à se concentrer sur la zone où les quatre était. Il essaya ensuite de se concentrer sur le mont du péril. Ensuite, tout fut noir pendant une ou deux secondes, et quand la lumière revint, une chose sûr, ils n'étaient plus au lac.

Mais... C'est le Ranch!?

Devant eux se dressait une immence palissade dont était apposé un éciteau dont les mots Ranch Lon Lon était inscrits.

T'étais mieux qu'on n'apparait pas à Termina

Euh... Oui, bon, j'ai du rater mon sort, mais... Au moins on est entier

Entier...?

Comment sa ENTIER? Y'avait des chances qu'on perde quelque chose!?

Euh... j'espère pas... mais il vous manque quelque chose?

Tous regardèrent partout, ainsi que leurs propres corps afin de voir si quelque chose manquait. Au sol, le campement qu'ils avaient fait au lac avait été aussi téléporté dans le processus.

Nos bas...

L'homme soulevait un point dont il était le seul à avoir remarquer, plus aucun des trois ne portait de chaussette. Un petit détail qui semble annodin, mais qui bien réfléchi signifit qu'ils aurait pû perdre bien plus qu'un vêtement.

Bon, c'est pas parfait, mais pour une première fois, je crois que c'est une réussite?

Merci heu... C'est quoi ton nom au fait?

Lider, Lider Konmils. Je m'apperçoit que je ne vous ai même pas demander les vôtres

Istomir, Istomir Dé'Arté

Thomas Deykyl. Merci Lider. Bon vite allons-y avant qu'il soit trop tard! prenant Shiro dans ses bras.

La queue de Shiro a disparue!

Ta gueule Istomir, c'est pas le temps.

Je sais bien qu'il va peut-être mourir, mais ce n'est pas une raison pour avoir l'air déprimé dans cette atmosphère lourde...

J'aime pas qu'on rit de Shiro c'est tout.

Bon, on entre avant de perdre plus de temps?

Bonne idée.

Pendant que les deux autres finirent de ramasser leurs affaires, Lider eu le souvenir de sa canne à pèche poser au près du rivage et commençait à grogner intérieurement de l'avoir laisser là-bas. Il faut dire qu'à cet instant, il y avait des choses plus important qu'une canne à pèche à penser, comme s’inquiéter de l'état de santé du dragonneau, ou de se pencher sur l'entrainement à la téléportation, mais non, il préférais penser à une vulgaire canne à pèche poser près de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Deykyl
Vagabond chevronné
Vagabond chevronné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 26
Armes favorites : Katana magique
Attribut(s) élémentaire(s) : Gemmes magiques 5/15
Renom : 53

MessageSujet: Re: À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]   Mer 14 Aoû - 5:31

Pendant qu'on se dirigeait vers le ranch, Istomir s'arrêta.

H-Hé...J'pense que je suis con....

Comment sa?

Hein?

Istomir sortit un étrange talisman.

C'est quoi que ça?

Qu'est-ce que c'est?

C'est un talisman me permettant de me transformer ou transformer quelqu'un en n'importe quoi, trois fois par jour.

Quoi!?? J'avais bien entendu!?? Il aurait donc pu nous transformer disons en aigles et nous permettre de voyager rapidement en volant au lieu de nous stressé comme ça!!!!!

Et ça vas nous avancer a...?

Quoi!? Et tu y as pas pensé avant!?

Ben j'y pense là au moins.

Putain................... Vaut mieux tard que jamais comme qu'on dit...................

Tu m'explique?

En gros il aurait pu nous transformer mettons en aigles, on aurait donc pu voyager en volant rapidement du lac jusqu'à la montagne en très peu de temps.

Sa m'enrageait qu'il n'y ait pas pensé avant!! Je me demandais même s'il ne l'avait pas fait exprès!!

Ah... ouais... Vraiment?

Exactement, en plus, je sais déjà voler, j'ai des connaissance en vol, la première fus à cause d'un sorcier fou.

C'est quoi l'arnaque? Ça dure combien de temps?

Si je le voulais, je pourrais transformer Thomas en sourie pour le restant de sa vie et le lendemain reavoir 3 utilisations. Il n'y a pas de limite de temps et redevenir normale ne compte pas dans les trois utilisations.

C'est sûr que de ce point de vue...

Très pratique ça. Y'a d'autres exemplaires?

Demande-lui si ça vaut cher un coup parti.

Je ne pense pas, car ce talismant ne devrait même pas exister.

...?

Quoi? Je regardai Shiro. Les explications allaient venir plus tard. On en reparlera plus tard.... Transforme nous, si possible en quelque chose d'assez gros pour transporter Shiro.

Lider semblait prit dans ses pensées.

Ce talisman est un paradoxe temporelle. Il provient d'un futur apocalyptique que j'ai empêché d'arriver avec un ami en éliminant la soeur moins folle, mais plus dangereuse du sorcier...enfin bref, TRÈS longue histoire.

L'expression de Lider se changea pour une expression de wtf total. La mienne aussi d'ailleurs.

Que-ouah!? Un paradoxe temporelle.........?

Tu n'as pas compris? Moi et mon ami Sheikah, en empêchant ce futur, aurait dû effacer ce talisman de l’existence, mais il semble que vue que "tagueule c'est magique", en le ramenant du futur avec moi, il fut sauvé de l'effacement

Oh putain un Sheikah... J'eus des frissons quand il eut prononcé le mot "sheikah". En plus c'était son ami!? J'étais très curieux de le voir, mais pas nécessairement dans le bon sens.

Oui sa je l'avais compris.... Sa marche ton talisman ou il est défectueux parfois?

Il marche, pas comme l'autre et ses téléportation foireuses.

Lider croisa ses bras.

Bon.... Bref, Istomir transforme-nous.

Peut-être juste un serait suffisant.

Je vais suffire.

Istomir se transforma en un gigantesque aigle. Ses pattes étaient assez grosses pour tenir au moins un humain chaque et son dos pouvait au moins transporté 2 voir 3 humains supplémentaires. Je sifflai alors que Lider semblait fort surpris.

La vache..! Ouais sa devrait suffire je pense!

Montez messieurs.

Dac.

Lider et moi on monta sur son dos. Istomir s'était penché pour nous rendre la tâche plus rapide. Afin de ne pas glisser en vol pendant que je tenais Shiro j'avais activé mon katana avec la gemme d'air. Comme ça je pouvais concentrer mes bras pour tenir Shiro et la magie à me tenir. J'allais surement vider la gemme pour la journée mais bon.

Accrochez-vous.

Istomir décolla et se dirigea vers la montagne de la mort. Lider manqua échapper son épée en décollant, alors que moi je semblais ne me tenir qu'avec mes jambes. On arriva finalement au mont de la mort. Le voyage, en tout, devait avoir duré seulement 15-20 minutes, on avait sauvé au bas mot 3 voir 4 heures!! Je donnai une autre dose à Shiro car sa fièvre remontait. Comme je le pensais il fallait que je lui en donne sur de plus courtes périodes de temps qu'un humain. On débarqua de sur le dos de Istomir, nous étions à l'endroit où devait pousser la plante. Un Goron était là, on allait encore sauver du temps!

Bonjour l'ami! On pourrait poser une question?

Le Goron fit le genre de son épais qu'ils font habituellement. Maudit qu'ils avaient l'air cons quand ils le faisaient..! Lider regardait le paysage.

Bien sûr l'ami. Si tu réponds à la mienne après.

Sa ne me dérange pas.

Bien bien, alors pose-la.

Tu saurais où on peut trouver un Crikanlys de feu?

Euh, oui, un Crikanlys de feu. Vous savez où il y en as?

Aaaah c'est pour le dragon? Avant répondez à ma question: Mais qu'est-ce que tu as fait bouffer à ton aigle!?

Oh oui j'avais PRESQUE oublié qu'un aigle géant comme ça c'est pas supposé exister.

Hein?

Un médaillon.

Un médaillon? Magique surement....cooooool. Bon bref pour les Crikanlys. Hé bien comment dire.....Elles n'ont pas poussé cette année

Quoi!?? Comment sa!?

En fait je me doutais de la réponse, mais j'avais posé ma question par réflexe. À savoir pourquoi Lider dégaina son énorme épée.

C'est une déplaisante plaisanterie j'espère!

Quoi!? Le dragonneau est condamné!?

Il parle en plus!?

Je virai au blanc. Non.... Non c'est pas possible... Non.... Je peux pas perdre Shiro....

Il n'y a pas eu les bonnes conditions. L'été ne fut pas torride cette année à la montagne.

C'est quoi les conditions?

Je tombai à genou et serrai Shiro contre moi. Je ne pouvais pas croire que j'allais le perdre!!

Non..! Non Shiro!

Istomir baissa sa tête. J'étais sur le bord des larmes.

En gros un été tellement chaud que les hyliens d'Altiméria on le goût de se promener tout nue dehors et que nous ont ait l'impression d'être dans les mines et tout content.

Je ne dis rien. J'étais trop peiné de perdre Shiro, mon très cher ami!

Donc une chaleur extrème. Se pourrait-il qu'il y en ait dans le volcan?

Ces mots sonnèrent comme un berceuse pour moi!! Je me relevai d'un coup, les yeux remplis d'espoirs!

Le volcan! Oui il doit y en avoir là! Dis-moi qu'il y en a là!!

Et si je dis non?

Alors, il se pourrait que ta vie soit autant en danger que ce dragon.

Mais pourquoi le menaçait-il..? Il n'y avait aucune raison pour que ce Goron nous mente pourtant... Le Goron, en réfléchissant, fit encore le son épais.

Hum...j'ai oublié qu'est-ce que je cherchais dans ma tête...

Istomir se tapa la face avec une aile. Eille c'était vraiment pas le temps de me niaiser!!

Non mais vith qu'il est c...goron!

Eille réfléchis sinon c'est moi qui sort mon arme!

Fais attention. J'ai attendu dire que des fois les gorons frappent si fort que leur poing prennent feu...

J'm'en fous je DÉTESTE qu'on se moque de moi! Surtout quand la vie de Shiro est en jeu!

Il vas voir qu'ils sont pas les seuls à savoir jouer avec le feu Il se concentra et son épée fut entourée de glace. Euh... c'est pas... Je voulais dire que j'allais refroidir ses ardeurs.

Je ne me moque pas, j'ai vraiment oublié!

Je serai mes poings. T'allais nous dire si il y a des Crikanlys de feu dans la mine.

Ha oui! Il repartit dans ses pensées quelques secondes. Il pourrait en avoir au plus profond d'une section en se moment pas utilisée. Il en avait il y a 6 mois, quand on a arrêté de travailler dans cette section.

Où exactement!?

Dans une section.

Laquelle s't'affaire!

Oweille on est pressés!

Tu vas nous y conduire. À moins que tu ne souhaite finir ta vie en en glaçon.

Section 5-T. Content? Pis non je ne vous y conduis pas! Demandez la permission d'entrer aux chefs avant! Il se mit en boule et partit à toute vitesse en roulant.

Au moins maintenant on sait où c'est.... Allons-y!

J'étais content, il y avait bel et bien encore une chance de sauver Shiro!! Il ne fallait pas la gaspiller!! J'allais tout faire pour récupérer cet ingrédient!

Remontez. Sa va aller beaucoup plus vite pour se rendre à la maison du chef. Ce doit être la grosse affaire-là taillé dans la roche là-haut?

Je crois bien oui.

On monta sur son dos et on se dirigea vers l'entrée de la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la rescousse d'un dragonneau malade [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: Lac Hylia :: Le lac-
Sauter vers: