Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adralia [PV Léo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Adralia [PV Léo]   Ven 17 Mai - 18:42

À l'ombre du palmier, les pieds dans l'eau, je regardait autour de moi, tranquillement. Mon malaise que j'avais éprouvé à la traversée du désert s'était amoindris lorsque j'avais approché l'oasis précédant l'immense et impressionnant colosse de pierre recouvert d'une mince couche de sable et s'était arrêté lorsque j'avais entrer dans l'eau. Après ma visite chez mes parents, j'avais changé mon style vestimentaire. Le peu de vêtements que je portait semblait réveiller plusieurs préjugés et des commentaires désagréables venaient par la suite. La teinture que m'avais appliqué les Rain lors des funérailles d'Ashantha sur mes cheveux blancs comme neige avait manqué et ma longue crinière avait pris une couleur brune claire.

Lorsque j'avais exposer mon idée de changement vestimentaire à mes parents adoptifs, maman était allé me chercher un coffre dans le même grenier ou j'avais trouvé mes armes et me sortis des vêtements aux étoffes les plus douces que j'ai jamais vu. Rouge et blanches, les tissus se développaient devant moi comme le plus précieux des trésorts. J'enfila ces nouveaux habits et vut mon père entrer dans la pièce, un paquet dans ses mains.

''Prend ça, mon flocon de neige''
''Mais, qu'est-ce que c'est ?''
''Une pierre pour que tu puisse revenir ici, en sécurité, rapidement''
''Je ne peut l'accepter''
''Je ne te demandes pas de l'accepter, je t'ordonne de la prendre''

Le lendemain, je quittait le manoir sans regarder derrière moi, m'enfonçant vers ma prochaine quête. Dans la bibliothèque du manoir, j'avais lu sur ma famille et découvert qu'on avait scellé Adralia, la gardienne de la famille après qu'elle soit devenue folle car ma famille avait été détruite. Comme ma famille était des êtres de glace et d'eau, on l'avais enfermé dans le désert, dans le Colosse. Je n'aimait pas retourner dans la terre des Gérudos mais je n'avais pas le choix.


Je regardait la double-hélice qui me servait d'arme et l'étudia une millième fois. Aucun des livres n'en parlait. Je me demandait même comment elle pouvait m'être utile. Finalement, je la remis dans les sangles qui me servaient d'attaches à mes anciennes doubles-épées et examina mes griffes en les récurant délicatement d'un chiffon rouge.

Mes pieds agitaient la surface de l'eau et la troublait en un bruit réconfortant. Occupée à récurer ma seconde griffe, je regarda au loin. Une silouhette aprochait. Automatiquement, je me mis sur pied sur la berge sabloneuse et le malaise me revint. Je garda les pieds dans l'eau, mes griffes dans les mains, prêtes à être utiliser et regarda le nouveau venu s'approcher. Sa cape bleue éclatait dans se paysage beige, jaune et or. Il s'approcha sans faire mine de remarquer mon agressivité.

''Alors c'est comme cela que l'on accueille un ami ?''

Je conaissait cette voix. Je laissa mes armes tomber sur la berge et m'élança vers le démoniste au bras droit calciné remplacé par une créature peu aimable. Dans mon élan pour l'accueillir dans mon noble campement, je le fit basculer dans le sable. Riant aux larmes, nous primes des nouvelles l'un de l'autre, moi à moitié dans l'eau et lui dans l'ombre de la petite tente que j'avais érigé.

Il examina mon étrange épée et ne pus tirer aucune consclusions. Il me complimenta sur mon nouvel acoutrement tout en maudissant l'erreur des Rain car il avait aimé mes cheveux blancs comme mes cheveux noirs lors des funérailles. La vie avait été bonne pour lui aussi.

''Alors, tu veux remettre ce qui s'est passé au Massif ?''
''Pas vraiment, une mort, c'est assez, selon moi...''
''Comme si tu n'avais pas tué plusieurs créatures...''
''Ce n'est pas la même chose... J'avais dis à Ashantha qu'elle ne craignait rien''
''Tu dois faire ton deuil, Winter. Sinon son fantôme viendras te hanter...''
''Si je n'avais pas fait mon deuil, je serait encore à passer mon temps à la cathédralle, je te signale...''

Un silence s'imposa entre nous deux et ce fut dans se silence froid comme mon hivers adoré que nous attendions le troisème membre de notre petite compagnie. Un certain Léo. Je n'avais pas vérifié son histoire car j'avais d'autres chats à fouetter et je voulais rentrer chez moi le plus tôt possible. Je ne connaissait que son prénom : Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Ven 17 Mai - 21:48

C'est tout guilleret et sous le regard médusé de quelques créatures que Léo se rendit à son rendez-vous. Ce n'était pas une rencontre amoureuse, ou même entre amis pourtant, non. C'était une véritable quête, périlleuse, une aventure pure et dure, le rêve de tout être libre qui se respecte ! Enfin...peut-être. Il est à préciser que cette splendide mission se passait dans le tristement célèbre désert Gérudo, et plus précisément dans le légendaire colosse du désert, aussi appelé la Déesse des Sables.

"Pourquoi dit-on "LE" colosse et "LA" déesse pour désigner le même monument ? ...Bah, on s'en fout !"

Abandonnant là sa profonde réflexion syntaxique, le géant continua sa route en bondissant comme un gamin qui part en vacances. Sautant un peu trop haut, il se laissa glisser le long d'une grande dune dans un éclat de rire. Tout le monde lui disait que le désert était cruel, rude et mortel...mais il ne comprenait pas en quoi. Certes il n'y avait sans doute pas grand chose à manger, et encore moins à boire, et le soleil tapait dur, mais sinon c'est joli comme pays. C'est complétement vide...un peu comme sa tête lui auraient dit certains.
Lui ne s'en souciait pas. Insensible aux températures extrêmes, ignorant la fatigue ou la faim, la lumière torride et le sable brûlant ne lui causant pas la moindre gêne, le mignon serpent venimeux qui s'était accroché à sa jambe avec amour depuis environ trois cent mètres, tout cela n'était qu'une partie du paysage de ce domaine particulier. Mais ce n'est pas car il y a un peu de vent et qu'il fait un peu chaud qu'il faut en dire du mal, c'est pas bien la discrimination.


"Allez, descend de là mon joli, je ne peux pas t'emmener avec moi."

Disant cela, il secoua la jambe pour en faire descendre le reptile mortel qui y jouait la sangsue, les crocs létaux n'avaient même pas entamé sa peau monstrueuse, et le venin ne lui aurait pas causé le moindre mal...mais même si ça avait été le cas, il n'en aurait pas tenu compte. Déclarant forfait, l'animal lâcha prise et s'en alla en rampant dans les dunes et Léo put reprendre sa route...avant de réaliser qu'il était perdu. Voilà qui était embêtant. En temps normal ça ne l'aurait pas gêné, bien qu'il n'en ait pas conscience il est probablement ce qui s'approche le plus de la définition de l'immortalité au monde, alors jouer au touriste pendant quelques années n'aurait pas été un soucis...s'il n'était pas attendu quelque part. Surtout qu'il parait que c'est une femme ! Et on lui disait souvent qu'il fallait toujours être gentil et poli avec les femmes, et à l'heure ! Parfois on lui disait aussi qu'il fallait juste se les faire...il ne comprenait jamais.
Un peu plus loin, il aperçut une grande statue, une immeeeeeense statue. Ouah, quelque chose de grand, c'est la classe ça, et une oasis avec des gens. Deux personnes. Il est sauvé ! Enfin...son rendez-vous est sauvé ! Enfiiin...peut-être, ça dépend si le lieu qu'il doit rejoindre est loin ou pas. Il s'approcha de la jeune femme et de son camarade masculin avec un grand sourire, les dépassant très largement de son immense carrure drapée de noir, tel un spectre malfaisant sorti des sables éternels pour faucher quelques âmes perdues...ou comme un abruti au quotient intellectuel de peluche qui se fringue comme un gothique en mal de sensation forte...ou d'argent.


"Bonjour monsieur ! Bonjour madame ! Je m'appelle Léo. Excusez-moi de vous déranger...mais je suis perdu. Je devais me rendre au Colosse du désert, mais je me suis égaré en chemin...vous savez où c'est ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Ven 17 Mai - 23:33

"Bonjour monsieur ! Bonjour madame ! Je m'appelle Léo. Excusez-moi de vous déranger...mais je suis perdu. Je devais me rendre au Colosse du désert, mais je me suis égaré en chemin...vous savez où c'est ?"

Je leva mon regard de nuage sur l'homme en question. Contrairement au passé, je n'avais plus peur de montrer mes yeux sans prunelles, d'un blanc intégral. Comme une tornade de neige, douce, froide et délicate, j'éclata de rire. Étun me regarda avec un regard étonné. Il sortis de la tente pour accueillir notre dernier membre alors que je m'esclafait doucement. Il repoussa son capuchon et dévoila son visage barré de deux lignes profondes partant de sa tempe droite, fermant son oeil, fendant sa lèvre et terminant sur l'os de sa mâchoire gauche.

Son autre oeil brun regardait l'étranger avec un peu de haine. Plus que téritorial, Étun détestait faire équipe depuis ce qui s'était passé au Massif des Pics Blancs. Voyant le côté droit de sa cape s'agiter anormalement, je tira sur celle-ci et il tomba à la renverse. Il eu l'éclair de génie de tomber sur son bras démoniaque. Je sortis de l'eau, l'hilarité encore peinte sur mon visage et tendus ma main au voyageur.

''Je suis Amaluna Dragomir, celle avec qui vous avez rendez-vous, monsieur Léo. Pardonnez la rage du tier de notre compagnie, Étun Akira. Le Colosse se dresse devant vous, vous n'êtes nullement égaré''
''Luna, je vais...''
''Bonne idée, rembale le campement, qu'on pénètre dans le colosse !''

Lorsque je me retourna une seconde, je vis que ses yeux lançaient des éclairs mais je sus que c'était juste car il fessait mauvaise figure devant un inconnu. Sa fierté disproportionnée allait s'en remettre, comme toujours... Déjà il s'affairait à défaire la tente et remplir sa gourde d'eau de l'oasis. Un malaise me prennait au coeur mais je me retin de tout commentaire car si jamais la discution s'éternisait, je pouvait toujours remettre mes pieds dans l'eau.

''Vous avez faite bonne route ?''
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Sam 18 Mai - 0:37

Léo regarda avec amusement la jeune femme éclata d'un beau rire, il aimait les rires, signes de joie et de bien-être. Si tout le monde riait au lieu de se taper dessus, le monde serait magnifique. Il ne prêta cependant pas la moindre attention au bonhomme bizarre qui le regarde croche, il aurait pu avoir une pancarte "pas touche enfoiré" qu'il n'aurait pas plus réalisé qu'il lui en voulait.
Il pencha la tête de coté quand Amaluna se présenta, lui répondit qu'ils étaient son rendez-vous, et que celui-ci avait lieu ici-même. En fait, il resta planté pendant un moment à ne plus réagir, si ce n'est cligner des yeux, le temps que l'information monte à son cerveau...quand on est aussi grand, ça peut prendre du temps.
Il sursauta toutefois à une phrase.


''Bonne idée, rembale le campement, qu'on pénètre dans le colosse !''

Un voile de tristesse, de panique, et d'incompréhension s'installa sur son visage alors qu'il commença à avoir l'air d'un enfant puni, attitude n'allant strictement pas à un géant de plus de cent trente kilos de pure puissance physique à l'allure lugubre. On aurait dit qu'il allait pleurer.

"Mais c'est pas gentil de pénétrer les gens ! Je veux pas me faire pénétrer par vous deux même si vous avez l'air gentil..."

Il resta à se lamenter quelques instants de plus, le temps que ses quelques neurones se fassent violence, et suicide, pour réfléchir et réaliser qu'en fait elle parlait du monument, et pas de lui. Rassuré, la peine quitta son visage aussi subitement qu'elle s'y était établie et un large sourire regagna son faciès alors que sa nouvelle camarade de voyage lui demandait comment s'était passée sa route. Une gentille en plus ! Il aime bien les gens gentils !

"Ouii ! C'est très beau le désert ! Et pis il y a tellement de jolis trucs à voir ! Du sable par exemple ! Ou du sable ! Ou encore du sable ! Et pis il y a plein de trucs super gentils ! J'ai failli ramener un serpent tout à l'heure ! Cette brave bête s'était accrochée à moi, ça m'a fait de la peine de devoir le relâcher...mais je ne pouvais pas amener cette pauvre créature face au danger, j'ai bien fais hein ? Dites dites ?"

Il s'arrêta un instant de s'agiter, les bras en l'air, se figeant brutalement comme une statue, la bouche ouverte sur un mot à peine commencé, et fixa Amaluna. Puis laissa ses bras redescendre et sa bouche se fermer dans un sourire alors qu'il penchait la tête de coté, encore une fois complétement à la ramasse.

"Au fait madame Amaluna, on doit faire quoi dans monsieur le colosse du désert ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Sam 18 Mai - 3:28

C'en fut trop. Lorsque Léo commença son monologue sur le désert, j'éclata encore de rire malgré moi. Il était sympathique, ce géant. J'entendais Étun marmonner en arrière qu'il espérait trouvé un cerveau pour notre compagnon dans un des coffres du monuments mais n'en fit pas grand-cas. Cette aventure allait bien se passé, j'espère. Il avait l'air puissant et j'avais aussi un démoniste à mes côtés. Démoniste à qui je lança ma gourde pour qu'il en fasse le plein. Je me retourna vers Léo et lui adressa un sourire.

''On va délivrer d'une prison un membre de ma famille. Ça te tente ?''

Sans attendre la réponse, j'aida Étun à se relever et me dirrigeat vers le collosse de pierre et de sable. Le personnage et ses mains ouverte semblait menaçant mais tout les monuments sont imposants. Je précéda la progression dans le colosse. Ce fut Étun qui eu la brillance d'esprit de me pousser au sol et briser les deux pots volants. Je me releva en marmonnant une insulte vicieuse à ces pots de malheurs et regarda avec admiration les deux cobras de pierre qui gardaient dans leurs couronne un message.

''Vous devez venir ici avec l'innocence d'un coeur d'enfant''
''Qu'est-ce que cela veux dire ?''

Je resta silencieuse quelques instant. Il était impossible de remonter la rivière du temps sans l'épée légendaire. Je monta la volée de marche, contourna les deux petites statues d'acier et regarda le tunnel seulement accesible par un enfant. Léo, même avec ses paroles innocentes qui pouvaient le faire passer pour un enfant, était loin de pouvoir entrer dans se tunel. Étun était plus trapu que moi mais même ma taille fine n'y entrais pas... Il faudrait une enfant. Je commença à faire les cents pas, examinant le tunel et la porte en argent avec une lune découpée dessus. Il fallais trouvé une solution.

Étun alla se poster devant Léo avec son air supérieur et sa cape entrouverte laissant un peu parraître Emy, son bras démoniaque.

''Ne la dérange pas, elle réfléchis...''

Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Sam 18 Mai - 22:36

La réponse d'Amaluna avait bien motivé Léo, la prison c'est mal, faut pas enfermer les gens, sauf les méchants, aussi la suivit-il avec entrain jusqu'à dans le colosse. Lorsque les deux pots s'envolèrent et que le démoniste les brisa, il applaudit avec rire, comme un enfant devant un spectacle de marionnettes. Arrivés devant l'énigme, il pencha la tête et essaya de comprendre. Que viendrait-faire un enfant ici ? Sans prendre gare au démoniste, c'est à ce demander si aux yeux du démon enfantin celui-ci existait seulement, une illumination effleura l'esprit dérangé du géant. On lui disait souvent qu'il était comme un gamin, il pouvait alors passer ! Aussi se mit-il à quatre patte et commença à essayer de rentrer.

"J'y vais ! J'y vais !"

Toutefois, son aventure ne dura pas longtemps...sa tête passa, puis la première épaule à l'aide d'efforts assez particuliers, et se retrouva coincé. Réalisant son erreur, et que toute sa bonne volonté ne permettrait pas à son immense carcasse de passer par ce minuscule tunnel. Aussi commença t-il brusquement à s'agiter avec panique, son corps s'agitant convulsivement pour tenter de se dégager.

"J'suis coincé ! J'suis coincé ! J'suis coincé !"

Par chance, il poussa sur ses bras et s'extirpa d'un grand coup du trou et s'écrasa sur le dos. Léo se retrouva étalé comme une espèce d'étoile de mer maladive, cligna des yeux pendant un court moment avant de se redresser, s'asseyant comme un gosse à l'esprit décalé et sourit à nouveau largement, d'une bonne humeur et d'un positivisme à toute épreuve, et s'exprima joyeusement en brandissant les bras en l'air

"J'suis plus coincé"

Le géant se redressa et s'épousseta rapidement, avant d'avoir l'air presque sérieux, ses yeux s'étrécissant sous la réflexion, ô combien difficile chez lui, et son sourire s'effaçant temporairement dévoilant un moment un fragment de sa réelle nature. Celle d'une créature surpuissante, invulnérable, dont la race met un point d'honneur à la destruction, à l'anéantissement impitoyable et systématique de toute forme de vie par tous les moyens à disposition, par leur force pure écrasant inévitablement celle de tout autre créature, par des sorts dévastateur soufflant les existences comme une tempête soufflerait une bougie...

"Nous ne pouvons passer par-ici..."

Les sourcils légèrement froncés fermaient encore plus l'expression devenue un instant si dure de son visage, et aussi brusquement que ce masque d'acier s'était posé, il s'envola, chassé par la bienveillance inébranlable du démon au cœur d'or et aux neurones défaillants. Sauter d'un air à l'autre ne le dérangeait pas, pour lui tout était de toute façon toujours au mieux. S'ils ne pouvaient passer par-ici c'était bien pour leur faire faire un peu plus de marche en prenant une autre route, et puis, qui sait si ce chemin est vraiment le bon ?

"Mama ! Il nous faut un enfant si on veut ouvrir cette porte...comment qu'on les fait ? Disdisdis ?"

Totalement ignare de toutes les choses de la vie, il savait juste que les enfants se faisaient avec un homme et une femme...et ses connaissances s'arrêtaient là. Oubliant sur le champ l'intérêt de sa question, il remarqua l'espèce d'énorme pierre décorée d'une belle gravure au fond et pencha la tête.

"Oooh...la jolie pierre, c'est rigolo, on dirait qu'elle est là pour empêcher les gens de passer ! Ahahah"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mar 21 Mai - 6:44

"J'suis coincé, j'suis coincé"
"Retire-toi, espèce de ramollis du cerveau"

Étun regarda Léo s'extraire du tunnel le regard furibond et l'aura de colère s'étendant autour de lui. Le démoniste écarta sa cape en révélant son bras calciné recouvert de pustules mauve et d'un œil écarlate.

"Tu va goûter la puissance de ma démone, colosse de mes deux"
"Salut dame Luna, ça fait longtemps... Ah, je vois, vous répondez à une de vos multiples énigmes"
"MAIS N'IGNORE PAS TON MAÎTRE COMME ÇA !!!!!!"
"Étun, tu as oublier que je suis une démone qui se nourris de ta jalousie mais tu veux que je fasse de ta jalousie lorsqu'elle peut remplir à elle seule le Colissé du Malin. Où en étais-je ? Ah tien salut, toi ! Tu me dis quelque chose..."
"Emy, ce n'est pas le temps de te trouver un copain"
"Ton odeur me rappelle quelque chose... Bah ! C'est probablement juste ton aura qui me met de bonne humeur ! Je suis Lady Emy, fille cadette de l'archidemone de la jalousie et aussi possession actuelle de Sir Étun Akira."

Puis elle ferma son œil luisant pour se rendormir. Je me disais desfois qu'elle aurais mieux fait d'être sous la direction des démons de la paresse. Elle n'était pas très puissante mais Étun se vantait du rang noble de sa démone de pacotille. Au moin, elle était sympa... Léo me rappelais un peu la présence d'esprit et l'innocence délicate s'Ashantha en un sens.

Je n'était pas assez attentive pour avoir capté l'interrogation de Léo mais l'effervescence d'Étun me fit relever la tête. Il le menaçait de le tuer froidement s'il me touchait. Je secoua la tête, soupira et retourna à ma réflexion. Mais la voilà ma réponse...

Je leva soudainement mon regards alors que Etun suivait Léo en lui priant assez méchamment de se taire pour ne pas dire d'autres stupidités. Je fut sur pieds et cherchait dans ma pochette de cuir. Je fouilla à l'aveugle et sortis le collier que j'avais pris sur Ashantha. Etun se figeas lorsqu'il reconnus les pierres bleues accroché à la demie-lune argent. Le pendentif s'éleva dans les airs et s'illumina comme un soleil. La salle, soudainement, baigna dans une lumière écarlate. Lorsque la lumière s'évapora graduellement, j'était haletante, prise de nausées et la défunte Ashantha était au centre de la pièce dans sa grande cape écarlate.

Un soubresaut me fit vomir mon repas dans un coin avec un élégance digne des sans-abrits. Occupée à régurgiter mon repas avec un bruitage assez éloquent, je ne vit pas le visage d'Etun blêmir alors que la gamine tombait au sol sous forme de serpent fantomatique et pénétrait dans le tunnel. Etun, presque sur le point de vomir à son tour, se laissa glisser au sol alors que je sortais ma gourde pour me rafraîchir.

"Léo, aide-moi à me lever s'il te plaît"

Ma voix était tremblante, incertaine et remplie de hauts suraigus. J'était faible. Les livres de la bibliothèque des Rain disaient que ce pendentif ramenait son porteur le plus récent du domaine des morts au prix d'une énergie magique considérable. Le domaine des sables déjà drainait mon énergie magique et mon énergie vitale. Je ne devais pas utiliser de magie ici ou je me conduirait moi-même à ma perte.

Un mouvement trop brusque de ma part me fit régurgiter sur Léo ce qui n'était pas déjà sortis. On pouvais presque voir mon repas de la veille...
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mar 21 Mai - 21:51

Lorsqu'Etun le cribla de menace, Léo pencha juste la tête de coté avec incompréhension, ne voyant pas pourquoi ce pauvre bonhomme se mettait toujours dans des états pareils. Puis, quand le même grognon lui intima de se taire, le géant préféra faire la moue, boudeur. Il n'aimait pas beaucoup ce type, trop gueulard à son goût...pis l'était pas gentil.
Une grande lueur attira son attention, comme toute créature simplette, Léo aimait les choses qui brillent. Bien qu'il ait une fâcheuse tendance à voir si ça se mangeait aussi mais ce n'est pas là la question. Une sorte de pendentif flottait dans les airs et brillait de mille feux, et lorsque la radiance s'estompa pour laisser place à une espèce de gamine-fantôme alors qu'Amaluna rendait le contenu de son estomac.
L'enfant se changea en serpent sous le regard étonné su géant qui regarda l'animal filer par le tunnel... En effet, ça marche aussi comme ça. Même si dans l'immédiat ça les arrange pas beaucoup. La commanditaire de leur mission gisait à terre et l'appelait à l'aide pour se relever. Toutefois, quand il eut le malheur de s'approcher, la jeune femme termina de cracher ses intestins sur lui. Il soupira, et la remit sur ses pieds en faisant mine d'être vexé.


"Ce n'est pas très gentil de vomir sur les gens, c'est pas propre."

Le colosse continua à tenir le bras de sa camarade pour qu'elle ne s'écroule pas, il était clair que voir ce fantôme l'avait choqué et il n'était pas dans son intérêt de s'évanouir. Plus d'un s'est blessé en perdant connaissance et en s'écrasant mollement sur le parquais. En plus c'est pas très classe comme excuse pour une blessure d'aventure...
Un coup d’œil rapide l'informa que le démoniste ne faisait pas le fier non plus. Il recommença à sourire largement comme si rien ne s'était passé, visiblement ils allaient avoir énormément besoin de lui...


"Allez Amaluna ! On va pas rester moisir ici pendant que la copine serpentine toute transpalotte fais tout le boulot non ?"

Il commença à entraîner doucement la jeune femme vers l'autre passage, il n'avait pas pris la peine de lire le message de la statue-cobra mais il s'en foutait pas mal. De toute façon le temple semblait immense et comme tout enfant la patience n'était pas son fort. Le géant s'arrêta devant l'immense pierre frappée de l'emblème enchanté du temps, l'une de ses légendaires pierres, dont il entendit parfois parler au coin d'un feu, disparaissaient ou apparaissaient au gré d'une musique oubliée que jouait parfois le mythique héros du temps...bien de grandes histoires qu'il affectionnait en grand enfant qu'il était.

"Qu'est ce que c'est que ce machin à ton avis ? On dirait...un gros caillou. Tu penses qu'il y a un chemin derrière ? Suffirait de le pousser alors..."

Pour lui, ça coulait de source. Deux cobras, une parfaite symétrie dans l'architecture, bien que le sens de ces deux mots lui échappaient, et un couloir minuscule et de l'autre un gigantesque. L'un réservé à un enfant...et l'autre sans doute à un géant ? Cela tombait plutôt bien, au bout d'une trentaine d'années, il avait fini par comprendre que c'était lui qui était pas mal grand.
Il sourit, plus largement. Avec moins d'innocence qu'à son habitude, puis lâcha doucement le bras de Luna et se posta devant la roche.
Lentement il laissa glisser une de ses mains sur la paroi de ce qui bloquait leur chemin. Il en caressa la surface, l'étudiant rêveusement. Qui pouvait bien avoir créé une telle pierre ? Au faciès si parfait, à la gravure énigmatique, à la taille si démesurée ? Qui pouvait bien l'avoir amené ici, à cet endroit précis, et pouvait-il y avoir une autre raison que sceller une voie ? On aurait pu croire qu'elle était là pour contraindre les braves à découvrir le palais du désert en entier, et non pas simplement passer par la route que leur taille leur autorisait à suivre...
Posant le front contre la pierre, il ferma les yeux et imagina un instant son histoire...il s'imagina au cœur d'une montagne, à attendre la main de l'homme...il s'imagina dans un autre monde, éternellement poli par une divinité toute-puissante. Il rêva de longs trajets à travers l'espace et le temps, ignorant les barrières des langues et des cultures, des races, au-delà de la vie et de la mort... Un instant il se sentit pierre. Un instant il se sentit éternel, il se sentit le Temps.

Une lente respiration le ramena doucement dans son corps tandis qu'il rouvrait les yeux, se décollant patiemment de la pierre qu'il regarda avec un mélange de respect, de fascination et d'envie. Lui aussi aurait aimé être enfant du Temps. Léo adressa un léger sourire à la pierre, et aurait lui offrir une prière. Mais il ne sut jamais à qui il pouvait bien les demander...toutefois il comprenait un peu mieux le concept de foi, ça lui arrivait parfois...
Puis il planta solidement ses pieds dans le sol pour s'offrir un appui suffisant. Il avait déjà tenté de pousser d'énormes choses, et s'était retrouvé comme un imbécile à se pousser tout seul au final, alors depuis il pensait à s'assurer une position suffisamment ancré pour exercer sa force. Tout son corps se tendit à l'effort, ses muscles gonflèrent d'une folle puissance, durcissant de tension, ses veines colossales saillant sous son épaisse cuirasse de chair, dissimulée sous son obscur manteau, alors que commençaient à glisser de son piédestal une ancestrale poussière quand le roc se mit en branle, grinçant et grondant au déplacement que le géant lui imposait lentement.
Petit à petit, un pas difficile après l'autre, quelques gouttes de sueur perlant à son fier front, Léo déplaça dans un fracas tonitruant l'immense pierre du temps, jusqu'à ce qu'elle glisse enfin dans une ouverture dans le sol, apparemment destinée à accueillir la fameuse pierre qui y trouva sa place à la perfection, leur créant un nouveau chemin.
Sa tâche accomplie, il se laissa aller dos contre le mur, haletant. Il avait rarement déployé un tel effort...mais cela ne l'empêcha pas de se tourner vers ses camarades au sang bien plus humain et de leur accorder un de ses innocents sourires, et tendit un bras vers la route maintenant ouverte.


"Ah...après vous je vous en prie...Bouah ! J'suis épuisé..."
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mer 22 Mai - 22:13

Je précéda le géant dans le couloir de pierre qui semblait s'enfoncer dans les ténèbres. Encore secouée, je sortis de mon sac une torche que j'enflamma malgré mon aversion des flammes. La lumière valcillante éclairait faiblement le couloir. Un Anubis gisait au sol, immobile. Le couloir était comme un dépotoir pour ses étranges personnages qui dormaient tous, en quantité impressionnante. Un grand tableau de l'une de ses créatures avait tombé au sol, fendu en deux et découvrait un passage dans le mur. Je fis signe à Léo en posant mon index sur mes lèvres pour lui intimer le silence.

Je grimpa à pas de velours l'escalier de bois qui grinçait, retenant contre moi ma pierre pour l'empêcher de cliqueter. Étun n'était nul part, il devait être encore en train de se remettre de la vision d'Ashantha ou en train d'esseyer de l'attendre. Une grande porte de bois avec plusieurs cadenas et renforcé d'acier se dressait au sommet de l'escalier. Je me retourna pour laisser la place à Léo en lui désignant la porte. Une ombre jouait sur l'entrée de l'escalier. Un Anubis ? Ashantha et Étun ? Je ne pris aucune chance et éteignit la torche. Un trou dans le mur me permettait d'utiliser la lumière du jour et des torches des Anubis pour analyser le bas des marches.

''Léo, défonce cette porte pour moi s'il-te-plait''

Malheureusement, c'était un Anubis qui se dessina au pied de l'escalier. Nous échangeâmes un long regard. Nous nous jugeions, nous examinions, nous désignons lentement comme proie et prédateur. Je sortis ma groude, l'ouvrit et la vida sur les escalier devant les yeux surpris et confus de la créature. La lumière se fit dans son simple esprit lorsque je me baissa et transforma les escaliers en véritable patinoire impossible à grimper sans crampon. Il rugit comme un animal en cage, ce qui fit acourir plusieurs autres monstres identiques. Étun devait être dans la merde...

Effectivement, Étun était pris au piège, à moi de se ruer dans le désert et courir pour sa survie mais il avait trop de fierté pour cela. Malgré les créatures qui copiaient tout ses faits et gestes, il réussis à en tabasser quelques unes par l'intermédière d'autres. Il n'utilisa Emy qu'après le sixième. Un nuage d'ombre recouvris le plancher comme une brume menaçante. Les Anubis ne furent pas dupent et ne réagirent même pas lorsque la fumée grimpa sur leurs corps, les entouras et les écrassa dans son étreinte mortelle. Le démoniste était réellement dans la merde mais il prennais de l'expérience au moin...

De retour au duo Amaluna-Léo, nous étions en haut des marches alors que je déviait avec les peu de réserves d'eau qui me restait les flèches de gobelins qui s'étaient joint aux Anubis esseyant de grimper les escaliers qui glissaient et fessaient un abbat avec les autres monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Jeu 23 Mai - 20:39

Léo suivit docilement Amaluna lorsqu'elle passa dans le passage dégagé, en profitant pour reprendre son souffle. L'effort avait intense, mais bref. Il suivit ses instructions et essaya tant bien que mal de ne pas faire de bruit, comme pris dans un jeu quelconque, et regarda la porte blindée quand sa compagne lui demanda de la défoncer. Le géant haussa les épaules avant de s'atteler à la tâche, utilisant toute sa masse pour charger la porte qui résista au premier choc en se pliant, encaissa le second en s'affaissant, et vola en éclat au troisième coup, laissant Léo la traverser et s'étaler par terre.
Quand il se redressa et se retourna, le corps à peine endolori par les impacts, Amaluna semblait en difficulté à essayer de stopper les agressions des monstres qui grimpaient depuis les escaliers. Il vint la prendre dans ses bras et la serrer contre son torse, et tourna rapidement le dos aux créatures maléfiques, les flèches ne parvenant même pas à percer sa cuirasse naturelle, ne lui causant pas plus de désagrément que des insectes nuisibles et fila par l'ouverture qu'il venait d'enfoncer, s'enfonçant vers l'inconnu.


"On va pas trop traîner hein, j'ai pas envie qu'on se retrouve à se bastonner de trop près avec des vilaines bêbêtes toute moches...même si c'est pas de leur faute."

Il s'aventura dans les couloirs, se perdant instantanément dans le dédale de la statue. Après quelques pas désorienté, il reposa sa camarade à terre et la regarda, ne sachant pas le moins du monde où aller et n'ayant pas la moindre envie de recroiser des monstres. Il ne tenait certainement pas à se retrouver en pleine bagarre forcée, défoncer un mur, ou déplacer un rocher titanesque, pas de soucis, mais pour rien au monde il n'aurait souhaité devoir se battre.

"Waaah...C'est suuper graaand ! Et j'vois plus le monsieur tout grincheux...j'espère qu'il lui est rien arrivé...l'est pas beau lui non plus, mais y mérite quand même pas de mourir ! Mama ! C'est par où ton amie qu'il faut délivrer ? Moi j'suis complétement paumé !"

L'architecture splendide du temple de l'esprit était bien trop complexe et variable pour celui du démon. Courir partout comme un dératé ne l'aurait pas dérangé, au contraire ça l'aurait bien amusé...mais il avait une mission ! Libérer...euh...quelqu'un. Tiens c'est qui d'ailleurs ? En voilà des bonnes questions qui naissaient dans son esprit.

"Diis, pourquoi qu'elle s'est faite enfermée ici la madame qu'on a enfermé ici ?"

Levant le nez, et ouvrant enfin les yeux, du moins métaphoriquement, Léo commença à réellement s'intéresser à son environnement. Les quelques neurones responsables de la reconnaissance des lieux s'agitèrent, et lui firent remarquer qu'ils étaient dans une grande pièce, à force de courir partout, qui possédait plusieurs geôles qui contenaient parfois un coffre. Le géant cligna un peu des yeux avec son air éternellement bête, le temps que les informations montent jusqu'au cerveau, puis il réalisa enfin qu'ils étaient...il resta un nouvel instant inerte pour trouver le mot, dans une prison.

"...On est où là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mer 29 Mai - 17:59

Le labyrinthe dans lequel je peinait à suivre le géant était lugubre. De part et d'autre des couloirs aux murs suintants d'un liquide glacial se dressait des cellules infestées d'insectes et de poussières. Dans certains, des morceaux d'os persistaient, rongés par les blattes et les souris. Des coffres étaient grugées par des termites. Visiblement, nous étions dans la prison du Colosse. Je resta proche du vrai géant en observant les cellules en imaginant l'agonie des prisonniers. La présence du liquide non identifié me mis un peu plus à l'aise car c'était au moins liquide. Une partie du plafond était défoncé et une cellule était ensevelie par les pierres et les gravats. À l'extérieur, le cruel soleil plombant du désert des Gérudo me transperçait le corps de ses rayons cuisants.

Dans une cellule à la porte dégondée, un coffre lourdement ornementé attira mon attention. J'entra dans la pièce en jeta un regard inquiet au plafond remplis de fissures inquiétantes. J'attrappa le couvercle et le souleva avec un effort presque herculéen. Je me pencha dans l'ouverture et vit une échelle s'enfonçant dans les ténèbres. Je me releva avant de tomber dans se puits dissimulé et me retourna pour aller inspecter chaque coffre, plus petits et plus simples.

''Adralia, la demoiselle que l'on vient sauvée, est supposément un esprit qui protège depuis bien longtemps ma famille. Lorsque j'était petite, selon les dires de mes parents adoptifs, le manoir a brûlé et on m'as considérée morte avec mes parents, mon frère et ma sœur. Adralia est supposément sombrée dans une folie destructrice. Elle aurais porté désolation à ceux qui voulaient chercher les ruines pour offrir à ma famille des funérailles.

Finalement, l'empire a créer un mandat d'arrêt à son nom et on l'a enfermée il y a plus de dix ans ici pour ne plus qu'elle ne fasse de mal à personne. On a fait en sorte que les mages de l'eau, la neige et la glace de notre famille ne puisse la rejoindre sans aide.
''

Tout au long de mon monologue dans lequel je m'était plongé dans une mélancolie inhabituelle, j'avais ouvert deux coffres, trouvant une carte du Colosse extrêmement détaillée avec la salle du Grand Maître et quelques rubis. Je donna la moitié de ses derniers à Léo avant de continuer mon inspection.

''Visiblement, nous sommes dans la prison du Colosse du désert. Normalement, les gens comme Adralia seraient séquestré dans la Tour du Jugement, véritable prison à haute sécurité mais cela aurait été trop simple. C'est ceux dont la société veulent oublier l'existence qui sont enfermé ici. L'ouverture en bas a visiblement été empruntée il n'y a pas longtemps. Fait attention, il y a peut-être des Anubis ou d'autres créatures...''

Après un dernier tour de ce niveau de la prison, je nous guida vers le coffre menant à un niveau inférieur. Heureusement, malgré la carcasse massive de mon partenaire, il allait pouvoir facilement entrer dans ce gargantuesque coffre. J'entra dans la boîte et avant de descendre, j'adressa un regard à Léo.

''Fait attention ou tu met les pieds, petit garçon et ne piétinne pas mes mains''

Sur ce, je laissa tomber ma gourde dans le vide et l'entendis, quelques secondes plus tard, percer une surface aqueuse qui devait minimum être creuse de 7 pieds, considérant l'écho du cylindre de pierre dans lequel nous nous enfoncions. Je me laissa tomber dans les ombres, ressentant une euphorie incroyable alors que mes mains caressais le mur humide. J'était dans mon élément, pour une fois depuis le début de cette quête.

Je m'enfonça dans l'eau qui caressa ma peau comme une vielle amie, tourbillonnant autour de moi, créant une enveloppe aqueuse avant que je ne la repousse vers mes pieds et m'élève jusqu'au sommet de l'échelle sur une colonne d'eau clapotante. La descente était de minimum deux kilomètres.

''Allez Léo, tu viens ?''

Et je me laissa retomber dans le puit, heureuse comme jamais, remarquant à peine les cellules entourant le cylindre. Je ne pris même pas le temps de comprendre qu'ils enfermaient des prisonniers ici et les noyaient vivants. Je ne pouvais pas imaginer, trop occupée à prendre connaissance avec cet eau froide comme l'hivers et fraîche comme une pluie d'automne !
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Jeu 30 Mai - 22:52

Léo fixa d'un œil mort Amaluna tandis qu'elle lui tapait l'histoire complète de sa famille. Le flot de parole était d'un bien trop grand débit pour lui, aussi resta t-il planté comme un poteau sans rien comprendre. Il cligna juste des yeux et revint à la vie alors qu'elle lui disait de le suivre. Le géant resta à la ramasse pendant quelques temps, puis ses neurones se rallumèrent et il sauta tête la première à la suite de la jeune femme, mais bien plus grand et massif, il s'enfonça dans l'eau et toucha le fond d'un grand coup de tête. Ce qui ne suffit hélas pas pour lui remettre le cerveau en place, juste à le faire s'agiter en faisant beaucoup de bulles avant de remonter à la surface, puis de bondir dans le puits hyper profond à la poursuite de la jeune femme, toujours aussi intact et fit une splendide chute libre, rejoignant en fracas la mage au fond du gouffre et mit quelques temps à se remettre en état après un tellement choc...
Il se redressa après l'atterrissage forcé et fit craquer quelques os, remettant en place son corps tordu sous un tel traumatisme, puis regarda autour de lui, encore un peu sonné.


"j'ai mal à la tête..."

Il secoua cette dernière pour remettre ses vagues pensées en place, puis regarda la jeune femme à nouveau, totalement perdu. Pour lui tout ce ressemblait et n'était qu'une source de distraction, même cette expédition n'avait pas vraiment d'autre but premier que de le faire s'amuser comme un petit fou...après certains y trouvaient leur compte, et c'était pour de bonne raisons. même si...

"Euh...mais alors c'est une méchante ta cousine ? T'es sûre qu'on fait bien de la libérer ? Et puis comment tu sais où aller ? On est où là ? J'suis perdu au secours !"

En vérité il n'était pas le moins du monde paniqué. Même les dragons ou les pires monstres ne lui faisaient pas peur, il en ignorait peut-être même jusqu'au sens de ce terme, mais il lui arrivait d'aimer à la mimer. Toutefois les doutes commençaient effectivement à naître dans les soupçons d'intelligences qui voyageaient dans son esprit dérangé.

"Et pis elle ressemble à quoi ta copine ? Que j'lui fasse pas peur en pensant que ce soit un monstre si je la rencontre..."
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Sam 1 Juin - 20:19

    ''Léo, elle n'est pas méchante voyons, elle ne fesait que faire ce pour quoi elle existe; nous protéger, nous, les Dragomir ! Elle a été enfermée en pensant que tout les miens avaient été tués mais pourtant, je suis là, une Dragomir, vivante. C'est de mon devoir de la libérée ! Mais bon...''

    Je nageat vers un couloir taillé dans la pierre et y entra, profitant des goutes d'eau qui s'accrochaient à ma chevelure et mon épiderme. Les pieds encore dans l'eau, je regarda Léo. J'avoue que au premier abords il avait l'air menaçant mais dès qu'il ouvre la bouche, il est d'un tendresse infinie. Son âme était plus pure encore que celle d'Ashantha. Parlant d'elle, je me demandais ce qui arrivais avec Étun.

    Heureusement, la petite fantôme l'avais rejoint avec un sac remplis de rubis qu'elle avais poser dans l'entrée et combatait férocement avec le démoniste qui avait invoquer entre temps la forme complète d'Emy ; une chimère au pelage noir comme la nuit. Malgré les vagues interminables d'Anubis et de Bokoblins, ils s'en sortaient pas mal. Ils avaient réussis tout de même à tuer un dragon de cristal aussi, il ne fallais pas l'oublier.

    Je sortis la carte que j'avais récupéré qui, biensûr, était mouillée. Je sortis ma gourde vide que j'avais pris soin de récupéré et retira toute l'eau avec précaution du parchemin pour la mettre dans ma gourde. Je referma cette dernière après l'avoir remplie et l'attacha dans mon dos, sous ma cape. J'étudia avec attention la carte qui s'étalais devant moi.

    ''Si j'en crois cette carte particulière de cette partie du donjon spécifiquement, Adralia devrais être dans une salle nommée ''La Salle du Cristal''. C'est la seule option plausible car on ne peut enfermé une entité qu'avec un cristal...''

    Je roula la carte que je rangeas dans ma sacoche qui était dans mon dos, solidement attaché sous ma cape, aussi. Je me releva et tendus une main vers Léo bien qu'il était assez évident qu'il aurais pus se hisser lui même mais jamais je ne résisterais à aider une personne qui es mon allié. J'aiderais aussi un ennemis mais cela est une autre histoire... Le couloir de pierre allais forcé ce géant à se pencher pour avancer. Les murs suintaient d'eau alors je me demandais si, sous le sable, il n'existait pas un autre monde aquatique ou peu importe. La présence de cette marque d'humidité me réconfortait. Aucune torche n'éclairait le chemin et je ne voyais pas la fin. Si je me rappelais bien de la carte, le couloir était d'environ une quinzaine de mètres et se terminait par une porte munie d'un mécanisme incompréhensible sur la carte que j'avais prévu d'inspecter sur les lieux mais avec de telles ténèbres, épaisses et intranchables, il serait dur de pouvoir délier l'énigme de la porte. Un siflement sournois résonna dans le couloir. Un son de glissement se raprochait et rapidement, je vis une paire de yeux écarlates percant clairement l'obscurité comme des phares.

    La créature avais une tête de serpent qui sifflait de façon menaçante et le reste de son corps semblait être fait d'ombre ou de fumée noire. Il n'avais rien à voir à aucune créature répertoriée dans le bestiaire d'Hyrule ou Termina. Soit il était le seul représentant de sa race ou soit il venait d'un autre monde. Gardait-il la porte menant à l'antichambre, menant elle-même à la Salle du Cristal ?

    ''Léo, as-tu déjà vu cette bête quelque pars ?''

    Ma voix trahissait le peu de peur qui me prennais à la gorge. La bête avait fixé ses prunelles écarlates sur ma personne et se raprochait lentement, toute son attention portée sur moi, comme si Léo n'était qu'un danger moindre ou que j'était ce qu'il désirais. Peut-être avait-il eu l'ordre de tuer tout les Dragomir qui esseyeraient d'entrer dans la prison... Je dégaina mes griffes malgré mes mains tremblantes en pensant à ma dernière hypotèse et ne lâcha pas la créature des yeux.

    ''Léo ?''
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Dim 2 Juin - 18:08

Léo regarda la jeune femme étudier la carte sans s'y intéresser lui-même, préférant la femme en question à ce bout de papier tout trempé, ne sachant de toute façon plus s'il savait ou non lire, surtout des instructions géographiques, ça avait l'air sacrément ennuyeux aussi supposa t-il que non, puis sourit à sa camarade quand elle lui tendit la main. Il la prit et fit mine de s'en aider pour se hisser, bien qu'il n'en fit rien, bien trop lourd pour les petits bras de son amie il apprécia toutefois beaucoup l'intention et ne voulut pas la gâcher.
Ils marchèrent ensuite, longtemps, à tourner dans des couloirs auquel il ne comprenait rien du tout, et ne voulait pas comprendre de toute façon. On marche, on trouve, et pis on gagne ou on court en hurlant, c'est simple l'aventure non ? Puis ils arrivèrent devant une créature étrange et très probablement maléfique. Pas grave, de toute façon les humains disent toujours que tout est maléfique...un jour ils traiteront les pâquerettes de créatures du diable, et pourtant c'est tout mignon les fleurs ! Et pis ça mord pas ! Enfin...quoique si en fait, certaines si...bref.


''Léo, as-tu déjà vu cette bête quelque pars ?''

Le géant ouvrit de grands yeux et s'avança d'un pas vers l'immense créature qui ne semblait pas lui accorder beaucoup d'importance, puis posa les mains sur ses hanches et sourit largement. Puis se tourna vers sa compagne avec un visage franc, paisible et plein d'assurance. Rien ne pouvait l'inquiéter, ni l'effrayer, ou le faire reculer, pas tant que cela n'impliquait pas une menace sur d'autres vies.

"Jamais, mais il n'a pas l'air très sympa ahahah"

Tournant sans aucune frayeur le dos à l'infâme créature, il remarqua que la jeune mage avait quand même un peu peur et sortait les griffes. Il lui sourit avec douceur, pensant que de si petites papattes seraient bien inutiles face au machin d'en face. Sans aucune peur de ne même pas voir la menace arriver si elle bougeait, et posa ses énormes mains sur les frêles épaules d'Amaluna.

"N'aie pas peur Amaluna, je ne laisserais aucun truc, même moche, te faire du mal. On a juste besoin d'un plan, tu penses qu'en montant sur mon dos, si j'fonce pour l'éviter, on peut passer de l'autre coté sans qu'il ne nous suive trop le temps qu'on délivre euh...copine des dragomirs ?"

Le Démon aurait très sans doute pu terrasser le monstre, même seul, il aurait peut-être pris très cher aussi mais cela lui importait peu. Les blessures n'avaient que peu d'incidence sur une créature telle que lui, et ses pouvoirs, bien qu'utilisés n'importe comment, égalaient sans doute sans mal ceux du gardien. Toutefois il le considérait comme un être vivant, et en tant que tel lui accordait comme à tous le droit de vivre selon son choix, il ne fallait à son sens pas le tuer...

Toutefois la question ne se posa pas plus longtemps, brusquement l'immense monstre vaporeux s'élança vers eux, vif malgré son immense gabarit. Trop vif. Seul et prêt au combat, Léo aurait sans doute pu esquiver l'attaque, s'il avait possédé les réflexes guerriers nécessaires...ce qui n'était absolument pas le cas. A la place, il ouvrit juste un peu les yeux quand la créature leur fonça dessus, et ne réagit que lorsque la colossale gueule s'ouvrit en un gigantesque trou à la profondeur insondable et angoissante.
Pivotant immédiatement sur un pied, le géant se jeta sur Amaluna pour la protéger, l'enveloppant de sa forte carrure pour lui éviter de subir les méfaits qui s'annonçaient alors que les mâchoires sinistres les dépassaient, réduisant le monde des deux aventuriers à un grand gosier garni de crocs terrifiants, puis à une obscurité totale, et un violent mouvement forcé lorsque la gueule se referma sur eux.
L'avenir s'annonçait peu prometteur...

Pourtant, ils ne finirent pas dans un quelconque estomac quantique. Simplement dans une espèce de...grosse pièce. C'était quoi le but de ce machin ? Faire peur aux gens ? Bah c'est raté, lui il a pas eu peur du tout d'abord ! Pis si ça se trouve même Amaluna n'a pas eu peur, ou pas trop... Amaluna ! Il desserra rapidement sa prise pour éviter de l'étouffer dans ses bras, ce qui serait une mort pour le moins étrange, et regarda rapidement autour de lui. Un peu plus loin il y avait le monsieur-pas-content du début de l'aventure et la petite fantôme toute bizarre, sûrement parce que c'était un fantôme, et pis un peu plus loin encore, et surtout tout autour d'eux...des Bokoblins. Plein de Bokoblins. Trop de bokoblins. Mais Léo n'eut pas le temps de faire une remarque certainement très intellectuelle que les trois compagnons poussèrent un cri de guerre, visiblement décidé à se mettre sur la figure avec tout ce petit monde.
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Ven 7 Juin - 16:39

    La guerrière voyais sa mort venir. Au moin, elle avais vécut de belles aventures. On garderais d'elle un souvenir étiolé par le temps. On se rappèlerais de sa magie froide comme l'hivers, son tempérament ardent comme le feu, son âme volatile comme le vent et sa force tranquille comme la terre. Lorsque le géant l'enveloppa dans son étreinte puissante, Amaluna voyais la mort lui sourire et elle lui souris en retour, sereine, impassible et prête à s'abandonner à ses bras éternellement glaçés. Mais joueuse, la mort la laissa pour compte dans une pièce rectangulaire qui devait être l'antichambre de la salle du cristal, selon les dimentions et les notes de la carte. Le rideau de ténèbres s'était levé sur le théâtre d'un massacre imminent. Étun avait sortis son épée-démonne nommée Liam du monde des démons et était campé sur ses jambes, prêt èa bastonner. Du sang maculait ses vêtements et son visage.

    Ashantha était aussi présente, l'adrénaline coulant dans son sang si elle aurais encore une enveloppe charnelle. Et puis Amaluna était prête, elle aussi, à exercer son jugement dernier sur ses hideux bokoblins. Un cri de guerre désarticulé s'extripa des cordes vocales de la guerrière suivit du démoniste et de la fantôme.

    Amaluna courrus vers une bande de bokoblins rieurs. Tout se passa excessivement vite. Les coups pleuvait. La danse dangereuse qu'excerçait l'adolescente était des plus mortelle et des plus grâcieuses. Alors qu'un Bokoblin cherchait à transpercer la mage d'une flèche, la demoiselle attrapa une de ses hideuses créature et l'utilisa comme un bouclier. Ses griffes transpercaient chair et muscle, laissant le sang pleuvoir comme une averse sur le marbre noir de l'antichambre. Le style d'Amaluna était d'une barbarie incroyable mais excessivement grâcieux.

    Ashantha, de son côté, tranversait les Bokoblins un par un en leur arrachant les vicères, serrant leurs coeur jusqu'au meurtre ou en leurs arrachant violament leurs poumons. Ils mouraient en milles douleurs et vri désarticulé alors que la fantôme innocente fessaient d'eux simples enveloppe corporelle au visage tourmenté.

    Étun fessai ravage avec son épée démonne qui tuait les bokoblins à la vollé en peignant les peintures posées sur les murs solonellement avec du sang, le regard des propriétaire jugeant les guerriers qui se battaient pour leurs vie.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Dim 9 Juin - 23:35

Avant que son cerveau lent, cerf-volant !, ne se mette à tourner suffisamment pour qu'il comprenne ce qui se passe, Amaluna, et ses deux camarades tout bizarres qui étaient apparus on se sait pas trop comment ni pourquoi, ni vraiment où en fait, commencèrent à zigouiller tout ce qui bougeait tandis que la masse grouillante des mokoblins, beuuaaah sont moches et ils puent c'est affreux, tentait d'en faire de même avec leur pauvre équipe de dégénérés mentaux.

"Euh..."

Il cligna des yeux. Une fois en regardant ses alliés se bastonner. Deux fois en réalisant qu'on lui tapait dessus. Trois fois en comprenant qu'il devait bouger. Son corps invulnérable ne subissait pas le moindre dommage de si faibles monstres, en revanche il n'appréciait pas que ses compagnons veuillent leur dérouiller la face. Aussi commença t-il à marcher à travers la foule, bousculant ou repoussant à coup de hanches pour pas leur faire de mal les monstres en s'excusant systématiquement pour rejoindre le trio bagarreur. Mais poli même au beau milieu d'un massacre, il n'interpella pas brusquement les combattants, se plaçant près d'eux en souriant doucement.

"Excusez-moi..."

Dans la fureur d'une bagarre, la diplomatie n'est pas forcément ce qui se fait le mieux entendre. Sans cesser de se faire taper dessus par une horde de créatures sentant le rat crevé qui ne comprenaient pas pourquoi elles ne parvenaient pas à blesser cet espèce de grand dadais, il recommença un peu plus fort encore.

"Excusez-moi !"

Le fracas du combat couvrait totalement sa voix. C'était pas gagné...pourquoi les gens tapaient-ils toujours sur tout ce qui bouge, et pourquoi les monstres voulaient tellement toujours bouffer le moindre aventurier sur leur chemin ? Tant pis, lentement il laissa couler les bonnes intentions, la joie, la délicatesse, la subtilité maladroite qui le caractérisaient tant, et il laissa remonter, l'espace d'un instant, les fondements les plus sombres de sa vraie nature, puisant dans son sang obscur le pouvoir, la puissance, la rage.
Il hurla, sa voix écrasa les bruits de la pièce et raisonna sur les murs, faisant vibrer les pierres, emplissant la salle d'une présence démesurée et oppressante, créant une atmosphère tendue par la violence destructrice qui émanait à ce moment de lui dans le silence que son cri provoqua, mettant fin quelques secondes à la bataille ne serait-ce que pour se boucher les oreilles.
Les airs benêts qui le rendaient si attachants avant disparu. Ses yeux écarlates scintillaient furieusement, on l'aurait dit prêt à vous crever le cœur d'un simple regard, alors que sa simple posture, d'habitude si décontractée et décalée, appelait désormais à la crainte et au respect. Il était un Démon, enfin, en cette pièce, il retrouvait et affichait sa véritable identité. Celle d'un monstre à la puissance hors-norme. Une fois complétement mature, il disposerait probablement d'une force phénoménale, se hisserait si tel est son désir dans les plus hauts rangs. Mais si ses pouvoirs étaient encore en développement, ils suffisaient mille fois à éradiquer une misérable poignée d'êtres inférieurs comme il y en avait tant ici.
Mais il n'était pas là pour tuer. Le Démon se contenta d'un ordre. Bref, tranchant, frappant l'esprit d'une menace presque palpable.


"Disparaissez."

Toute créature malfaisante ou naturelle reconnait au moins une chose : La loi du plus fort. Et face à un tel danger, il n'est pas question de faire le fier, une bonne partie des bokoblins prirent la poudre d'escampette, préférant abandonner et fuir plutôt que rester à se faire massacrer. L'autre moitié des survivants en revanche, osa défier le monstre au yeux assassins. Celui-ci inspira, il sembla enfler encore, devenant plus massif que jamais.
Puis aussi soudainement qu'elle était apparue, la tension s'évanouit. Léo perdit toute once de cruauté, il semblait même encore plus bête qu'avant...il se gratta la nuque en tirant la langue d'un air gêné, n'ayant à nouveau plus l'air que d'un enfant un peu trop grand, ses yeux respiraient la bonté et l'innocence, et même son immense carrure ne paraissait plus être un danger pour quoique ce soit tant il paraissait doux.


"Ah zut, ça a pas marché...désolé les copains ! Faut pas rester ici, on fonce ! Droit vers la sortie !"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Jeu 20 Juin - 17:53

Droit vers la sortie, assez facile à dire mais plus compliquer à executer... Je regardas longuement Ashantha qui jouait avec des trippes de Mokoblins et frisonna. Étun, lui, parlait à son bras démoniaque en le chicanant. Je retrouvais presque les premiers aventuriers que j'avais jamais connue. Ils étaient là, tout les deux. L'emportement de Léo m'avais à peine impressionnée car il fallais bien qu'un monstre se cache sous cette facade de gentilesse, comme Ashantha, sa soeur, Étun et d'autres. J'avais le don de rassembler ceux qui ne sont pas ce qu'ils sont vraiment...

Je secoua la tête et sortis la carte du dongeons. Alors, techniquement, ce serpent était la porte vers l'antichambre ! Il fallais trouver un mécanisme pour déterminer l'emplacement de la porte menant à la salle du cristal. Les bokoblins a vaient tous disparut et nous étions les quatres seuls êtres vivants dans la pièce. Toutes les torches s'éteignirent en même temps, nous plongeant dans des ténèbres profondes et impénétrables. Dans les quatres coins de la pièce apparut des globes de lumière ; une rouge, une bleue, une verte et une blanche. Autour des sphères on discernait des visages de femme voilés exprimant alternativement l'agaçement ou l'intéret.

- Aventuriers du Colosse du Désert, nous sommes les Gardiennes du Cristal. Que faites-vous si loin de vos terres natales ? tonna une voix d'outre-tombe caverneuse.

Je regardas Ashantha qui s'éleva jusqu'à la sphère blanche avec son air innocent et angélique. 

- Nous sommes ici pour libérer Adralia ! S'exclama l'enfant-fantôme
- Fiers et confiants aventurier de la surface et des terres démoniques, vous devrez vous soumettres aux épreuves du feu, de la terre, de l'air et de l'eau. Choisisez vos champions, murmura une autre voix calme et monotone.

Ashantha revint vers moi et Étun nous rejoignit. Léo semblait visiblement perdus et ne savait pas trop quoi faire. Visiblement, il était hors de son élément sans mauvais jeu de mots. 

- Le vent est souvent qualifié pour une personne angélique, légère, bref, un ange ou un fantôme. Ashantha, tu serais la championne du vent. Commençais-je, Il est naturel que je sois la championne de l'eau. Il reste donc le feu et la terre. Le feu est ardent, flamboyant, brillant et imprévisible alors que la terre est posée et ne peut survivre sans l'aide des autres éléments. Je propose que Étun tu sois la Terre et Léo le feu, compris ?


Sans même attendre l'avis des autres, je déclara ma décision aux quatres Gardiennes. Elles me regardèrent longuement et la sphère blanche flamboya de plein feux, m'aveuglant.


Nous étions dans des estrades en marbre peu confortable, moi, Étun et Léo. Des milliers de gens au dos parré d'ailes complétait l'assemblée. Ils étaient de toutes les races et toutes les couleurs et regardaient bruillament ce qui se déroulait devant nous. Nous étions dans le ciel car sous les estrades on pouvait voir la terre et le lac hylia assez dicernement.  Devant nous, des êtres ailés se combattaient.


- Prochain concurent ; Ashantha Rain et Castiel de la Fleur !

La voix provenait d'une demoiselle assise sur un nuage avec le globe de lumière blanche. Ashantha apparut sur un nuage dans sa cape écarlate et ses habits victoriens aux côtés d'un adolescent mince et qui semblait malade. Ses longues ailes écarlates bataient l'air autour de lui.


- À vos marques ? Prêts ? PARTEZ ! 


La demoiselle lança la sphère vers le lac. L'adolescent partis en coup de vent comme une fusée et Ashantha devenais de plus en plus translucide. Il fallais l'aider...


- Léo, lançe moi sous les nuages ! Maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mer 26 Juin - 14:03

Les événements s'enchainèrent à nouveau trop vite pour Léo, il regarda les torches s'éteindre, les sphères apparaître, puis les voix leur parler, et avant qu'il n'ait le temps de comprendre le premier truc qui venait de se passer il se retrouva embarqué dans un genre d'épreuve et vit le fantôme se lancer dans un genre de course avec une espèce de mioche avec des ailes bizarres. Là, il est définitivement totalement paumé. Le gamin partit au quart de tour en faisant sursauter Léo, ça allait bien trop vite pour lui...puis avant qu'il n'ait le temps, encore une fois, de mettre de l'ordre dans ses pensées décousues, Amaluna lui lança un ordre.

- Léo, lançe moi sous les nuages ! Maintenant !

Le pauvre démon cligna plusieurs fois des yeux, puis abandonna la logique. Pas la peine de réfléchir, d'essayer de comprendre ou de discuter. Il espéra juste que la jeune femme avait bien prévu son coup, car s'il peut gérer le décollage, il n'est en rien responsable de l'atterrissage !
Attrapant solidement sa compagne d'infortune, il prit un instant pour viser puis la catapulta comme demandé, en priant silencieusement qu'elle avait un bon plan...
Maintenant le sort en était jeté, et pas que lui, le géant regarda sa camarade s'envoler de force sous les nuages, sans avoir vraiment réussi à comprendre. L'inquiétude lui serrait le cœur, mine de rien il aimait bien cette fille...et ça lui ferait mal de la voir s'exploser lamentablement par terre, c'est assez moche comme mort, dans tous les sens du terme. Il pensait juste comprendre qu'il fallait gagner...comme toujours. Il se tourna vers Etun.


"Tu veux que je te lance toi aussi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Jeu 4 Juil - 21:13

Mon corps siffla comme une flèche à travers les nuages alors que je filait à toute allure vers le Lac Hylia qui miroitait, paisible, sous ma chute excessivement rapide. Ma traversé des nuages avait agglutinés de l'eau sur mon corps car les nuages ne sont que la forme de vapeur de ma très chère glace. J'utilisa cette présence agréable pour accélérer ma chute en créant un tunnel aérodynamique. Je dépassa rapidement Ashantha qui fut éberluée et puis Castiel. Lorsque je le vis se rapprocher de moi alors que j'était sur le point de prendre de l'avance sur lui, je ne fit aucun geste pour l'évité et l'entraîna lourdement dans ma chute.

Le poid combiné de nos deux corps malgré son apparence chétive augmenta la vitesse de notre descente. Nous perçâmes l'eau du lac avec beaucoup d'éclaboussures. Je l'entraîna dans le fond du lac mais je dissipât toute eau autour de son visage. Il pouvais respirer aisément mais je le retenais au fond, dans la vase. Des poissons effrayés commencèrent à nager tranquillement et je cru voir une baleine comme une ombre en arrière-plan.

La sphère s'enfonçait dans le fond du lac. Je créa une colonne d'eau et la propulsait vers les cieux en gardant l'adolescent prisonnier mais il commençais à s’extirper de sa prison vaseuse. Je le laissa faire en relâchant mon pouvoir et me propulsa à la suite de la sphère. Je sortis le l'eau et vit Ashantha qui descendait toujours. J'utilisa mon eau que j'avais agglutiner à mes pieds pour le propulser dans l'autre direction alors que je me laissait choir lourdement dans l'eau du lac. J'était vidée... J'espérait que ma petite fantôme réussirais..
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Ven 5 Juil - 21:48

Après avoir catapulté Amaluna, Léo regarda le parcours de son projectile humain à travers les nuages, se disant que ça faisait haut quand-même...puis se dit qu'elle savait ce qu'elle faisait et la regardait faire son vol. De si loin, il ne comprenait pas tout à fait ce qu'elle faisait. En fait, même s'il avait à coté d'elle, il n'aurait pas compris non plus. Il la vit attraper le concurrent adverse et l'entrainer vers le lac, espérant simplement qu'elle ne se ferait pas mal en s'aplatissant dans l'eau. Comme elle coula à pic avec son camarade nouvellement nommé, il en déduisit, au bout d'un bon moment tout de même, qu'elle avait supporté la chute...et qu'elle devait respirer sous l'eau. Bah oui, c'est tout à fait normal non ?
D'ici, le démon pouvait voir la course "continuer". La fantôme continuait sa route comme elle pouvait, peut-être, le géant n'aurait jamais prétendu être un expert en déplacement spectral, et son adversaire reprenait péniblement son vol...toutefois un détail le dérangea, Amaluna se laissait retomber dans l'eau. La pauvre avait l'air épuisée...certes, peut-être pouvait-elle respirer sous l'eau, mais peut-être pas aussi...et si elle avait simplement un pouvoir qui le lui permettait ? Ou même qu'elle n'en était tout bonnement pas capable ? En s'écroulant ainsi dans le lac, elle risquerait alors de se noyer ! Il ne pouvait pas prendre ce risque...

Ignorant l'altitude, le doute ou la peur, Léo n'écouta que les quelques murmures de conscience qui résonnaient dans son crâne à demi-creux et bondit de l'estrade. De toute façon ce n'était pas une si "petite" chute qui allait l'inquiéter, et Amaluna avait peut-être besoin d'aide ! Sa longue cape sombre claqua dans les airs, le vent se mit à hurler à ses oreilles, les violentes bourrasques l'agitèrent de gauche à droite alors qu'il filait comme une flèche vers la terre, entièrement concentré sur la pauvre malheureuse qui s'enfonçait dans l'eau. Le géant lui importait peu de venir à bout de ces épreuves, de triompher de monstres horribles ou d'accomplir des actes glorieux, en revanche il tenait à ce que tout le monde reste en vie !
Approchant du sol, il inversa sa position, tendant les pieds vers la terre ferme et se prépara à l'impact. Il avait beau savoir qu'il n'en subirait pas vraiment de dommage...ça faisait haut mine de rien. Très haut. Il vit le monde se rapprocher à toute allure...
Il s'enfonça profondément dans le sol de terre sèche et de pierres.
Trop haut se dit-il en s'extirpant laborieusement du petit cratère craquelé qu'il venait de creuser, le corps endoloris et les sens brouillés, victime d'un sévère tournis, tirant sur le seul bras qu'il parvenait à sortir du trou pour ramper, d'une façon relativement morbide, et finit par réussir à se sortir de là, puis se remit sur ses jambes avant de s'étirer un peu et de faire craquer quelques os. Mine de rien, c'est pas très agréable ce genre d'atterrissage...puis secoua la tête, et se précipita vers le lac en se rappelant pourquoi il venait de faire le grand saut.


"Ama !"

Avec un élan incroyable, Léo plongea à la rescousse de sa camarade d'infortune. Puis alors qu'il survolait une partie du lac en l'attente que la gravité le ramène dans la flotte, il se rappela d'un détail. Il avait déjà vu des gens manquer de se noyer, et d'autre aller leur sauver la vie en les ramenant héroïquement à la nage...et c'était bien ce qui l'embêtait. Il ne savait pas nager ! Bon, en général ça ne le dérangeait pas, l'eau comme tout le reste en fait ne lui posait aucun soucis...mais comment faire pour la ramener classieusement à la surface puisqu'il n'était déjà pas capable de se tenir lui-même en dehors du fluide ? Il entra en contact avec l'eau...
Provoquant des éclaboussures époustouflantes, il commença à couler rapidement et s'agita un peu dans tous les sens. Retenir son souffle n'était pas un problème, même longtemps, en revanche il s'inquiétait pour la jeune femme et la cherchait. Mais de cette façon, il parvint juste à agiter des bulles tout autour de lui, puis il l'aperçut, entre deux nuages gazeux dans l'eau, et bougea un peu dans tous les sens pour se rapprocher d'elle, sans résultat. Au final il finit par toucher le fond, et se contenta de marcher au fond du lac jusqu'à la malheureuse, puis l'attrapa et la traina en dehors de l'élément rafraîchissant. La tirant sur la berge, il s'inquiéta pour elle.


"Ama ? Est-ce que ça va ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Lun 8 Juil - 18:32

La mage de glace n'eue même pas le temps de répondre que les quatres compagnons étaient de retour dans la grande salle sans portes et Ashantha, presque transparente, tennais fièrement dans sa main l'obre d'un des esprits qui la regardaient, surpris. L'orbe se changeat en clé et la gamine m'observa longuement et je compris son appel silencieux je caressa le talismant de son collier et elledisparut en entier. J'alla ramasser sa clef qui gisait au sol et la glissa dans mon sac.

Bien joué, mortels. Maintenant, que celui que vous appelez Léo fasse fase au Dragon du Désert.

Et nous étions repartis pour un tour. Enfermée dans une cage d'oiseau en fer, je regardais sous moi l'homme ténébreux un peu bête sur une des plusieurs îles de métal flotant sur de la lave bouillonnante. Je remarqua qu'Étun était dans la même position que moi. Mes jambes pendaient à l'extérieur et j'étais sur le point de vomir tellement la chaleur était insoutenable. Je sortis ma gourde et versa quelques goutes dans ma main et je joua avec, mince source de réconfort dans mon malaise grandissant.

Sur une des îles, l'orbe que Léo devait dérober se tenais sur un socle en forme de griffe de dragon. Un serpent de lave avec des ailes de chauve-souris goba la sphère et reploneas dans ce lac crépitant. Il glissa sur une des îles, visiblement dangereux en laissant une traînée de cendres dans son sillage. Il se dressa sur sa queue en voyant Léo et commença à jeter des boules de feu dans sa direction. Ce fut à ce moment que je perdis conscience tellement la chaleur était insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Mer 17 Juil - 21:16

Encore une fois totalement dépassé par les événements, Léo ne put que regarder le décor changer et se mettre à nouveau une place sans rien comprendre. Pourquoi personne ne lui expliquait jamais rien ! C'était lourd d'être toujours à côté de la plaque à force... Plus loin, sur un des ilots dans cette mer de lave, se trouvait une sphère. Ou un truc du genre, c'était certainement le machin qu'il devait récupérer. Boah, facile se dit le démon. Puis un serpent de feu jaillit du magma et bouffa littéralement la sphère sous les yeux ébahis du géant qui regarda le monstre passer avec stupéfaction.

"M'enfin ?"

Peu après la créature resurgit à nouveau de son océan incandescent et se dressa en l'apercevant enfin. Toujours aussi perplexe, Léo ouvrit de très grands yeux lorsque la bête lui projeta d'ardentes boules de feu, probablement avec la ferme intention d'en faire un steak bien cramé. Bondissant sur les bouts de terre plus ou moins sûrs pour éviter les flammes volantes, le géant manifesta vigoureusement en vociférant plusieurs arguments pour essayer de convaincre le serpent d'arrêter toute cette violence. Il conclut que ses pourtant bien inspirées tentatives étaient vouées à l'échec lorsqu'une nouvelle boule de feu explosa juste à coté de lui. Il manqua de piquer une tête dans la lave en se retrouvant déséquilibré par le souffle de l'explosion. Parvenant à ne pas tomber, ne sachant pas si cette flotte toute bizarre lui ferait mal ou pas et préférant éviter de le découvrir, il finit par se jeter en arrière, et voyant déjà la bête infernale lui cracher une énième flamme le démon se résigna au combat et se releva en invoquant ses pouvoirs pour matérialiser une gigantesque épée aussi grande que lui et d'une lame plus large encore que les énormes muscles de son bras et plus noire encore que la nuit. L'arme semblait à la fois extrêmement lourde...sans avoir réellement de poids.
D'un geste gigantesque et pourtant incroyablement précis, Léo trancha d'un seul et unique coup horizontal la boule de feu avec une solide détermination...avant de réaliser sa bêtise, un instant avant de prendre les deux moitiés du sort en pleine figure dans une nouvelle explosion.

Étalé sur le dos, à trois mètres de là, le géant se jura de se rappeler de ne plus faire cette stupide erreur, même s'il fallut un temps pour que cette décision s'imprime bel et bien dans sa tête dure. Il ne daigna se relever, avec un cri pathétique, que lorsque la lave commença à s'attaquer à une de ses mèches tombée dans les flots ardents près desquels il s'était écrasé. Soudainement coquet, il s'examina rapidement. Une partie de sa tenue avait subi des dommages assez importants, et lui même portait les traces de légères brûlures, et cela le dérangeait. Grognon, il injecta le serpent de feu.


"C'est pas très sympa ça !"

Puis il réalisa que les boules de feu avaient arrêté de pleuvoir. Léo comprit pourquoi en voyant le monstre foncer sur lui à toute allure, apparemment frustré de voir ses sorts inefficaces il avait choisi de passer à l'attaque pure directe et brutale. Cette fois encore, le démon mit un temps à comprendre. Penchant simplement la tête de coté en se demandant pourquoi la créature venait dans sa direction au lieu de continuer son impolitesse flamboyante. Peut-être avait-elle enfin changé d'avis ? Il sut que non lorsqu'il vit deux énormes mâchoires enflammées s'ouvrir assez largement pour gober un être au moins deux fois plus grand que lui, et n'eut même pas le réflexe de tenter d'échapper à ce titanesque gosier dont il n'apercevait rien, sinon un immense fond noir. Les yeux écarquillés et avec l'expression d'un enfant face à une situation inextricable, il se contenta de demeurer lui-même.

"Hm...c'est embêtant."

Et comme la sphère, il se fit gober, avalé tout rond sans avoir la moindre chance de s'échapper et disparut dans l'estomac de la bête. Sa gigantesque épée d'ombre disparue peu avant d'être ainsi happé, il n'avait pas eu le temps ni même la simple idée de dégainer son autre lame, efficace contre tout être consistant, pour se sauver...

Les bras croisés et la mine boudeuse, Léo était parfaitement mécontent d'avoir été ainsi bouffé. Ce n'est pas un steak bon sang ! Le serpent, fidèle à tout ceux de sa race, ne l'avait pas, et ne pouvait pas, le mâcher. Aussi l'avait-il simplement mangé d'un trait, laissant ainsi le démon en vie et apte à protester en silence au milieu des charbons gastrique du monstre. Il tendit les bras pour essayer de se repérer, y f'sait tout noir là-dedans ! Et pis ça sentait pas très bon...et c'est pas gentil du tout de manger les gens qui sont pas d'accord d'abord !
Il ne trouva que les parois digestives de la bête, dans toutes les directions, sauf deux. De là d'où il arrivait, en direction de ses pieds, à moins que ce ne soit la sortie, au quel cas il ne l'emprunterait pas de peur de se retrouver dans la merde dans tous les sens du terme, et ce truc dans cette direction là. Cette précision laissant plutôt à désirer, Léo oublia bien vite pour le moment qu'il était actuellement réduit à la fonction de produit gastronomique et commença à tâter le machin en question. Il aurait juré que c'était rond ! Ou à peu près...ou tout à fait, bref. Rond quoi. Et ça n'avait pas l'air d'être du poids, du métal ou de la pierre, ou un autre truc habituellement rond. Et soudain son esprit aussi lent qu'une tortue asthmatique fit "TILT" et il comprit.
C'était la sphère ! Le bidule qu'il devait ramasser quoi ! Il était juste là, il le tenait ! Enfin...mis à part que maintenant il fallait sortir de là, et si possible dans passer par l'évacuation naturelle.

Quelque chose lui vint soudain à l'esprit. Une idée, chose rare, venue grâce à un souvenir. Léo se rappelait avoir vu des animaux ou des gens finir par vider leur estomac quand ils avalaient quelque chose d'indigeste, il n'avait qu'à se faire considérer commet tel et le serpent le recracherait tout bêtement ! Quel plan génial !
A ceci près que le géant n'avait pas la moindre idée de comment se rendre indigeste. Nullement dérangé par les incessants mouvements de la créature qu ne cessaient de le secouer et comprimer dans tous les sens, Léo se creusa la cervelle à la recherche d'une solution, serrant contre lui la boule récemment trouvée comme un précieux trésor. Mais plus il y pensait, plus la seule issue qu'il envisageait possible le désolait...il allait devoir blesser la bête, peut-être grièvement, et il se sentait mal à cette simple idée. Mais c'était ça ou finir digéré comme un vulgaire bout de viande, et Ama' ne pourrait jamais sauver...l'autre là. Et ils auraient fait tout ça pour rien ! Et puis il ne voulait pas finir comme ça, et surtout pas maintenant, il avait encore tellement à voir, tant de choses qui le feraient rire...

Soupirant avec le peu d'air disponible dans cet estomac, Léo se résigna tristement à réaliser son plan d'évasion. Tendant les doigts comme une pique, il frappa à travers le ventre de feu de la créature et le transperça, puis il fendit le reste de la chair cendrée comme si sa main avait été une lame aiguisée, s'aidant des formes sombres de ses obscurs pouvoirs pour découper promptement sa sortie jusqu'à apercevoir la lumière et son issue...ainsi que le sol. Alors que la bête se tortillait dans les airs en rugissant sa souffrance d'une telle éventration, s'étant envolé par dessus les flots bouillonnants dans une vaine tentative d'atténuer son mal, Léo glissa. Ça, il n'y avait pas pensé.
Échappant au ventre du monstre, il se retrouva toutefois au dessus du lac de lave et ouvrit de gros yeux en réalisant son erreur alors que la gravité l'appelait à piquer une tête.


"Euh...oups."

Le serpent replongea dans le fleuve ardent alors que Léo chutait droit vers le même objectif, il n'eut qu'une seule pensée. Sauver la sphère ! Une fraction de seconde avant de s'enfoncer dans le magma il lança la boule sur un des ilots de terre et disparut une nouvelle fois, mais cette fois dans le sang de la terre. Il n'y eut ni bulles, ni remous une fois enfoncé dans le fluide épais. Le temps s'écoula lentement. Une seconde...dix secondes...une minute...
Puis la tête insolente, stupide et ravie perça la surface en crachant comme une fontaine un petit flot de lave avec un immense sourire. Levant les yeux, il aperçut les tribunes où étaient ses amis et dégagea un de ses interminables bras pour les saluer. Son invulnérable peau avait viré au rouge dans le magma, mais avait résisté. Pour lui, il s'agissait juste d'un bain avec une eau extrêmement chaude et lourde. Tournant la tête, il aperçut la sphère qu'il était parvenu à sauver, et commença à marcher vers le bout de terre.
A marcher, car même dans la lave Léo ne savait toujours pas nager. Aussi, en tombant si loin du bord, le démon avait été obligé d'attendre de toucher le fond, de réaliser qu'il appréciait la température, bien qu'élevée, de la baignade, et de se promener au fond du lac ardent jusqu'à arriver sur la rive. Ne voyant pas revenir l'animal de feu qui avait battu en retraite, il estima qu'il n'avait plus qu'à ramasser la sphère pour montrer son succès. Aussi commença t-il à grimper la berge...et à dévoiler un petit problème.

Insensible semble t-il à la quasi-totalité du monde existant quelque soit la menace, ne craignant ni le fer, ni les crocs ni la lave, Léo ne subissait presque aucun dommage et ce peu importe son origine... Ce qui n'était pas le cas de sa malheureuse tenue qui elle n'avait pas résisté au bain de lave...et avait entièrement brûlé. Et c'est nu et sans la moindre gêne que le démon alla ramasser la sphère pour laquelle il avait du blesser une bestiole et perdu tous ses fringues avant de la tendre à bout de bras avec un immense sourire.


"J'ai gagnééé !"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Jeu 9 Jan - 21:52

Ashantha avait éclaté d'un rire candide alors qu'Étun, lui, manifestait son désespoir avec un ''mais quel con''. De mon côté, je rougit violament, exposée à la nudité de mon compagnon de quête. L'arène de lave se déchira et je fus projetée sur une lande glaciale. La neige bleue m'était étrangement famillière, comme le ciel noir sans étoiles. Était-je de retour dans cette lande où nous étions reposés, Ashantha, Étun, Asenath, Kimara et moi ? Quelques heures avant la mort de notre chère petite et délicate poupée. Je voyais au loin une forêt noire dentelée de neige. C'était bien cette lande de glace qui avait été nos heures de répis avant le dernier combat. Je soupira. Les estrades, en glace, entouraient cette étrangement cruelle arène.

Je fit craquer mes jointures, m'imaginant mon adversaire. Devant moi se dressait la plus exacte réplique d'Ashantha, mais en os et en chair. Elle avait son arc et son carquoi, sa cape qui flottait dans les airs et, dans sa main, la sphère que je devait récupérée. Je ne pouvais pas faire de mal à Ashantha... Cette punition était des plus méchantes. Je voyais bien dans les estrades le fantôme de mon amie, les yeux écarquillées, se demandant franchement ce qui se passait. À ses frêles côtés, Léo avait été recouvert d'un tissus blanc pour recouvrir ses hanches jusqu'à ses pieds et Étun avait la bouche ouverte, tentant de me crier quelque chose qui ne pouvait pas percer les vents hurlants.

« Tu n'est pas Ashantha ! » Criai-je
« Tu ne sembles pas si sûre, lulu » Répliqua ce clône

Je ravala la boule qui me serrait la gorge et je sortis mes griffes. Les lames se reposèrent sur mes jointures comme une extension de moi-même. Mon adversaire sortie son arc et y encocha trois flèches. Nous étions environ à quelques mètres de distance. Je n'attendis pas un instant de plus et je fonca sur elle. Les flèches s'embrasèrent et filèrent, droit et incandescent dans les vents violents. Je glissa dans la neige en soulevant un nuage blanc, mais une des pointes m'ouvrit l'épaule. Un sang bleu coula de cette blessure brûlante qui avait laissé les rebords de ma peau noircie, comme un morceau de viande trop cuit. L'odeur de brûlé ne m'empêcha pas de me relever et continuer ma course. Ashantha n'était plus sous forme humaine. Non, le clône d'Ashantha n'était plus sous forme humaine. Elle était désormait un clône de moi-même, une réplique de ma soeur jumelle, les vents l'entourant siflant familièrement.

« TU N'EST PAS SOTERA ! » Criai-je en lui transpercant le coeur de mes griffes. Ses dernières se teintèrent de sang écarlate.

C'était une fois de plus que je tuais une personne qui m'était chère de mes propres armes. La neige, si pure, si blanche, se transforma en un duvet rouge surlequel reposait la sphère. Je jetta mes griffes dans la neige, incapable de contenir ma rage. J'attrapa la sphère et la souleva vers le ciel.

« DÉESSES ! » crai-je violament « JOUEZ TANT QUE VOUS VOULEZ, MAIS JE GAGNERAIS TOUJOURS ! »

Et le monde se déchira pour une ultime fois. Lorsque j'apparut sur les gradins entre Ashantha et Léo, la gamine pleurait de ses grosses gouttes fantômes. Je voulais resserer mes bras sur son petit corps, mais je referma mes bras sur du vide. Je la regarda d'un oeil vide avant de porter mon attention sur ce qui se passait avec Étun. Il devait traverser un labyrinthe avant trois autres ennemis. Incapable de tenir en place, je rassembla la neige qui subsistait dans les estrades pour indiquer le chemin à Étun. Il était proche de la fin et de sa sphère lorsque je perdus conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   Lun 3 Fév - 14:56

Après son...éclatante victoire disons, Léo vit s'effondrer l'arène de lave autour de lui et il se retrouva soudainement à nouveau dans les gradins, ouvrant de grands yeux face à ces étranges phénomènes de téléportation. Les acclamations autour de lui lui firent lever le nez, et il put apercevoir Amaluna sur une plaine enneigée, face à une jeune femme qui était l'exacte réplique de celle qui accompagnait le groupe, à la différence que celle qu'affrontait Lulu n'était pas toute transparente.
Le géant tira une tête triste lorsque sa camarade transperça son adversaire, inondant la zolie neige toute blanche de sang tout rouge, c'est pas marrant de massacrer les gens. Elle cria ensuite quelque chose aux cieux. Puis Ama réapparut sur les gradins et ce fut le dernier, le monsieur-tire-la-gueule qui avait disparu. La fillette ectoplasmique, un mot que bien sûr Léo ne connait pas, pleurait à...euh...chaudes larmes alors que son amie, qui venait d'assassiner sans retenue son clone, tentait de la consoler. Le colosse se sentit un peu triste lorsqu'elle la vit faire un câlin au vent, après tout les fantômes ça n'a pas de corps, et pas d'corps pas d'câlins, c'est comme pour les bras.

La fille toute blanche commença à rassembler de la neige pour dessiner le trajet à l'attention de leur compagnon grognon qui courait dans un genre de labyrinthe. Léo n'aimait pas beaucoup les labyrinthes...et en même il aimait bien ça, pour la simple et bonne raison qu'il s'y perd toujours durant des lustres. C'est ce qui est embêtant...et amusant aussi, quel intérêt de faire un labyrinthe sinon ? Pris par le jeu, le géant mit ses mains en porte-voix et essaya de crier à Etun :


"Défonces les murs ! Tu gagneras du temps !"

Quand leur "ami" approchait de la fin de son épreuve, Amaluna perdit connaissance. Léo essaya de la rattraper, mais réagit trop tard. Il s'acroupit toutefois auprès d'elle pour s'assurer qu'elle n'était pas blessée et se tourna vers la fantôme.

"Qu'est ce qui lui est arrivé ?"

Il aurait beaucoup aimé leur demander également pourquoi elle avait du affronter un double de leur compagne fantôme, savoir ce qui s'était passé entre eux, mais...l'une des deux concernées venait de tomber dans les pommes, hmm c'est bon ça les pommes, aussi se dit-il qu'il attendrait un peu avant de leur poser la question. Car il a déjà essayé, interroger quelqu'un qui dort, c'est pas très efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adralia [PV Léo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adralia [PV Léo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: Vallée Gérudo :: Colosse du désert-
Sauter vers: