Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Jeu 21 Mar - 14:30





L'Ange, le
Mécano
et le
Chevalier

Amaluna Dragomir, Asenath Kelen et Kimara Von Striken

L'Ange du Massif des Pics Blancs a organisé une quête vers le Silent Realm de ses géants de glace endormis. C'est Kimara Von Striken, Asenath Kelen, Etun Darahan et Ashantha Rain qui l'accompagne dans cette campagne suicidaire pour détruire le dragon de cristal, une des créatures les plus dangereuses d'Hyrule.

Certains ont été attirés vers cette mission mortelle par la gloire, par l'appât du gain monétaire ou matériel mais Amaluna désire autre chose qui n'a rien à voir avec des objets de convoitise par le commun des mortels. Elle recherche une perle d'amethyse lui permettant d'accéder à un pouvoir enfoui de la famille Dragomir.
© Never-Utopia




    La nuit était encore jeune lorsque je me rendus vers le point de rencontre, la lune n'était pas encore bleue mais le phénomène ne se produirais qu'à la totale noirceur. La deuxième pleine lune dans un mois devenait automatiquement une lune bleue. Les couleurs du crépuscule proliféraient leurs maelström sur la neige et la glace. Je me mordit la lèvre inférieur en pensant à cette mission suicide dans laquelle je m'était lancer. Je réajusta ma cape qui couvrait mon accoutrement singulier même si je n'avais pas froid et je traversa le pont de pierre recouvert de la dentelle blanche. M'entourant de neige et de glace, je remonta la montagne pour prendre une feuille glacée dans le grand arbre et redescendre l'autre flanc en sentant le vent vif ouvrir les pans de ma cape et gifler agréablement ma peau nue excepté le peu de vêtements que je portait. Si mes partenaires étaient intelligents ou intéressés, ils allaient déjà être là ou j'allais devoir attendre, ce que je détestait.

    Je dévala la montagne comme un diable des neiges, pourchassés par des loups blancs intangibles au pas léger. Mes griffes cliquetaient contre mes hanches et mes doubles-épées, placées en x pour ne pas m'auto-assassiner en fessant une roulade étaient rassurantes. Ma feuille se brisa sur une des plaques de glaces et j'atterris avec grâce, glissant un peu sur la surface opaque, refermant ma cape d'un geste habituel. Comme si ce que je venais de faire n'était pas impressionnant ou que je risquait l'hypothermie si je tombait à l'eau, j'enfonça mon visage dans mon capuchon et sauta de plaque en plaque vers le monticule de neige et de glace menant à la baie des Zora.

    Personne de mon équipe n'était encore arrivé et la lune se teintait tranquillement d'un bleu clair, peignant tout de sa couleur surnaturelle et bienveillante. Deux aventuriers avaient choisis de tenter la mort à mes côtés et j'avais hâte de voir leurs capacités, si cette expédition était voué à faire sonner le glas pour nous tous ou si je n'avais rien à craindre. Lorsque la première personne entra dans mon champ de mire, je me battais avec un Zora au corps à corps, échangeant des commentaires et des coups assez violents.

    Je parais assez bien pour son niveau mais un de ses coups me pris au dépourvu et je tomba dans les eaux glaciales du Massif. Je me laissa sombrer quelques secondes, savourant le froid de l'eau puis remonta en riant. L'eau, sous mon commandement, déserta lentement mes vêtement puis je félicita chaudement le Zora en le congédiant.

    -Il a un bon crochet, commentai-je en riant

    Ma voix cristalline cascada comme du diamants en poudre alors que mon rire se moquait perpétuellement de son écho. Je m'adressait biensûr au nouveau venu. Je lui tendus une main en réajustant ma cape noire sur mon corps.

    -Prêt pour le jeu des trônes ? Demandai-je

    Je sauta de plaques en plaques vers l'homme et lui souris. Il était lui-même dans une cape noire mais se refusait tout commentaire, paroles ou son. Il jugeât ma main des ténèbres de son capuchon et je la retira avant qu'il n'esquisse un mouvement en faisant la moue. La carrure imposante de l'homme était tout de même intimidante dans un sens. Il expirait la force mais ce n'était qu'une impression.

    Une autre personne entra dans mon monde glacial en riant. Cette adolescente-enfant ne semblait pas très puissante aux premiers abord mais j'était bien placée pour dire que les apparences sont trompeuses. Sa longue crinière blonde comme les blés cascadait en de lourdes boucles jusqu'à sa chute de rein. Ses grands yeux verts curieux regardaient autour d'elle, vivement intéressée. Un arc et un carquois bondé de flèches était dans son dos, me rassurant un peu. Une cape en fourrure la tenais au chaud.

    -Ashantha Rain ! Dit-elle en me tendant joyeusement la main.
    -Amaluna Dragomir, répondus-je en la lui serrant.

    La petite ne semblait pas effreyée alors je suppose que mon capuchon tombait encore assez bas pour dissimuler mes yeux que les gens dévisageais que trop souvent. Je souris, bien heureuse d'avoir quelqu'un d'autre du sexe féminin.

    - Il ne reste que deux personnes à attendre et on pourras se diriger vers le Silent Realm du Massif des Pics Blancs, annonçait-je


Dernière édition par Amaluna Dragomir le Ven 5 Avr - 1:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Jeu 21 Mar - 23:05

Asenath songeait.

Parfois les quêtes se présentaient aux gens comme des moments d'aventure : nous y allons la fleur en bout de lance prenant comme un jeu une mission qui ne devrait pas en être un. D'autres semblent plus ... sombres et mystérieuses. Leur nom prête à sourire, mais très vite la lecture de la quete semble élever un sentiment d'Ironie.
C'était l'effet que lui faisait "Le jeu des trônes". Un jeu certainement conçut par celui qui ne souhaite pas jouer d'autre rôle que l'arbitre qui édicte les règles et dont le seul but était de satisfaire ses besoins en empruntant la voie tortureuse du sadisme et du macabre.
Disons, que c'était de cette façon que le mécano le voyait.

Il avait bien grandit depuis sa première quete. Il avait parcouru Hyrule, avait renforcé ces capacités, et appris de ces limites. Il n'avait pas énormément gagné de rubis et cela le désolait.
Il lui en fallait beaucoup pour se permettre d'améliorer ses joujoux et peu importe ce qu'il faisait, bien souvent cela ne suffisait pas. Travailler a temps pleins l'empéchait de réfléchir et l'argent gagné lui permettait a peine de survivre. Faire des quetes ? Il fallait qu'il vise haut.

Haut, vite et fort...

Sa première rencontre avec le "jeu des trônes" n'était pas des plus engageantes : une simple rumeur - certainement amplifiée - qui promettait monts et merveilles à ceux qui parvenait au bout. Il avait fait la moue, avait plongé la main dans sa bourse, et c'était promit de ne pas chippoter. Il était plus fort que la plupart des paysans, et plus rusé que la moitié des habitants du continent. Pourquoi ne pas y aller ?

Seulement les renseignements qu'il obtint par après lui fit comme une décharge douloureuse. Les Massifs ... encore.
Il posa instinctivement une main sur son épaule qui avait tant souffert et s'obligea a prendre bien plus de précaution. La nature tue plus vite qu'une lame, et parfois, plus lentement que le plus douloureux des poisons. Les massifs faisaient partis de ces endroits où la mort elle-même s'autorisait à lancer les dés pour choisir laquelle de ces situations douloureuses elle allait choisir.

[=================]
La lune bleue quitta son Zénith pour venir embrasser les monts.
Asenath se savait en retard mais l'idée d'aller affronter la neige l'obligea à ralentir l'allure.

Il atteignait à présent le village Zora et reconnaissait les hommes-poissons mais aucun de ceux qui lui avait sauvé la vie alors que Sohakath l'avait abandonné dans la grotte pendant des semaines. Le souvenir du paladin lui serra le coeur.
Il inspira et se laissa submerger par le bruit pesant et assourdissant de la cascade. L'eau sous la lune était superbe et Asenath se convainquit que c'était un présage convenable pour ne pas reculer maintenant. Il abaissa sa capuche pour montrer ses hochements de tête. Il se voulait le plus amical possible espérant que le courant passerait sans trop de mal avec ses nouveaux compagnons de route.

La question de "Comment les reconnaitre ?" ne se posa pas. Ils étaient trois réunis sur un des quais.
Une femme -d'apres les formes qu'il en voyait- semblait attendre. Très légèrement vétu d'une cape noire, il ne tarda pas a remarquer les armes qui l'ornaient. Des griffes et des épées, des armes necessitant une agilité colossale.
Un homme costaud dont la capuche semblait être le garant de son identité plus que de son anonymat.
Et enfin, une petite fille assise sur une pierre et qui rompit le silence en disant :

-Tiens, en voilà un autre.

La jeune femme leva la tête vers Asenath qui tenta un sourire en espérant que cela excuserait son retard.

-Bonjour, je suis Asenath Kelen.

Il vit la fille se lever, et lui présenter une petite main :

-Ashantha Rain.

Le mécano lui sourit, et apres un instant d'hésitation lui présenta son bras mécanique afin de lui serrer la main.

-Mécanicien et espérons-le homme d'aventure, dit-il légèrement surpris par la fille.

Il se tourna vers l'homme ... qui ne fit qu'un subrepticible haussement d'épaule pour le recevoir. A présent, Asenath le voyait. Plus grand qu'il ne le pensait, il y avait en lui une aura d'imposance qui le mit mal a l'aise. Son visage camouflé par la nuit et sa capuche emplit le jeune homme de questionnement.
Enfin, il en vint à la meneuse.

- Madame Dragomir ? Excusez moi pour mon retard, un léger probleme de logistique. J'ai pris plus de temps que necessaire pour ramener de quoi se réchauffer, manger et se vétir en cas de grand froid.

Cette réflexion le fit sourire, il regarda les trois autres personnes autour de lui ... qui ne semblaient se soucier de la température, notamment son employeuse dont le pardessus ne présentait aucun rembourrage.

- Enfin ... mieux vaut prévenir que guérir...


Dernière édition par Asenath Kelen le Dim 24 Mar - 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Ven 22 Mar - 22:16

Alors qu'il approchait a proximité du domaine Zora, le chevalier décida de se reposer un peu, son équipement était lourd et il n'avait pas pris de repos depuis un moment. Alors qu'il mangeait quelque chose , une simple tranche de pain avec du vieux fromage, le nordique s'émerveilla encore devant l'immense montagne blanche qui s'affichait loin devant lui, allait-il escalader ce géant imposant ou allez voir le contenue de ses entrailles? L'annonce qu'il avait lue à la citadelle d'Hyrule ne répondait pas à sa question, mais cette histoire de "trône" l'avait intrigué. Il finit alors rapidement son maigre repas et se releva, repositionnant son bouclier dans son dos.

"En avant, en plus, je suis en retard."

Il reprit la route, sifflotant un air martial, histoire de se donner un peu de courage. Car oui, malgré toutes son expérience dans le domaine des montagnes Kimara avait peur. Un genre de peur qui vous ronge de l'intérieur, il avait peur de l'inconnue, car cette montagne n'avait sûrement rien à avoir avec ce qu'il connaissait de cet environnement. Arrivant à proximité du domaine Zora , Kimara remarqua alors la lune bleue dans le ciel, peut être un signe des dieux...ou seulement son imagination.

"Si c'est les dieux, j'espère que c'est plutôt de bon augure.

Le jeune chevalier alla donc vers le petit tunnel menant au chemin qui relie Hyrule au Massif des Pics Blancs. Alors qu'il était au milieu de ce petit chemin un vilain courant d'air, précipitant avec lui quelque flocon, passa sur Kimara qui frissonna de tout son être. D'instinct le chevalier sortis son Marteau et son bouclier, craignant plus les ombres crées par son imagination qu'autre chose, ce n'était décidément pas une très belle nuit.

"Brr...je ne tiens pas à rester ici seul..."

Sur cette bonne parole il entreprit de rejoindre son groupe et s'enfonça donc plus profondément dans le tunnel avant de tomber finalement sur le petit passage menant directement à la cime enneigé. Scrutant difficilement les environs dans la clarté de la lune Kimara remarqua finalement un groupe de quatre personnes, sûrement son groupe. Lorsque le chevalier s'avança donc vers eux il savourant un petit instant. La neige, cela faisait longtemps que Kimara n'avait pas eu l'impression de se sentir chez lui. En effet, le grand guerrier venait des contrées du nord toujours envelopper dans un halo blanc de neige comme un manteau dont la contrée ne voudrait pas se défaire. Lorsqu'il se retrouva assez près pour se faire entendre, Kimara rangea ses armes et salua tout le groupe d'un geste de la main a qu'il associa la parole.

"Bonsoir, excusez-moi pour le retard...je me suis perdue. Je ne suis pas encore habitué a Hyrule."


Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Ven 22 Mar - 23:03

    Sur ses sages paroles de mes premiers compagnons de quête, je grimpa sur un rocher avec aisance, ange vengeur posant son regard, dissimulé par mon capuchon blanc, sur ses simples et stupies mortels. Un grand vent ajouta à cet impression, soulevant les pans de mon vêtements, dénudant ma peau blanche comme la neige qui tombait du ciel et le peu de vêtement qui cachait l'important. L'écharpe qui m'entourais s'agita avant de s'envoler et orbiter autour de mon corps mince. Mon capuchon suivit le mouvement et dévoila ma crinière d'ajax se soulevant au gré du vent vif. Mes prunelles intégrallement jugeait notre petit groupe. J'était bien la première à savoir que les apparences sont trompeuses.

    -Bienvenu chez moi ! déclarais-je en désignant d'un bras blafard les montagnes majestueuses, Ici, tout les êtres que nous croiserons ne vous ferons pas de mal tant que vous ne vous montrerez pas hostile enver moi. Notre mission commence ici même. Ashantha, Asenath et vous deux qui préférez garder votre nom secret, permettez que j'ouvre la marche !

    La dite marche ne dura pas bien longtemps. La blanche poupée de porcelaine que j'était descendit le monticule de neige vers le lac constellé de plaques de glaces et me plaça en son centre, sur une gargantuesque plateforme. J'attendus que tous soient devant moi pour les regarder attentivement. Un chevalier, un mécano, une enfant et (visiblement) un rôdeur constituait mon équipe. Je n'émis aucun commentaire mais mon regard dût être éloquent car le dit rôdeur grogna comme un ours.

    -Nous allons entrer dans un Silent Realm. Nos corps resterons gardés par un cercle de magie alors que nos âmes seront propulser dans se monde parallèle. Rendus dans cette dimension, je vous expliquerais la suite....

    Sans même attendre réprobation ou approbations, j'invoqua mon pouvoir de glace à un niveau faramineux. La plaque entière fut recouverte d'un dôme d'eau désormais gelé. Une fleur gigantesque apparut au sol et pulsait au son d'une mélodie étrange. Je sortis sans attendre mon ocarina et joua en rythme avec cette étrange mélodie. Les pétals s'illuminait y un à un.

    Quelques minutes plus tard alors que je me trompait et la fleur s'assombrissait, des colones de lumière nous transportèrent vers le glas. C'était la montagne, sans défaut mais le ciel noir et l'ambiance bleue était dérangeant. Nous étions dans un cercle lumineux dans se monde étrange.


Dernière édition par Amaluna Dragomir le Mer 27 Mar - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Dim 24 Mar - 14:00

Comment cela était-il possible ? Quel genre de magie puissante était-ce ?
La sphère de givre les avait totalement avalés et cachés au regard des montagnes. Asenath posa sa main contre la paroi. Si fine et pourtant il sentait que la cohésion entre les flocons était incroyablement puissante.

Il était cinq dans le noir. La lune bleue qui se distinguait à peine à travers la paroi ne les illuminait pas. Il entendait les respirations de chacun et se murmurait
« nos corps resterons gardés par un cercle de magie alors que nos âmes seront propulsées dans ce monde parallèle » [/i]comprenant de plus en plus le sens des paroles.

Un son tout d’abord aiguë puis chaleureux envahit la sphère. Une note discrète lui répondit puis un flot de lumière baigna les membres du groupe qui se distinguèrent enfin. La fleur de neige au centre illuminait ses pétales un a un tandis qu’Amaluna jouait avec concentration.
A chaque note, le mécano se sentait chanceler. Elle semblait transcender son âme et l’attirer vers l’extérieur de son corps tandis que la magie dans son bras ne savait quelle partie choisir.
Son corps s’effondra au sol rentrant dans un coma inquiétant tandis que son âme avait l’impression de parcourir avec épuisement une distance impressionnante. Pourtant, elle était là… toute proche.
Puis la fleur émis une aura sombre, puis une seconde.

Des pieux invisibles transpercèrent son corps comme si le rituel échouait. La douleur lui cingla les pensées et il tomba à la renverse.


[=================]
Quand il s’éveilla, il avait l’impression d’avoir réintégré son corps.
La sphère de givre n’était plus là, les montagnes avaient repris leurs places. Le ciel pourtant était pesant. D’un noir profond, aucune étoile ne mouchetait la toile céleste. La neige au sol était bleue comme la lune.

Asenath fit un tour d’horizon et chercha ses compagnons de routes. Quand il voulut se redresser, il se rendit compte que la magie qui faisait fonctionner les parties de son armure naviguait lentement. Comme cherchant les réseaux où elle s’écoulait, pour la première fois.
Il se concentra un instant, respirant comme pour reprendre des sensations disparues.


Silent Realm

Ces deux mots qui signifiaient à présent beaucoup étaient là dans son esprit. Il semblait ne jamais avoir quitté leur monde, pourtant il était sensiblement différent. Son âme avait voyagé sur un Ailleurs qui lui était inconnu et la magie qui le faisait marcher et qui vivait avec lui depuis très longtemps ne reconnaissait pas les lieux.
Il se leva, se dirigea vers la fillette qui était au sol encore endormie alors que les autres reprenaient leurs esprits. Il réinjecta de l’énergie dans son bras qui s’illumina un instant et parvint à remettre en marche la mécanique. Il s’obligea à faire de même avec son armure tandis qu’il sentait sa magie revenir en lui : soulagement intense.

Il se pencha vers la fillette :


- Ashantha, tu m’entends ? Leve toi si tu le peux, il ne faut pas que tu reste allongée ici.

La fillette ouvrit les yeux et bailla bruyamment comme dérangée en plein milieu d’un rêve.

- Pardon … je crois que je me suis assoupie

- Je crois qu’on peut tous te pardonner, dis-je en riant. Je vais aider les autres.

Il s’approcha d’Amaluna qui était déjà debout et qui regardait le paysage, songeuse.

- C’était quoi ces pétales noirs ?


Elle marmonna quelque chose que ne compris pas Asenath. Il fronça les sourcils.

- Et maintenant ? Où allons-nous ?

- Quand vous serez tous debout je vous expliquerais.

Il haussa les épaules furtivement. Le cliquetis qu’il réentendait provenant de son armure le soulagea. La magie avait lentement repris sa place. La dimension où ils étaient ne les avait pas totalement dépourvues de magie.

Il alla vers les autres hommes du groupe. De préférence le chevalier… l’autre semblait moins loquace et il voulait parler.


-Salut, tu vas bien ? Tu te souviens de moi ... à l'avant-poste de Krynn il y a quelques mois. Qu'est-ce qui t'amène ici ?dit-il en aidant l'homme à se retrouver.


Dernière édition par Asenath Kelen le Dim 24 Mar - 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Dim 24 Mar - 20:56

Dès qu'il fut arrivé, Kimara n'eut même pas le temps de se présenter qu'il dut suivre le groupe sur une plate-forme de glace plutôt stable pour son emplacement en plein milieux du lac. Alors qu'il essayait de garder son équilibre, Amaluna commença a déchaîné ses pouvoirs. La sphère de glace recouvrit le groupe qui se retrouva alors dans le noir, d'instinct le chevalier se saisit de Ghal Maraz, il trouvait sa présence rassurante et le marteau pourrait lui servir en cas de pépin. C'est alors que la fleur apparut, les pulsations lumineuses faisaient mal aux yeux du Nordique qui se retint de les fermer, la lumière se reflétait sur son marteau pour donner des tons gris et jaune sur la sphère. C'est alors qu'il ressentit la magie, son essence semblait quitter son corps...il n'aimait pas ça. Les sorcières étaient très souvent brûlées dans son pays et il avait l'impression que cette manipulation d'âme avait quelque chose de malsain. C'est alors que la fleur changea de couloir, un noir malsain pris la place du blanc pur et les reflets de Ghal Maraz disparurent. C'était comme si la nature même de la magie venait de changer.

"On ne peut pas retourner en arrière? J'ai l'impression qu'il y a..."

Le même effet se produisit sur Kimara que sur ses compagnons, des pics étranges le transpercèrent et il s'évanouit, face contre terre, Ghal Maraz toujours en main.

________________

Kimara se réveilla alors en se tenant le crane, il avait l'impression d'avoir consommé un tonnelet de bière en entier. De la neige c'était accroché à sa barbe et il l'épousseta pour éviter d'être mouillé. C'est alors que quelqu'un l'aida à se relever avec difficulté et il reconnut son camarade.

"Salut, tu vas bien ? Tu te souviens de moi ... à l'avant-poste de Krynn il y a quelques mois. Qu'est-ce qui t'amène ici ?"

"Merci pour votre aide. Je me souviens de vous homme de fer...heureux de voir que je ne suis pas le seul à m'être engagé dans cette péripétie des plus dangereuses. Ce n'est pas la richesse qui m'amène ici, c'est l'honneur et le possible lien qu'aurait mon but avec cette quête."

Ghal Maraz était toujours dans sa main, intact, et cela le soulagea un peu. Alors qu'il allait regarder l'état des autres membres il s'arrêta pour admirer le paysage. La neige était devenue bleu, le ciel avait perdus ses étoiles. Il tourna sur lui-même et remarqua que toute la zone avait changé de façon subtile.

"Fabuleux! Tous simplement fabuleux!"

Il alla alors relever le rôdeur, l'imposant homme avait dû prendre un sacré coup, il était très lourd. Pendant son action il se permit de discuter un peu.

"Excusez mon impolitesse, je me nomme Kimara Von Striken...heureux de faire partie de votre communauté."
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Lun 25 Mar - 5:12

    Je regarda la dite compagnie d'un regard agaçé. Allait-ilspouvoir réellement me mener à mon objectif. Ce n'était pas pour rien que j'avais appris l'ocarina -spécialement la chanson du Silent Realm- et que j'avais entraîner d'autres personnes dans cette quête insencée. Ce n'était pas la fortune, la gloire ou même les equipements magiques m'attendant qui m'intéressait. franchement, si je pouvait, j'aurais tout brûler - ou geler, dans mon cas - et trouver l'objet de ma convoîtise. Je regarda autour de moi. Des baies de lumières, permettant de situer plus facilement les perles de lumière étaient déjà repérables. Une des perles flotait devant un gardien de métal immobile.

    -Enchanté, Kimara Von... Kim, dis-je froidement. Bon, maintenant que presque tous se sont présenté et que nous avons une bonne idée de vos personalité, veuillez ramener vos fesses devant moi pour que je vous explique concrètement se monde...

    Je sortis du cercle et le gardien s'anima. Je le laissa me frapper et je m'écrassa violament contre une paroie glaciale. Je m'évapora et revint dans le cercle, intact. Le gardien était de retour à sa place, immobille. Je resortis et il se réactiva. Je m'emparra de la sphère et le gardien soudainement reprit sa place, imobile et sombre. Je regarda mes compagnons.

    -90 secondes avant que ses bêtes ne se réactives, vous mourrez et nous allons tous revenir au point de départ. Nous ne pouvons sortir avant d'avoir récupérer les 20 sphères. Les lacs et mares d'eau activent les gardiens alors faites gaffe. Ses baie vous font reperrez les sphères plus rapidement. Lorsque toutes les sphères seront récupérées, les gardiens s'activeront et nous allons tous devoir revenir ici car si un gardien nous attrape nous recommençons de 0. Compris ? Bonne chance.

    Ainsi je déserta la compagnie un peu frustrée en attrapant une baie. Un jet de lumière transperça le ciel et je m'orienta directement vers le cœur des montagnes en laissant ma cape choir au sol.


Dernière édition par Amaluna Dragomir le Mer 27 Mar - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Lun 25 Mar - 19:19

Lorsque Amulana était disparue derrière la colline à la recherche de la seconde sphère, nous étions encore dans le cercle magique. Nous nous regardâmes un instant désemparé avant de comprendre que le top départ avais été engagé.

Je hochai la tête dans la direction de mes compagnons pour leur dire un « à tout de suite » solennel puis je pris la tangente. Une baie dans un buisson que je mis dans une bourse à ma ceinture me fit apparaître une flèche de lumière au niveau d’une forêt. Je soupirai, rajustai ma cape et m’enfonçai dans le paysage neigeux, seul.

La forêt contrastait entre le noir des pins et le bleue de la neige illuminée par la lune. Il venait d’atteindre l’orée de la forêt qu’un hurlement retenti et le stoppa net. Il attendit un instant.


- Si les loups jouent aussi … alors chacune des créatures qui sont dans la forêt n’attendent que moi pour la danse.

Il regarda le trait de lumière. Ce n’était qu’à quelques minutes de marche…
Il inspira une bouffée d’air froide, toucha son épaule pour vérifier que son omoplate gérait bien le contact avec son bras mécanique froid … puis s’élança dans une course éperdue.
Ses pas étaient tout d’abord lents, s’enfonçant sans retenue dans la poudreuse qui jonchait le sol. Son armure pris le dessus : ses pas s’alignèrent dans des cliquètements rythmées. Les engrenages dans ses articulations se mirent en marche et facilitèrent sa progression sans aucune résistance.

Il vit deux loups arriver à sa droite et bondir juste sur lui.

Une roulade sur le coté. Il se réceptionna sur son bras valide et dans un mouvement ample, envoya son bras mécanique à la gorge d’un des loups qui venait d’atterrir. Il resserra sa prise, dans un craquement sanglant, lui broya la trachée sans avoir l’air de forcer et l’envoya avec puissance sur le second loup qui eut un mouvement de recul. Asenath se jeta sur lui alors que le loup montrait les crocs. Il envoya son bras de fer dans la gueule de la bête qui tenta de l’y mordre sans succes. Avec sa main valide cette fois, il enfonça un doigt entre les cotes *couinement* et sans un regard, invoqua une parcelle de son énergie. L’effet fut détonnant, le loup explosa comme si un boulet de canon venait de le traverser.

Le mécano se remit debout et alla vers sa sphère.
La suite ne fut pas difficile, il ne s’arrêta qu’a l’entrée d’une clairière. Il trouva une mare, cassa la glace en surface et utilisa l’eau pour laver rapidement sa cape ensanglantée. Il sorti la baie de sa bourse, et attendit un nouveau point de repère.

Un craquement violent fonça vers lui.
Des arbres s’effondrèrent alors que la masse du géant de fer lui déployait un chemin.

« -Les lacs et mares d'eau activent les gardiens alors faites gaffe. »

Il déglutit, étudia le gardien et se résolut à tenter un combat. Quelques secondes seulement pour tester une chose … mais il savait qu’en cas de casse, il ferait perdre a son équipe un temps précieux…

Il laissa le géant s’approcher, fendre l’air lourdement de sa masse et quand le bras de la statue fut emporté par son élan, il déploya sa main comme un grappin. Il attrapa l’épaule droite du géant, se hissa sur lui.
Il était glissant tant le givre qui le recouvrait était solide.
Il posa son pied dans un creux entre l’épaule et la tête et concentra chacun de ses muscles pour y puiser son pouvoir. Quand il sentit ses doigts fourmiller d’énergie … il les plaqua sur la tête du géant et senti son don s’insinuer en lui comme un virus.

/*Tout alla très rapidement.
1] - Seule la force magique faisait bouger le géant.
2] - Les engrenages étaient gros et dépourvus d’optimisation ce qui expliquait la grande force mais aussi son manque d’agilité.
3] – Les pièces étaient simplement jouxtées entre elles.
4] – Ils ne semblaient pas commandés par une force extérieure. Improvisation, obéissance à son but étaient les moteurs et sa raison de vivre.

Il infusa sa puissance dans chacun des membres du golem et tenta de le réduire à sa volonté. Malheureusement, le géant était trop vaste et trop lourd, jamais il ne pourrait le solliciter totalement et imposer son esprit au 4]…
Par contre … le 3] l’intéressait plus.
En une fraction de seconde, il commanda à son énergie de voguer vers la jambe droite du géant. Cette dernière s’y insinua entièrement. */


Le gardien venait de finir son mouvement de masse et parvint d’un mouvement d’épaule a désarçonner Asenath qui s’effondra dans la neige derrière lui. Le géant se retourna lentement et sans prendre le temps de réfléchir fit valser son arme une nouvelle fois pour écraser le mécano.
Sans sourciller, maitre de soi, il commanda à l’énergie mécanique de l’obéir.
Le géant vit sa jambe droite faire une claquette nonchalante et donner un coup de pied puissant a sa jambe gauche.
Alors que l’homme mécanique se redressait, le géant s’effondra lourdement sur le sol. Il tenta de reprendre appui et de se remettre debout mais seule une jambe l’aidait.

D’un mouvement de marionnettistes, Asenath commanda à la jambe droite sous son contrôle une chorégraphie qui faisait fureur dans les coins dépravés d’Hyrule : le mojo-cancan.
En éclatant de rire, le mécano fit demi-tour et alla vers la seconde sphère.
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Mer 27 Mar - 1:05

Alors que Kimara essayait encore de prendre note des instructions de Amaluna dans son esprit, les aventuriers se séparèrent, laissant le chevalier tout seul. Il fit un tour sur lui-même, choisissant une direction que ses camarades n'avait pas empruntée. Il tomba alors , suite à une petite marche, sur un groupe de buisson, cachant le sol et donnant l'impression de marcher dans une mer de nuage bleu. Kimara remarqua alors un buisson en particulier, de magnifiques baies luminescente poussait calmement sur celui-ci. Le jeune chevalier s'approcha, tâtant d'abord le fruit de son marteau pour voir si un quelconque danger pouvait surgir...rassuré il s'approcha et se saisit du fruit dans la main gauche, gardant son arme dans la droite.

"Donc, ce truc devrait..."

C'est alors que la flèche apparue devant Kimara, indiquant la direction d'une sphère...c'était bien pratique, si seulement on pouvait avoir le même genre de fruit dans le monde d'Hyrule.

"C'est mieux que d'avoir une fée insupportable!"

Le chevalier suivit donc la piste, se taillant un chemin a coup de marteau dans la végétation. A l'horizon il pouvait voir une puissante lumière, sûrement la sphère qui l'attendait. Après quelques minutes de marche, Kimara aperçut enfin son but. La sphère flottait en l'air, si proche et pourtant assez loin. Il n'avait cas traverser l'étendue devant lui pour la saisir.

"Ah...voilà ma promise!"

Kimara commença donc son approcha, taillant toujours un passage devant lui, son bouclier dans le dos. Alors qu'il s'approchait de la sphère il se souvint de la leçon de Amaluna...chaque sphère avait sûrement un gardien...sauf qu'il n'y en avait aucun à l'horizon. De plus, voyant finalement le sol en dessous de la sphère, Kimara se retint de dire un juron.

"Et...flûte de bouc!"

En effet, le sol menant de la broussaille à la sphère était recouvert de glace, une sorte de lac totalement gelée...et ce n'est pas tout, Kimara pouvait apercevoir la silhouette du géant en dessous du lac, attendant qu'un aventurier un peu idiot passe au-dessus. C'est alors que Kimara pensant à son bouclier et une idée à la fois stupide et ingénieuse lui traversa l'esprit.

"Peut être qu'en la jouant fine..."

Kimara disparut dans les buissons, la neige s'envolait dans la zone ou il venait de s'enfoncer, comme s'il préparait quelque chose de complexe. On entendit le bruit d'une épée s'enfonçant profondément dans le sol suivit rapidement par le bruit caractéristique d'un métal qui vibre.

"Yeaaaaaaaaha!"

Kimara sortit comme une fusée de la végétation, assis en tailleur sur son bouclier se servant de la poignée comme d'une lanière pour guider son engin de fortune. Il glissa alors sur le lac, laissant une marque sur la glace. Celle-ci commence d'ailleurs à se fissuré quand le géant tapa dessus de son poing. Kimara approcha néanmoins de l'orbe à une vitesse inhabituelle. Le géant perfora soudain le lac à côté de lui, passant alors son corps volumineux par le troue qu'il venait de faire. En se hissant sur la glace, celui-ci fissura entièrement le lac et le bouclier de Kimara commença a dangereusement vibré, manquant de le désarçonné.

"C'était pas prévu ça!"
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Mer 27 Mar - 2:13

    Je pénétra dans une caverne ou les stalactites tombaient comme des goutes de pluie, formant une barrière naturelle mortelle bien qu'elles éclataient lorsqu'elles touchaient le sol. Je calcula mes chances puis me trouva infiniment stupide de ne pas avoir penser à ma magie. Je me fraya un chemin tranquillement en déviant les épées de damoclès qui m'évitaient sagement. Malheureusement, je ne pensa pas au contre-coup du sort que j'avais utiliser pour protéger nos corps hors de ce monde étrange. Une stalactite éclata en pluie fine sur moi et un gardien apparut dans la seule sortie possible de ce piège mortel. je commençait à comprendre pourquoi certains zora trouvait les montagnes frustrantes... Une petite boule de poil rousse sauta dans le dos du colosse de métal, le faissant valciller. Sans attendre de savoir si cet animal était ami ou ennemis, je sauta sur la perle de lumière, stoppant le courant de ce gardien pour le moment.

    Je me retourna vers la bête qui ronronnait de contentement en machouillant ce que j'observait comme une jambe de ce mastodonte. Comme l'ocelot roux ne semblait pas vouloir m'attaquer, je sortis, cette créature gambadant sur mes talons. Sans même l'aide d'une baie de lumière, je repéra une des perles, flotant au-dessus de l'arbre ou je prennait mes luges improvisées. L'animal se transforma en boule de lumière et la petite Ashantha se leva dans la neige, toute souriante et fière. Lui accordant un sourire complice, nous nous engagiâmes sur les rebords d'une montagne pour nous rendre à la perle. Le temps s'écoula et un grand flash de lumière nous annonça que tout les gardiens étaient en marche jusqu'à ce que quelqu'un se décidait d'attraper une autre perle. Ashantha, après une courte hésitation, déploya ses ailes. Littérallement. Elle s'extirpa d'une boule d'énergie rouge en frêle pigeon et s'envola. Je vit un grand phéonix de métal au loin, se dirrigeant visiblement vers la position de l'oiseau.

    L'ange de métal semblait vouloir razer la falaise abrupte pour me faire valciller dans le vide mais j'avais d'autres nouvelles pour lui. Lorsque soudainement il piqua vers le ciel, je sauta sur sa personne puis tout devint blanc. Lorsque je réouvrit les yeux, Ashantha, Kimara, Asenath et le rôdeur étaient dans le cercle. Je sentis ma personne s'embraser de flammes bleues tant ma fureur n'avait pas d'égal. Le rôdeur avait une lance de métal lui traversant le corps qui s'évaporait tranquillement dans l'air de la montagne. Sans un mot mais un regard qui voulait tout dire, Ashantha m'emboîta le pas dans la neige alors que je reprennait la route que je venais d'entreprendre à zéro.

    Nous arrivâme à la troisième perle plus rapidement cette fois car mon duo avec Ash était muet mais incroyablement efficace. Nous atteignîmes le dit arbre et j'en grimpa le tronc habilement pendant que la petite, sous forme de lion roux, guettait les environs, sa queue fouttant nerveusement l'air. Non seulement obtenis-je une perle mais aussi une baie. La prochaine perle allait être à la hauteur de mes conpétences. Je fit tomber une feuille et descendit de l'arbre. Je sauta sur ma planche glacée et dévala la pente à pic, m'orientant vers la perle suspendue dans l'air qui était au-dessus d'une profonde crevace.

    -5, il en manque 15, va trouver le score des autres... ordonai-je à ma coéquipière qui, sous forme d'oiseau écarlate, suivait ma fol descente.
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Sam 30 Mar - 21:43

Asenath bouillonnait sous la rage. Tous les regards inquisiteurs brulaient l’âme du rôdeur qui se recomposait, une lance dans le ventre.
Amaluna semblait même en avoir perdu sa froideur ... tant le feu qui la dévorait était palpable.

Je lançais un regard vers Kimara qui hocha la tête.

Le mécano s’approcha d’un pas leste vers le rôdeur et lui dit d’un ton péremptoire :

-Toi, tu viens avec moi.

Pour la première fois il entendit la voix de l’homme encapuchonné.

-Je ne pense pas que ce serait une bonne idée.

-Se séparer c’est augmenter la vitesse à laquelle on trouve les orbes. Mais ça nous retarde quand ça nous fait revenir au point de départ …

Le rôdeur soupira. Asenath quitta le cercle de protection … son acolyte à sa suite.

[================]
-On y est, c’est ici que j’ai été … tué.

La voix du rôdeur était grave et pure. Il parlait avec l’accent de ceux qui viennent du Sud. Cela le rendait plus humain. Sa capuche ne dissimulait pas son visage … mais autre chose de plus déstabilisant et Asenath se promit de découvrir quoi…
Il pointait du doigt une arène enneigée et en ruine. Au centre s’y trouvait une orbe lumineuse … et marchant autour, un gardien de métal.
Il possédait deux lances longues qu’il arborait fièrement. Ses pas ne faisaient pas de bruit en pénétrant le sol gelé… s’en était déroutant. C’est quand ils s’approchèrent que le mécano se rendit compte que ce n’était pas un « géant ». Il avait la taille d’un homme normal, et ces mouvements n’étaient pas saccadé et irréfléchi.


-Qu’est-ce qui t’a tué exactement ?


-Et bien je ne sais pas trop … quand j’ai cru qu’il était mort … une lance m’est arrivée dessus et je n’ai rien pu faire.

-Il faut qu’on fouille l’endroit alors…

Alors qu’Asenath prononçait cette dernière phrase, son armure cliqueta, de petits volets au-dessus de ses omoplates s’entrouvrirent laissant s’échapper deux de ces mécanoptères.

- On s’installe ici, on a bien avancé. Ils fouilleront la zone pour nous.

Le rôdeur voulu protester mais se ravisa.
La neige bleutée semblait accueillante…
Il gardait avec lui les quatre sphères récupérées : Deux dont Asenath connaissait l’emplacement et deux découvert par son partenaire.

-Comment tu t’appelles ?

Le rôdeur émit un sifflement de mépris :

-Rester anonyme ne nous empéchera pas de penser à toi … et toi de te sentir inexistant. Tu dois bien avoir un nom.

-Je m’appelais … *silence * Etun

-Un nom du sud non ? se rappelant de l’accent.

-Oui, mais je ne suis pas sûr que ce soit mon lieu d’origine.

-Comment ça ?

Le rôdeur se baigna dans le mutisme comme un lieu de soulagement. Asenath se tut…


-Désolé de te faire rappeller ça, je n’avais pas a te le demander. On a tous nos histoires … et tous eu des choix à faire. Je suis curieux. Ashantha par exemple … si petite, touchante mais si courageuse.


Le silence régna une bonne dizaine de minute avant qu’Asenath rappela à lui les engins mécanisés.

-Alors ?

-Alors on a un problème. Il n’y a pas une âme ou une autre chose qui bouge aux alentours.

-Pourtant…

-Je sais, le danger est plus dangereux quand il est inconnu.


Ils se levèrent et le rodeur descendit seul les marches de l’arene.

[======]

Il était agile et habile. Sa force était présente en lui comme une aura qui lui collait à la capuche. Mais son agilité lui venait de son expérience.
Il se battait seul contre le gardien de fer parant un coup avec une épée, évitant un autre et lui infligeait un autre coup.
L’être mécanique était adroit, rapide, vif et ses réflexes étaient impressionnant. Ces mouvements étaient silencieux et ses lames chuintaient dans l’air chaque fois qu’elles s’agitaient.
Asenath était en retrait, dans l’ombre d’un pilier en ruine, il était le spectateur de l’arène et attendait le dénouement de ce combat.

Dans un geste rapide, Etun fit glisser son épée dans le torse du gardien qui chancela et s’effondra. Au moment où la carcasse toucha le sol, un second être de fer se leva à l’autre bout de l’arène et jeta une lance.

Asenath dégringola l’arène. Il se réceptionna sur ses jambes et élança un bras mécanique vers la lance pour la rattraper. Le premier guerrier se releva tandis que l’autre arrivait dans le combat.


-Allez … on se motive, dit le mécano.

Le rôdeur et lui se mirent dos à dos. Les deux gardiens semblaient jumeaux : ils attaquèrent en même temps. L’homme mécanique donna un violent coup de pied sans élan dans le second gardien, qui esquiva, pris la jambe qui lui était tendu et essaya de la casser. L’armure l’en empêcha. Il répliqua par un violent mouvement de rein qui envoya la seconde jambe, qu’il para.

Le rôdeur derrière lui se battait avec puissance mais son précédent combat l’avait épuisé.
Le premier gardien essaya de lui trancher sa cheville avec son épée … il sauta pour l’éviter, se réceptionna sur le sol. Asenath regarda un instant le combat. Quelque chose n’allait pas…
Lui contre n°2
Etun contre n°1
Il donna un coup de sa main valide vers le n°2 qui para, et rapidement, envoya son bras mécanique vers n°1 qu’il atteignit dans le mollet. Il pressa fort et dispensa son énergie pour l’envoyer valser dans les airs…
n°2 se retrouva propulsé en arrière de trois mètres, n°1 qui avait reçu l’énergie ne semblait pas s’en accommoder et défit d’un geste la poigne d’Asenath et planta son pied sur Etun qui roula sur le coté et empoigna d’une main la cheville qui l’avait frolé.
L’espace d’un seconde … le mécano avait compris.

-Etun… Se sont pas juste deux combattants. Tes coups sont encaissé par mon adversaire et vice versa…

-Et on fait quoi ?

-Ils sont plus coordonné que nous ne le serons jamais… On aura qu’une seule chance.

Le rôdeur acquiesca.

[==================]

Le n°2 attaquait avec vigueur, Asenath parait les coups.


-Maintenant ! cria t’il

Il décupla sa force dans son armure et propulsa une décharge d’énergie face à lui. Le n°1 chancela … le rôdeur laissa son épée tomber à terre et sauta avec fureur sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Mar 2 Avr - 21:09

Kimara glissait donc en direction de la Sphère, le colosse gardien le suivant de près. C'est lorsqu'il se saisit finalement de l'orbe lumineuse que le géant se désactiva, brisant la glace sous lui dans sa lourde chute. Kimara atteignit finalement l'autre bout du lac, son bouclier s'enfonçant profondément dans la neige ce qui arrêta sa course folle. En se retournant vers le lac il put apercevoir le géant, sombrant vers les abysses glaciales. Kimara fit rapidement le tour du lac encore très largement recouvert de glace et il se saisit de son espadon, qu'il ancra dans son dos. Le chevalier reprit alors la baie lumineuse dans sa main gauche et attendit un changement mais...c'était étrange, la flèche lumineuse indiquait toujours le lac! Un flash lumineux recouvrit alors Kimara qui reprit ses esprits en plein milieux du cercle, entouré de ses camarades. Le rôdeur était mort...fâcheux, très fâcheux, le groupe était proche du but à la vue de la rage d'Amaluna. Qu'importe, Kimara se saisit de nouveau de son arme et s'apprêta à repartir en chasse quand son regard croisa celui de Asenath... le chevalier compris de suite le fond de sa pensée, le rôdeur devrait être accompagné pour éviter qu'un nouvel incident fâcheux n'arrive. Alors que le chevalier allait se porter volontaire, le mécanicien embarqua le rôdeur avec lui, réglant la question pour de bon. Kimara grogna quelque peut, il allait devoir refaire sa glissade vertigineuse et il n'étais pas très à l'aise accroupit sur son bouclier. Il pris la parole pour lui-même avant de repartir, histoire de se donner du courage.

"Eh bien...on recommence!"

__________

Toujours la même action, trouver une baie, allez au lac, glisser, prendre la sphère... et se retrouver face au même problème. La fléché indiquait toujours le lac, malgré le fait que Kimara ait repris sa sphère pour la deuxième fois. N'ayant pas trop le choix, le chevalier commença à marcher sur la fine couche de glace, cherchant vaguement une lumière vive dans l'immensité glacée. Alors qu'il arrivait finalement a proximité de l'endroit où il s'était emparé de la première sphère, la flèche indiqua soudain une nouvelle direction, le sol.

"Oh...bordel..."

Effectivement, on ne pouvait mieux décrire la situation. "Les lacs activent les gardiens" avait-elle dit? Eh bien Kimara fut plus que servit, dans les profondeurs du lac brillait d'une intense lumière son prochain objectif, la seconde sphère. Il ne pouvait décemment pas plonger dans le lac de façon stupide, cela activerait le gardien immédiatement et il mourrait de froid avant d'attendre la sphère. Bon, il allait devoir improviser un truc...et il avait bien une idée! Kimara rangea son bouclier et se saisit de son fidèle compagnon, Ghal Maraz, de ses deux mains. Il leva le marteau au-dessus de sa tête et se concentre autant qu'il put. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser la magie, mais il devait s'y résoudre. En concentrant toute son énergie magique dans Ghal Maraz il libéra son sort.

"Devient la source! Soit la chaleur même!"

Une puissante lumière rouge se positionna sur Ghal Maraz, il en émanait une aura , pleine de chaleur. Elle protégerait sûrement Kimara lors de sa descente, l'empêchant de subir les affres du froid! Sans hésitation, il plongea dans le lac, directement vers la sphère. Alors qu'il s'en approchait finalement assez rapidement, il remarqua un léger mouvement à côté de lui. Il arrêta donc sa course et heureusement pour lui, là où il allait se tenir un instant plus tard, passa une immense gueule pleine de croc en acier, de gros rochers suivant l'immense chose à cause de l'aspiration. A la manière de ses homologue, ce golem gardien était adapté à son environnement, un très long coup au bout duquel se tient une tête remplie de dents, un corps dont s'échappent de grandes nageoire...le monstre du Loch Ness quoi! L'immense bête décrit un arc de cercle dans l'eau et de précipita de nouveau vers le chevalier. Kimara ne réfléchit pas deux fois et plongea aussi vite qu'il le put vers la sphère. Avec un peu de chance il trouverait un moyen de l'attendre rapidement...c'est alors que Ghal Maraz, toujours dans sa main droite, s'accrocha un rocher projeté par la course folle du golem...c'était une chance! Kimara saisit son marteau à deux mains et se propulsa à la force des bras, fonçant alors à toute vitesse vers la sphère qu'il saisit avec soulagement. Mais le chevalier n'eut guére le temps de souffler, en effet, le fond du lac était parsemé de troues aspirant l'eau et il fut projeté à l'intérieur de l'un deux à cause de la pression. Il ressortit non loin, dans un geyser et percuta violemment la neige. Il se releva avec difficulté, crachant un peu d'eau au passage.

"Koof...koof...La prochaine fois...je tenterai pas le diable..."


Dernière édition par Kimara le Mar 2 Juil - 13:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Ven 5 Avr - 1:02

Aloor que Kimara sortait son arme et le duo Asenath-Etun réalissaient que les gardiens qu'ils affrontaient était liés, j'attrapait la perle de lumière en criant. L'oiseau qui m'avais presque fait tombeer venait de me cueillir en plein vol. Ashantha était loin, partie rejoindre les garcon pour leurs demander leurs nombre de perles amassées. Ses serres de métal se refermaient sur moi, mortelle étreinte. Non, je ne recommencerait pas du début. Je réussisà libérer ma main droite et empoigna une des serres. Le métal arrêta de se refermer, la glace grimpant le long de la patte. Rapîdement, j'escaladait la créature de métal et la chevauchait au niveau du cou, contrôlant avec la glace qui le recouvrait cet oiseau robotique. Je surprit un petit oiseau écarlate qui me percuta. Ashantha repris sa forme humaine en tombant à cheval sur le cou de cette créature mécanique.

-Tiens, j'aime ton nouveau animal de compagnie, s'exclama la petite fillette blonde en riant

Je joignit mon rire au sien de bon coeur. Elle me montra soudainement une explosion de multiples geysers. Dans l'un d'eux, une ombre humaine retomba dans la neige. Ashantha éclata de son rire cristalin et enfantin. J'oubligeat à ma monture de fer à descender en l'alourdissant de façon assez stupide. Heureusement, ses réactions fut les bonnes lorsque je relâcha ma magie; l'oiseau atterris en battant des ailes mais je le figeat presqu'instatanément pour ne pas qu'ils s'envole et décide de nous manger. La petite sauta dans la neige à pied joint, fit une boule avec de la neige et la lanca assez précisement sur le chevalier.

Nous éclatâmes toutes deux d'un rire incontrôlables alors que je rejoignait les deux combattants dans la neige qui sembla m'accueillir en tourbillonnant autour de moi. J'avais oublier que lorsque j'utilisait ma magie dans mon environnement que mon sort Winter Is Coming s'activait naturellement. J'avais cinq perles et interceptée ma partenaire avant qu'elle ne sache combien les autres en avait.

-Kimara, combien de perles as-tu amassé ? demandai-je en riant de lui et félicitant la petite de son lancé parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Lun 1 Juil - 11:04


Une aura se sépara du rôdeur. Un mélange de rouge et de noir se répandit sur la neige comme si un pot de peinture acrylique était tombé. Alors qu'Asenath combattait son chevalier, Etun plaquait sur le sol avec la plus grande force son adversaire. Asenath fit de même et commença à donner des coups de son poing mécanique sur le n°2.
Le n°1 semblait pris de convulsion chaque coup de poing se répercutait en lui comme dans une carcasse vide, créant des sons disharmonieux.

Le bras du rôdeur perdit consistance une seconde. Sa peau se liquéfia laissant couler une marée rougeâtre, immédiatement remplacée par un chitine noire, dure et incroyablement puissante. Les yeux d'Etun s'embrasèrent de rage alors que son bras tout entier se recouvrait d'une épaisse carapace aux griffes acérées.
Dans un long cri, il enfonça son poing tout entier dans le torse de son adverse déjà fragilisé par les coups d'Asenath. Il déchiqueta le gardien de métal de l'intérieur alors que son visage se déformait de douleur.

Le n°2 ne bougea plus.
Le n°1 ne bougea plus.

Pourtant Etun emporté par sa rage ne pouvait plus arréter son bras qui se faisait de plus en plus menaçant. Le sang coulait à flot sur la neige.

-
ARRETE ! lui cria Asenath

Le mécano comprit alors ce qui rongeait son compagnon. La colère et la violence déclenchait en lui une spirale vicieuse qui rongeait son corps. Il avait déjà vu des gens s'auto-détruire par tant de haine, préférant mourir que de ne pas se venger, oubliant toute raison et toute peur. Etun était possédé par un démon qui se libérait alors que sa rage augmentait en lui, consumant son corps centimètre par centimètre.

Il envoya une boule de neige sur le visage du rôdeur qui le contempla d'un regard noir. Sa rage avait été décuplée par cet affront :

-Qui es-tu pour avoir osé cela ?
-Pas un mec qui se laisse commander par un démon en tout cas

A ces mots, Etun se jeta avec rage sur Asenath. Son bras de chitine était effilé comme une lame de rasoir. Le mécano bondit sur deux pieds, pris le bras de son ami avec son bras mécanique et d'un geste le plaqua sur le sol.

- ça suffit ! Tu vas m'écouter ! Je sais pas ce qui t'arrive, mais si à chaque fois que tu laisses passer ton émotion tu deviens dangereux pour les autres, il vaut mieux pour nous tous que je te tranche la gorge

Le mécano sorti une lame d'un flanc de son armure et en posa la partie coupante le long de la machoire. Le corps d'Etun arreta de bouger...il tourna sa tete lentement avec l'allure de l'homme qui ne voulait pas mourir.

[================]


Asenath se releva en premier. Etun était assis, en train de contempler l’orbe qui lui avait fait défaut alors que le mécano nettoyait ses instruments.

-Nous avons bien avancé, il faut rentrer voir combien il nous en manque avec les autres.
-Pourquoi faisons-nous ça ? demanda Etun

Asenath le regarda perplexe.

-Depuis quand tu te poses des questions ?Il soupira en souriant. La réponse ne dépend que de toi. Peut-être pour la récompense à la fin … pour la gloire, la renommée, le plaisir d’aider. Se poser cette question ne te fera pas avancer.

Il tendit le bras à Etun qui le pris, fit un bond et se retrouva sur ses jambes. Asenath hocha la tête et se mit en route.


[========================]


Il n’avait pas neigé depuis bien longtemps. Les rayons du soleil ont fait fondre la partie supérieure de la neige laissant une couche de glace sur la poudreuse qui craquelait sous leur pas. Le voyage était dur, remontant les pentes avec ferveur tandis que le froid s’insinuait en eux.
Ils étaient perdus dans leurs idées jusqu’à ce qu’un rire cristallin s’échappa d’un val enneigé.
Le duo se regarda un instant :

- Je pense que c’est Amaluna et Ashanta. On est proche.[i]


Dernière édition par Asenath Kelen le Mar 2 Juil - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Mar 2 Juil - 21:54

Kimara n’aimait vraiment pas l’eau et le geyser juste derrière lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Le troue l’avait amené dans diverse tunnel, le déplaçant a une vitesse folle dans l’eau froide du lac avant de l’éjecter en l’air. Kimara se relevait donc difficilement de ce petit voyage, s’appuyant sur son espadon pour rester debout, il avait le tournis. Son équipement était totalement trempé, mais il ne s’inquiéta pas pour ses armes, elles sont en un matériau inoxydable. Kimara se permit quand même de se saisir de sa barbe et de ses cheveux pour les dégorgé de toute cette humidité, les pressant entre ses doigts. Il enleva aussi ses bottes pour les vidé de l’eau qu’elles avaient accumulées. Une fois ses esprits remit en place, Kimara rangea son espadon pour se saisir de Ghal Maraz et de son bouclier, histoire de reprendre la route. Le guerrier ressentit alors un picotement sur le visage, une sensation tellement froide qu’elle le brulait presque.

"Mais, mais, mais..."

Ashantha lançait une boule de neige à Kimara, le touchant en plein visage. Il aurait bien voulue riposter, mais son code de chevalerie l’obligeait à ne pas faire de mal aux enfants…c’est donc plusieurs boules de neiges qui commencèrent à pleuvoir sur le chevalier, le gelant totalement au niveau du visage. Il trouverait cela amusant en y repensant plus tard, mais pour l’instant ce n’est pas vraiment sa tasse de thé.

"Il suffit!"

Kimara leva son bouclier, se protégeant du mieux qu’il le put face à l’agression glaciale de Ashantha. Au bout d’un petit moment, la jeune fille arrêta, surement grâce a Amaluna qui venait de se poser non loin, chevauchant un gardien a la forme d’aigle géant. Kimara remit son marteau a sa ceinture, s’enlevant toute la neige de son visage grâce à sa main droite. Le guerrier se permit une petite plaisanterie, a l’attention de la gamine, en arrivant à proximité des deux filles.

"La prochaine fois, j'aimerai ne pas avoir à subir votre courroux!"

C’est après cette petite boutade, que Amaluna replongea Kimara dans le sérieux de leurs mission, en lui posant une question.

"Kimara, combien de perles as-tu amassé ?"

"Je n'en ai que 2..."

D’un simple geste de la main et en évitant de faire tomber son équipement, le guerrier plongea sa main dans son sac pour en retirer les deux orbes lumineuses. Il présenta ainsi son butin à Amaluna, un peu gêné de ne pas avoir eu le temps d’en prendre plus. Malgré tous ses efforts, les deux golems lui avait donné du fils a retorde, surtout le second, le gardien du lac.

"Tiens, voila Asenath qui reviens avec notre bon ami."

En effet, non loin de là, l’homme de métal et le rodeur arrivaient. Les deux n’avaient pas l’air au meilleur de leurs formes, le combat avait dû être très rude contre les gardiens de leurs orbes.
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Jeu 4 Juil - 5:48

Je me pencha, hilare, vers la jeune métamorphe et lui chuchota que j'aimerais bien voir son couroux s'il n'est pas capable de riposter aux boules de neiges de deux jeunes femmes... Elle éclata de rire et sa légèreté me gagna et je pris part à son expression sonore de son bonheur constant. Une lance me transperça la poitrine, recouverte d'eau. Je me retourna sur moi-même et vis un gardien petit, rapide et qui semblait plus intelligent qui avais trois perles dans le dos. Ashantha s'était figée. Je me laissa éclater en pluie fine se transformant en neige et regroupa rapidement mes particules de flocons sur le bout de la lame du gardien.

J'échangeat un long regard avec le guerrier qui ne portait aucune armure et me métamorphosa en eau. Je glissa le long de la lame alors que la lycantrophe s'occupait de le distraire et entra au coeur de son système étrange. Au centre même de son corps de métal, je repris forme humaine en poussant sur les paroies de sa personne. Il explosa sous la pression marine et ses morceaux allèrent joncher la neige tout autour de moi en même temps que les perles roulaient vers Ashantha. La gamine les attrapas en me regardant étrangement, comme si j'avais monter dans son estime et me souria. Je lui rendis son sourire et marcha vers elle.

Vite fais, bien fais, tu ne crois pas ?
Je suppose... Ah tiens ! Voilà Étun et Asenath ! cria l'enfant en courant vers le duo à l'aura étrange...

La gamine traversa la plaine de neige en gambadant et sauta au cou d'Étun qui alla se choir dans la neige, visiblement surpris par le geste de l'impulsive enfant. Il maugréa quelques instants et visiblement se ravisa de l'envoyer valser au loin... Il attendis qu'elle se relève et l'entraîne vers Kimara au nom de famille imprononçable avant de se défaire gentillement de son étreinte bouillonnante d'énergie.

Alors ! Asenath, Étun ! Combien de sphères ? Dites dites dites !

Elle étais touchante, sautant sur place en essayent d'avoir un visage sévère, je suppose. Ses flèches cliquetaient entres elles et je remarqua qu'elle n'en avait fait aucun usage... Sa lycanthropie était puissante mais je suppose qu'elle gardais ses armes pour lorsque sa magie arriveras à son terme...
Revenir en haut Aller en bas
Asenath Kelen
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 27
Armes favorites : Bras mécanique, Energie
Attribut(s) élémentaire(s) : Energie 35%
Renom : 13

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Jeu 4 Juil - 10:37

Asenath regarda Etun s'effondrer sous le poids d'Ashanta un instant avant de se rappeler qu'une telle chose pouvait le mettre en colère. Il s'agenouilla vers la petite et s'autorisa à dire :

- Eh bien, l'air frais à l'air de te faire du bien. Tu veux bien retourner voir Amaluna, il faut que le rôdeur se repose. T'en fais pas pour le nombre, j'irais voir Amaluna juste après.

Ashanta le regarda un instant. Sa "monture" du moment était enfoncé de 10 cm dans la poudreuse et ne bougeait plus. Il regardait d'un air amusé la petite et n'essayait même pas de se relever  tant il était épuisé.

-Ah, pardon très bien, marmonna Ashanta avant de se relever.  Comment tout ça ça s'est passé ?

-Plutôt bien, avoua Etun d'une petite voix discrète.

Ashanta semblait radieuse et ... s'amuser. Elle ne fit même pas attention aux premiers mots qu'elle entendait du rôdeur et s'en alla légère comme un cabri. Il me tendit une main que je pris, et l'aida d'un geste à se remettre sur ses jambes.


-Je ... Je hais la neige, m'annonça t'il.

Il commença à se tapper les flancs et son habit sembla moins blanc. Malheureusement à mesure de ses coups, un peu plus de neige s'insinuer sous son habit.


- Ahah, me permis-je de rire. Espérons qu'on pourra trouver un abri pour cette nuit.

- Ca a l'air mal parti, regarde Amaluna... Elle pete la forme.
- T'inquiète pas, j'irais lui en parler.

Alors que le rodeur enlevait une partie de sa cape pour pas qu'elle s'impregne d'eau, Asenath serra les mains de Kimara.

- Comment tu vas ? De loin je pensais avoir vu un geyser t'expulser. Si c'est le cas ... je vois qu'on a plus ou moins tous eu des problèmes. Il s'interrompit une seconde et regarda Amaluna. Excuse-moi, il faut que je lui parle. AMALUNA !

Puis il s'en alla vers elle.

[====================]

- Alors combien vous en avez trouvé ?

Elle avait posé la question avec le ton froid qui la caractérisait, elle ainsi que son environnement de prédilection. Il était allé voir Amaluna quelques secondes avant pour lui demander de parler en privé et qu'ils avaient une requete à lui faire.

-Cinq, mais si je t'ai attiré à l'écart ce n'est pas pour ça.

D'un coup d'oeil, il demanda à Amaluna de regarder le Rôdeur.

- Et quoi ?


- Et ... comment tu choisis tes compagnons de route ? Non, ne réponds pas, clarifia t'il d'un mouvement, c'est pas la question. Etun pourrait couter très cher à nos vies et être le fruit d'un dissencion qui ferait que ta quête se complique plus que de raison.

Le vent se levait, signe que la journée commencerait à s'étouffer dans le voile noir de la nuit. Des volutes de neige se soulevaient comme dans un désert de sable et jetait un froid en lui, comme en chacun. Une tempête pourrait se lever à chaque instant avec les nuages qui approchaient.

- Il faut qu'il se repose à tout prix et qu'on fasse très attention à lui.

Elle sembla songeuse mais le mécano n'aurait pas su dire si c'était pour la remise en doute de la confiance qu'on devait s'apporter ou bien si c'était pour sa demande de se reposer.

- Je ne suis pas du genre à m'inquiéter pour rien, mais pas du genre non plus à jouer les inconscients.
Revenir en haut Aller en bas
Kimara
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 24
Armes favorites : Marteau
Attribut(s) élémentaire(s) : Feu
Renom : 12

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Mer 31 Juil - 23:31

Ashanta avait finalement arrêté d’occire Kimara à coup de boules de neiges quand Asenath et Etun revinrent vers le groupe. Le chevalier serra amicalement la main de l’homme mécanique quand celui-ci vint prendre de ses nouvelles, mais il repartit bien vite vers Amaluna qui ruminait dans son coin. Le chevalier commença alors à frissonner légèrement, remarquant le vent frais qui frappait contre son corps trempé. Il se tourna alors vers Etun, le rodeur, histoire de lui demander quelque chose.

"Bon…je sais pas trop de quoi ils discutent…mais moi je suis tremper, je vais préparer le campement. Ashanta, tu m’aide à trouver du bois sec s’il te plait ?"

Sans même un mot, le rôdeur aida le chevalier, ramassant quelques branches et buches sèches autour du campement. Kimara rassembla ainsi un petit tas de bois, tentant désespérément de l’allumer avec tous les moyens conventionnelles…il n’y arrivait pas, le bois étaient soit trop humides, soit il faisait trop froid. Le chevalier s’arrêta donc, sortant son marteau pour le poser sur le tas de bois, récitant une petite incantation. Les flammes jaillirent de l’arme de Kimara et le feu pris enfin, englobant tous le campement dans une douce chaleur. Kimara n’aimait pas trop utiliser la magie, mais c’était parfois drôlement pratique. Le chevalier se tourna alors vers Amaluna et Asenath, encore en train de discuter un peu plus loin.

"Venez-vous réchauffer tant qu’il est encore allumé."

Le chevalier s’assit près du feu, profitant de sa chaleur bienfaitrice pour réchauffer ses vêtements trempés et ses doigts gelés. A mesure que le temps passait, Kimara ajoutait un peu de bois dans le feu, ravivant la flamme en soufflant parfois dessus. L’Hylien s’arrêta alors, choisissant se petit moment de repris pour faire un somme. Kimara s’allongea près du feu, pas trop pour ne pas se bruler et il ferma les yeux en marmonnant une dernière parole a ses compagnons.

"Bonne nuit à vous, dormez bien."

Kimara s’enroula dans sa cape, se servant de son sac à dos comme coussin, malgré le froid et le bruit du vent, le jeune chevalier s’endormit rapidement, sombrant dans les méandres du sommeil profond.

__________

Kimara ouvrait alors les yeux, une bourrasque de vent lui avait projeté de la neige sur le nez et le Chevalier se redressa lentement en s’époussetant le visage. A la lueur faiblissante du feu, cela faisait à peine deux heures qu’il était endormi. Kimara se releva donc en grognant son mécontentement, il faisait un rêve plutôt agréable au moment de son réveil. D’un geste machinal, le chevalier se saisit de petit bois pour alimenter le feu, cela réchaufferai ses compagnons, surement encore dans le pays des rêves…ou des cauchemars. Alors que Kimara s’apprêtait à reprendre sa place, s’emmitouflant dans sa cape comme s’il s’agissait d’une confortable couverture, il remarqua qu’autour du feu de camp, la nuit était étrangement noire…on ne voyait ni la lune, ni les Etoiles, c’était comme si un brouillard les entouraient peu à peu le campement. Pris de panique, le chevalier se saisit donc de son bouclier et de son marteau, tentant de se protéger contre la noirceur enveloppant peu à peu sa vision. C’est alors qu’il aperçue du mouvement, juste à côté de lui. Kimara se saisit d’une des branches de le feu et il l’envoya dans la direction ou il avait vu du mouvement, dévoilant ainsi les alentours.

"C’est quoi ce truc !?"

Si l’agitation n’avait pas encore réveillé ses camarades, le bruit qu’il fit en de surprise le ferait surement. Juste à quelque mètres du feu de camp se tenaient 8 créatures, des golems protecteurs a en jugé par leurs apparence mécanique…Le Chevalier leva son marteau, prés à encaisser la moindre attaque qui viendrait à lui. Les montres avait une étrange forme, un crane ovoïdes, effiler sur la longueur, une bouche pleine de crocs remplie d’une autre bouche pleine de crocs, deux bras et deux jambes et un corps très fin. La caractéristiques la plus étranges c’est qu’elle se déplaçait silencieusement autour d’eux, se mouvant telle des félins dans l’obscurité. La première créature fonça sur le chevalier qui tint sa position, prés à riposter.
Revenir en haut Aller en bas
Amaluna Dragomir
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Nombre de messages : 59
Armes favorites : 2 Griffes + 2 double lames
Attribut(s) élémentaire(s) : 95 % Glaçe ~ 5% Eau
Renom : 20

MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   Jeu 9 Jan - 20:40

Le vent se levait, signe que la journée commencerait à s'étouffer dans le voile noir de la nuit. Des volutes de neige se soulevaient comme dans un désert de sable et jetait un froid en lui, comme en chacun. Une tempête pourrait se lever à chaque instant avec les nuages qui approchaient.  Je regardais l’homme. Ses cheveux noirs en bataille, un peu mouillés par la neige qui moutonnait le paysage. Son visage doux. Rien, en lui, ne trahissait une quelconque particularité. Mais je faisais confiance à Asenath, pour peu importe quelle raison. Combattre avec quelqu’un était la meilleure façon de connaître quelqu’un. Ses prunelles céruléennes semblaient effectivement avoir vu quelque chose dans cet homme du sud.

«Il faut qu'il se repose à tout prix et qu'on fasse très attention à lui.» Ajouta-t-il, son ton se faisant pressant.

Je pris un moment de réflexion. Si cet Étun était en équilibre si précaire, je voulais l’avoir proche de moi. Mais une telle requête soulèvera des doutes en sa personne. Ashantha baillait, dans le décor, parlant avec Kimara. Je ne voulais pas passer une nuit dans ses lieux interdits, mais l’avertissement d’Asenath me taquinait l’esprit.

«Je ne suis pas du genre à m'inquiéter pour rien, mais pas du genre non plus à jouer les inconscients.» Dit-il, plus sérieux que jamais.

Je regardai ma partenaire. Elle avait dans ses petits bras du bois. Visiblement, tout le monde était tombé d’accord pour monter un campement de fortune et se reposer avant la chasse du lendemain. En une journée, nous avions amassés treize perles.

«Venez-vous réchauffer tant qu’il est encore allumé.» Cria Kimara du campement.
«D’accord, mais seulement quelques heures, je ne veux pas passer plus de temps que nécessaire dans ce monde…» Capitulai-je de mauvaise grâce.

Je me dirigeât vers le feu sans me presser. Kimara fut le premier à s’endormir. Assise devant les flammes, le regard perdu dans les montagnes, mes poumons se serrant face à une telle chaleur et mon malaise affiché sur mon visage, je glissai mes doigts dans les cheveux doux et satinés d’Ashantha qui ne pouvait pas s’endormir.

«Raconte-moi une histoire, Luna !» M’ordonna la gamine en accotant sa tête sur mes jambes.
«Mais je n’en connais aucune, Ash…» Commençai-je «Il y a ce poème par exemple que je connais…»
«Vas-y !» Dit légèrement l’enfant

Étun, qui était éveillé, leva ses yeux noirs sur ma personne, exprimant un intérêt plus ou moins vif. Je cherchât les premières lignes du poème. Il parlait d’une époque où je vivait encore dans la demeure des Dragomir.

«Le soleil se lève sur les Dragomir
Et jamais il ne connaîtra de crépuscule
Cette famille possède le contrôle de l’avenir
Avec un T majuscule
Mais avenir ne s’écrit pas avec un T, direz m’en tant !
Le temps, n’est-il pas avenir aussi ?
Le soleil se lève sur les enfants du temps
Et jamais ils ne connaîtront de fin, ses petits.» Récitai-je, le regard perdu dans le lointain.
«Lulu ?» Demanda doucement Ashantha
«Oui, Ash ?» Dis-je en reportant mon attention sur ce petit trésor
«Je suis sûre que tu trouveras ton prince charmant et que tu vivras heureuse pour toujours» Dit-elle avant de fermer ses yeux.

J’eu un sourire amer. Je fermai les yeux quelques instants, mon crâne reposant dans un oreiller de neige. La froideur était bien appréciée. Mes larmes gelèrent avant qu’ils ne touchent ce duvet familier, peu importe son monde ou sa couleur.

Je me réveillai après quelques heures d’un repos qui était plus que le bienvenu, malgré mon entêtement de finir cette quête au plus vite… J’entendis un craquement, probablement le bois qui respirait, mais je me levai en position assise tout de même. Ce n’était pas le bois qui avait craqué, mais Kimara, ce vieux soldat tirant une torche improvisée flamboyante vers la frontière de notre campement. Ashantha devait avoir roulé dans son sommeil car elle avait quitté mon giron glacé pour la couverture réconfortante des braises qui me donnaient des haut-le-cœur. Le chevalier était dos à moi, ses armes prêtes à être dégainées.

« C’est quoi, ce truc ? » Dit-il, d’une voix forte.

Je me levai d’un bond alors que la petite gémissait, interrompue dans son sommeil. Je m’approchai de Kimara, levant un bras pour me protéger de la flamme de sa torche. Grimaçant, je perçai les ténèbres sans grand effort. Ils étaient là, au nombre de huit. Les montres avait une étrange forme, un crane ovoïdes, effiler sur la longueur, une bouche pleine de crocs remplie d’une autre bouche pleine de crocs, deux bras et deux jambes et un corps très fin. La caractéristiques la plus étranges c’est qu’elle se déplaçait silencieusement autour d’eux, se mouvant telle des félins dans l’obscurité. La première créature fonça sur le chevalier qui tint sa position, stoïque et prêt au combat. Amaluna ne laissa pas le temps à cette bête d’attaquer son compagnon. Elle éleva un mur de glace sur lequel s’écrasa le monstre de métal.

« RÉVEILLEZ-VOUS ON EST ATTAQUÉS » Cria-je à pleins poumons.

Je ne regardai pas derrière pour voir si mes associés dans cette étrange entreprise m’avaient entendu. Une créature me pris de pleins fouets dans son étreinte glaciale et nous allèrent valser contre la neige. Il essayait tant bien que mal de m’enfoncer le visage dans les restes du feu qui subsistait. Si près de mon point faible, j’essayais seulement de ne pas vomir, car ma magie ne me répondait aucunement. Chevauchée par le gardien des déesses, je vis avec horreur un second s’approcher avec une longue stalactite de glace. Je ne pouvait pas me transformer en neige ou en eau si facilement quand les flammes me titillèrent pendant que j’essayait de ne pas me faire tuer par le premier robot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ange, le mécano et le chevalier [PV Asenath & Kimara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ange d'or ''Terminé''
» Ange gardien
» Un honorable chevalier
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: Massif des Pic Blancs :: Les Montagnes-
Sauter vers: