Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le gentil et la malade [Pv: Mei]

Aller en bas 
AuteurMessage
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   Ven 8 Avr - 18:52

Léo marchait, ça rien de nouveau, dans la plaine d'Hyrule, ça non plus rien de bien perturbant, avec un brin d'herbe entre les doigts qu'il avait porté à sa bouche, et c'est là que ça part en banane :
Le Démon avait vu un jour quelqu'un qui sifflait avec une bête tige comme il avait dans les mains, et depuis il voulait faire pareil, sauf qu'il y arrivait pas ! Alors il avançait avec des très longues enjambées en soufflant sur son bout vert, le pliant, l'approchant de ses lèvres, l'éloignant, tirant dessus ou non, essayant de comprendre le truc qui de toute évidence était trop complexe pour lui.
Puis au bout d'un certain temps, alors qu'il voulait reprendre une grande respiration, il lâcha sans faire exprès le morceau d'herbe qui fut aspiré, ce coinçant dans sa gorge et le faisant toussoter et s'agiter un peu dans tous les sens en se tapant la poitrine ou en se tenant le cou...Un type aussi balèze qui s'étouffe comme un abruti avec un truc comme ça c'est pas...terrible...

Cependant ses efforts fut récompensés et il finit par recracher le bout végétal qui atterrit dans sa paume, puis il le regarda, le saisissant entre deux doigts et le faisant doucement tourner pour l'examiner, Léo haussa un sourcil en penchant très légèrement la tête de coté, et ouvra la bouche pour y jeter le brin d'herbe et le manger.
Mais quelque chose dans la plaine attira son regard, une silhouette, pas très grande, sans doute une femme...Elle venait dans sa direction, elle était très éloignée mais semblait marcher bizarrement, peut être quelqu'un de blessé ou de malade ? Le Démon ne perdit pas un instant et se mit à courir vers la forme pour la rejoindre au plus vite.

Lorsqu'il arriva très proche, il eut la confirmation : C'était une jeune femme, et clairement pas en forme...Alors qu'il avançait encore il l'interpella :


"Hé, ça vouaaahhhhh !"

Le géant venait de buter sur un caillou profondément enterré, assez pour le faire tomber juste devant l'inconnue, qui s'effondra à son tour, sans doute à cause d'un problème de santé, mais en plein sur lui qui servit alors de coussin...
Ne voulant pas la déranger malgré sa position un peu...carpette...Et ne souhaitant pas risquer d'aggraver son état, Léo ne bougea pas, se contenant d'articuler doucement :


"Tu es malade ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   Sam 16 Avr - 19:55

    Lorsque Mei'Lynn ouvrit ses yeux et le posa sur le monde qui l'entourait, elle ignorait où elle était et combien de temps elle avait dormi. Elle avait eu beaucoup de chance de ne pas s'être faite dévorer pendant la nuit ou tout au plus attaquer. Elle soupçonnait alors son frère de l'avoir aidé en prenant son corps contre son gré... Mais elle passa l'éponge parce que si elle était encore entière s'était grâce en lui en fait... Elle se redressa et observa autour d'elle. Il faisait jour, jusque là pas de problèmes. Elle était dans la plaine, jusque là, tout va bien. Mais une question lui vint à l'esprit : Que diable foutait-elle là encore une fois ?! Lorsqu'elle avait fermé les yeux, elle était tranquillement allongée dans une chambre à la taverne. Elle était somnambule ou quoi ? Il faudrait vraiment qu'elle ait une discussion avec son frère un jour. Et une bonne.

    Plutôt en forme, elle se releva sans difficulté. Une grande première... Qu'est-ce qu'il avait encore foutu celui là ? Enfin, du moment que son corps était en bon état, c'était le principal. Elle ramassa son sac qu'elle glissa en bandoulière et entreprit alors de marcher dans la plaine. Tout se passait plutôt bien. Jusqu'au moment où son frère se réveilla au fond de son âme. Elle sentit sa colère, sa méfiance, envahir son corps. Animée d'un colère qui n'était pas la sienne, Mei'Lynn ne comprenait plus rien. Elle ne voyait qu'un silhouette au loin et c'est ce qui semblait mettre son frère en rogne.

    Prise d'un violent vertige, elle se mit à chanceler, à marcher en zigzag. Comme si la colère de son frère l'avait complètement vidée de son énergie. Elle tenta de résister aux assauts de celui-ci sur sa conscience. Ce qui la rendait encore plus faible... Son regard se voila et avant même qu'elle ne puisse répondre à l'homme qui venait de s'étaler au sol, elle tomba elle aussi mais sur lui. Elle aurait voulu répondre à sa question mais son corps ne répondait plus, elle sombra lentement dans un état d'inconscience...
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   Sam 16 Avr - 20:28

Léo tentait de se tordre un peu le cou pour regarder la jeune femme qui s'était effondrée sur lui, sauf qu'à part faire craquer ses os, il ne réussit rien ! Et son absence de réaction l'inquiétait...La position n'aurait pas été très confortable pour qui que ce soit, même pour lui, mais quand on sait ce qu'il est...On ne se pose pas de questions...
Le Démon finit par poser les mains à terre, paumes au sol, à se mettre sur la pointe des pieds à l'arrière, et se décolla très légèrement du sol en restant aussi droit que possible pour ne pas faire bouger l'inconnue et ne pas risquer d'aggraver son état, et se mit à avancer ainsi !

Il dépliait ses chevilles et bougeait ses coudes jusqu'au bout des doigts pour avancer, sans faire remuer son "colis" particulier, et s'en alla, en mode "araignée" vers une quelconque civilisation où elle pourrait recevoir des soins, car si Léo était assez fort pour briser un rocher à coup de dents, et assez solide pour casser une épée avec la tête, il n'y connaissait absolument rien en médecine, et encore moins en maladies. En même temps...Sa nature l'immunisait à la quasi-totalité des problèmes existants...

Malgré sa position particulière, et c'est le cas de le dire, le Démon filait à une belle allure, aussi vite qu'un homme banal qui courrait de toutes ses forces, il ne savait pas combien de temps il lui faudrait à ce rythme pour rejoindre une ville...Alors il demanda à un cavalier qui passait par là :


"Excusez moi...Excusez moi ! Non, là, en bas ! Oui voila. A quelle distance se trouve le guérisseur le plus proche ?"

L'homme monté sur son cheval ouvra la bouche si grand qu'elle aurait pu en tomber et écarquillant les yeux : Une araignée géante à quatre patte avec une jeune fille sur le dos venait de lui demander son chemin ? Il bégaya vaguement "Cocorico" en désignant du doigt le chemin, et la "créature" lâcha un "merci" avant de repartir avec sa course étrange...
Une fois le choc passé, ce qui prit au moins dix minutes, le cavalier éclata de rire en réalisant ce qui s'était passé, mais c'est une autre histoire...

Léo accéléra autant qu'il put, sa vitesse n'étant limité que par les mouvements de son "bagage", il se stoppa donc à la limite de la faire remuer, ce qui correspondait à la vitesse moyenne des bons sprinteurs humains, et ne s'arrêta qu'après un bon moment de voyage devant l'escalier du village Cocorico, avant de devoir se retourner et tendre les bras pour monter à l'envers dans sa position débile l'escalier...
Le Démon dut en faire autant pour chaque escaliers du village, et après avoir fait marré les trois quarts de habitants, il se mit à avancer pour mettre des coups de tête dans la porte de l'apothicaire pour qu'on vienne lui ouvrir, une fois que ce soit fait, il fonça jusqu'à l'arrière cour, et recommença avec la porte du fond, il savait grâce à un spécialiste des soins que le véritable "médecin" s'y trouvait, on finit à nouveau par lui ouvrir...

Léo se glissa rapidement dans le bâtiment, et exposa rapidement le problème alors qu'on prenait la jeune fille pour l'allonger sur la table, faute de mieux, et commencer à faire différentes observations douteuses alors que le Démon alla s'adosser au mur dans un angle sombre, s'enveloppant involontairement dans sa cape, disparaissant ainsi presque dans la faible pénombre...Attendant le verdict de l'apothicaire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   Dim 12 Juin - 21:09

    Tandis que Mei'Lynn restait inconsciente, allongée sur le dos de cet homme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, son frère ne se fit pas prier pour prendre le contrôle de son corps. C'était tellement rare qu'il savourait ce moment comme quelqu'un qui prenait l'air après avoir été trop longtemps enfermé. Les yeux de la jeune femme s'étaient alors ouvert, se colorant de leur couleur rouge trop irréelle. Il se rendit contre de sa position assez inconfortable mais ne pouvait pas bouger sous peine d'attirer l'attention sur lui. Chose qu'il ne voulait en aucun cas. Mais comment faisait sa soeur pour s'évanouir n'importe où même sur le dos d'un homme ? Ceci dit, la situation faisait bien rire Miles. Nul doute que cette histoire d'homme araignée resterait gravée dans les mémoires même dans les générations futures.

    Mais ce qui le dérangeait vraiment c'était l'aura de cet homme. Il avait quelque chose de démoniaque bien enfoui au fond de lui. Jamais il ne le laisserait faire de mal à sa soeur. Et c'était à cause de ça que sa colère s'était diffusée dans tout le corps de Mei'Lynn. Sur le coup, il s'en voulu de ne pas avoir gardé le contrôle de soi-même. Pendant qu'il réfléchissait, il sentit son corps d'emprunt décoller de celui du pauvre homme qui avait du le porter jusqu'au village après s'être récolté moult moqueries de tous types. Il eût envie de rire lorsque cet homme qui se disait apothicaire tenta de l’ausculter. S'il finirait par trouver quelque chose, il ne trouverait qu'une vulgaire anémie, rien qui soit capable de décrire vraiment la maladie de la jeune femme. Personne ne l'a trouverait jamais d'ailleurs...

    Une fois que l'apothicaire avait fini avec le corps de sa soeur, il décida qu'il était tant pour lui de montrer qu'il était réveillé. Il profita que sa soeur dormait toujours au fond de leur esprit pour tenter d'avoir une conversation potable avec ce Démon qu'il jugeait d'ailleurs un peu trop imposant pour lui qui était pour le moment bloqué dans le corps de sa soeur. Il n'allait pas utiliser ses pouvoirs maintenant alors qu'il était à peine réveillé... Il se redressa lentement et papillonna des paupières dévoilant ses yeux rouges sang. Un sourire s'étira le long de ses lèvres, un sourire moqueur. Plus rien de fragile n'habitait le visage de la jeune femme. Même la voix masculine qui sortait de ses lèvres pâles ne lui appartenait pas. Certes la voix était douce au point d'en être douloureuse mais ce n'était pas la véritable Mei.


_ Alors c'est toi qui l'a "sauvée" ? Pas la peine de te cacher, je ne mors pas. Enfin, pas encore ~
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Aventurier en herbe
Aventurier en herbe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Armes favorites : J'me bats pas ! Pas taper !
Attribut(s) élémentaire(s) : Ténèbres
Renom : 44

MessageSujet: Re: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   Dim 12 Juin - 22:45

Léo regarda la jeune femme se redresser lentement, les yeux rouges comme les siens, et un sourire étrange, faible mais étrange, sur les lèvres...Et le Démon hausse un sourcil intrigué lorsqu'"elle" lui parlait d'une voix bien trop masculine pour une fille...

_ Alors c'est toi qui l'a "sauvée" ? Pas la peine de te cacher, je ne mors pas. Enfin, pas encore ~

Le géant garda une mine fermée. C'était trop louche, souffrait-elle d'une double personnalité ? Non...C'était pire que ça car une double personnalité n'affectait pas le corps, or la voix était celle d'un homme là, pas celle d'un esprit étrange Et cette histoire de "mordre", depuis quand on mord quelqu'un ? Surtout si il vient de nous aider ? Bah, de toute façon lui ne risquait rien...Mais peut-être qu'il venait de sauver un être mauvais ? Alors autant mettre les points sur les i...Ou les poings sur les yeux ! Restant dissimulé dans l'ombre de son angle, Léo parla d'un ton neutre dans lequel transpirait un air glacial :

"Je m'appelle Léo. Je tiens à préciser immédiatement que si jamais tu es une créature maléfique ou quoique ce soit, tu ne quitteras pas cette pièce. Compris ?"

C'était du bluff...Malgré le mur impassible qu'était son visage et la lame givrée qu'était sa voix, le Démon ne tenait absolument pas à se battre. Depuis longtemps sa philosophie était que la violence appelle la violence et que ce n'est pas en brisant quelqu'un qu'on arrêtera les problèmes. De plus, tout être étant né mérite de vivre et quelque soit ses actes il est triste de devoir lui ôter la vie...Même un monstre ne devrait pas être tué, même si il était un terrible meurtrier ça serait mal...Alors cette jeune femme, quoiqu'à l'état mental étrange, dont il ne savait même pas si il était bon ou mauvais, ne méritait même pas une pichenette.

Cependant il était hors de question de laisser s'échapper un potentiel criminel ! Alors autant mettre au clair sa menace. Aussi le géant continua son jeu de marbre :


"Commet un seul méfait, et tu ne verras même pas la Mort te faucher !"

Menacer de mort un(e ?) inconnu(e ?) alors qu'il préférait perdre la vie que l'ôter au moindre malfaiteur, c'était...dur. Ne serait-ce que ne pas trahir sa vraie pensée, était une épreuve des plus difficiles pour le colosse. Mais si au moins ça pouvait éviter un quelconque acte malveillant, alors ça serait une action de génie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gentil et la malade [Pv: Mei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gentil et la malade [Pv: Mei]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: La Plaine :: La Plaine-
Sauter vers: