Forum RPG Zelda
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moment de détente [PV Mei]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moment de détente [PV Mei]   Mar 15 Mar - 0:00

    Le soleil avait tapé fort toute la journée, même si la jeune femme avait passé la plus part de sa journée dans le domaine de la guilde de Moordenaar, à passer des tests de capacités, à répondre à des questions et tout le tralalala. Ça lui avait rappelé ses quatre années au temple, avec ce foutu prêtre pour une rééducation psychologique, comme quoi tuer et boire du sang ce n’était pas normal. Mais au contraire, cette fois, elle n’avait pas eu besoin de se répéter dix fois avant de se faire comprendre. Elle avait passé des tests physiques aussi, qu’elle avait finalement relevé malgré les quelques obstacles qu’elle avait rencontré. Dégoulinante de sueur, épuisée et le corps douloureux, elle avait quitté le refuge de la guilde en direction de la rivière Zora, un endroit beaucoup plus calme que le lac, avec toutes ses attractions touristiques, pour se reposer et prendre le temps de se nettoyer un peu, à l’abri de regards indiscrets. Ce n’était pas qu’elle était pudique, bien au contraire, ce n’était qu’un corps, mais elle avait envie de silence.

    Sur le chemin, en plein milieu de nulle part, Sydney tomba sur le une jeune fille. Curieuse, elle s’en était approchée et s’était doucement accroupit à ses côtés : elle dormait. Enfin, c’est ce qu’elle croyait, mais Sydney déposa sa main sur le front de l’inconnu : c’était comme si elle faisait de la fièvre. Elle n’avait pas dû bien s’hydrater en cette chaleur. D’habitude, l’Hylienne aurait laissé cette personne là, au beau milieu de la vaste étendue verte, mais fouiller la pourquoi, elle avait envie de l’aider. Soudain élan de bonté, Sydney l’avait mise sur son dos, déplaçant sa besace sur sa poitrine. Elle se remit en chemin, beaucoup plus lentement que précédemment.

    Le soleil était en train de se coucher lorsque Sydney – et la jeune fille sur son dos – foula les rives de la rivière Zora. Ici, Sydney était sûre d’être tranquille un minimum. Il n’y avait que les grenouilles et le courant de la rivière pour troubler le calme. La jeune femme remonta le cours d’eau jusqu’à ce qu’elle trouve un petit bassin, entre deux rochers, où le courant semblait beaucoup moins fort et la rivière moins creuse, juste assez d’eau pour la recouvrir jusqu’aux hanches, et une fois assise, l’eau lui arriverait environ en haut de la poitrine. Prédictions, bien sûr. Elle s’était dit qu’elle en profiterait aussi pour laver ses vêtements et revêtir ceux de rechange. Il y avait aussi un arbre qui procurait une ombre au sol, parfaite pour que la jeune fille qu’elle avait aidé reprenne ses esprits à une température plus fraîche. Bien sûr, avant de vaquer aux occupations qu’elle s’était fixée, Syd s’agenouilla au bord de la rivière pour y récolter de l’eau fraîche avec sa gourde, qu’elle fit boire à la jeune fille, toujours inconsciente. La jeune femme aux yeux violets était resté un moment à la contemplé, se demandant si elle devait ou non retirer la robe de la jeune inconnue, pour que la température de son corps chute plus rapidement, mais elle s’était quand même gardé une petite gêne.

    Sydney déposa son sac de cuir au sol, tout près de l’inconsciente et retira sa chemise ainsi que son bustier en s’asseyant en tailleur, au sol, face à la rivière, dos à la demoiselle. Une fois ses vêtements plié avec soin et déposer à ses côtés, la jeune femme s’appliqua à se débarrasser de ses bottes. Elle frotta ses pieds contre l’herbe pour simuler un massage, ce qui la fit soupirer doucement : c’que ça faisait du bien, nom de Din ! Une fois ses pieds dégourdis, la jeune femme se leva et c’est seulement quand ses pieds se firent lécher par le faible courant de la rivière Zora qu’elle enleva le reste de ses vêtements. Elle avait dans ses mains sa tenue, laissant seulement sur la berge ses bottes et ses armes, ainsi que sa besace.

    La jeune femme entra doucement dans l’eau, qui était plus froide que ce qu’elle avait imaginé. Son corps frissonna avant de continuer sa marche vers un petit rocher qui sortait de l’eau : parfait pour lui servir de table pour déposer sa tenue. Sydney, arrivée à l’arbre, se mit à genou, ne pouvant s’empêcher de murmurer dans sa barbe par la froideur de l’eau qui la recouvrait maintenant jusqu’à la moitié de la poitrine.

    Bien vite, son corps s’habitua à la température des flots. Le bout de ses doigts avaient pris une légère teinte bleuté, mais Sydney ne s’en affala pas : elle était si frêle quand il s’agissait de froid. Toujours avec son regard blasé et dénué d’émotions, la jeune femme s’était mise à frotter ses vêtements, un par un. Elle détestait faire ça, mais pour une fois, drôlement, ça la détendait. Et puis ça la répugnait de se promener et de rependre une odeur qui faisait retourner les têtes et tuait les mouches. Elle se retournait parfois pour vérifier si la jeune fille se réveillait et continuait ses affaires, doucement, nullement pressée du temps que ça lui prendrait. Elle était bien là, au froid, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de détente [PV Mei]   Jeu 17 Mar - 0:50

    Des cris s'élevèrent parmi le brouhaha de la ville. Des cris d'horreur puis des cris de colère, de rage. Mei'Lynn, ou plutôt le vampire en elle, n'avait pas su attendre la nuit pour assouvir sa soif de sang toujours plus grande. C'était dur pour lui de ne pas pouvoir se nourrir par le biais de son hôte qui ne supportait ni nourriture humaine, ni sang. Elle était en pleine transition. Ni vampire, ni humaine. Un peu des deux... Ses yeux rouges, ses canines, tout ce sang sur elle avaient provoqué un terrible contraste avec son apparence de fille fragile. Ce qui avait provoqué la surprise puis la peur des habitants de la cité. Un père de famille avait crié, au milieu de tout cette stupéfaction, que la jeune fille était l'assassin de sa fille. Un monstre au visage humain qui se nourrissait de sang. Un monstre de légende. Un monstre à éliminer rapidement.

    Le vampire, contrôlant toujours sa sœur, avait utilisé sa magie des ténèbres pour se transformer en petites particules et réapparaitre un peu plus loin dans la ville. Ce qui avait affaibli considérablement l'énergie vitale de sa sœur, peu habituée à ce genre de magie. Les habitants ne tarderaient pas à les rattraper à ce rythme... Il décidé alors donc de fusionner avec sa sœur, complètement, pendant le moment où il était capable de le faire, remplaçant l'énergie de sa sœur par la sienne. C'est une technique qui les affaiblissaient tous les deux mais il n'avait pas le choix s'il voulait s'en sortir. Le corps de la jeune femme prit alors la morphologie d'un homme, celui de son frère. Il passa alors pour un simple habitant atteint d'albinisme. Miles quitta rapidement la ville, littéralement affaibli. Lorsque ses forces le lâchèrent complètement, Mei'Lynn reprit son apparence normale et s'écroula au sol, inconsciente, au milieu de la plaine. Elle était horriblement vulnérable. Comme d'habitude. Elle haïssait vraiment sa maladie et tout ce qui allait avec, sa faiblesse, ce besoin incessant de se reposer sur quelqu'un, sa transformation...

    Inconsciente, ainsi que son frère au fond de son âme, elle ne sentit pas qu'elle se faisait porter par cette jeune femme de Moordenaar qu'elle ne connaissait pas. Elle ne sentit pas non plus la fraicheur du lac, n'entendit pas les clapotements de l'eau sur le rivage, ni les chants des oiseaux et des des grenouilles. Chants qui s'arrêtèrent d'ailleurs dès que Mei' fût posée sur le sol comme si le sixième sens de ses animaux ressentait sa nature profonde. La jeune fille récupéra ses forces en plusieurs heures tandis que le vampire se réveillait plus vite qu'elle et restait au fond de son âme pour simplement aider sa sœur à récupérer. Mei'Lynn ouvrit alors lentement ses yeux d'argent liquide, prenant peu à peu conscience du monde qui l'entourait. Elle sourit, se sentant vivante. A chaque fois, elle avait peur de s'être transformée et de ne plus ressentir les choses propres aux humains. La chaleur du soleil, la douceur de la brise, les gouttes d'eau...

    Les gouttes d'eau ? En parlant de ça, la jeune femme ne se souvenait de rien encore une fois. Comme a chaque fois, elle avait des absences. Que faisait-elle près du lac ? Et couverte de sang qui plus est ? Elle n'en avait pas la moindre idée.. Et à présent, son frère dormait au fond d'elle. Elle soupira, elle en avait un peu marre de ne jamais savoir pourquoi elle se réveillait à tel ou tel endroit. Mei'Lynn se redressa sur un coude, observant autour d'elle. Elle avait déjà eu l'occasion de venir ici mais pas d'y rester vraiment. La jeune femme s'asseya et regarda le lac. Son regard croisa alors celui d'une femme nue dans le lac. C'était elle qui l'avait sauvée ? Elle se surpris elle-même à rougir quelque peu et regarda ailleurs un moment avant de reporter son regard sur le lac et de lui adresser un signe, utilisant ses mains comme porte voix pour lui parler même si sa voix était faible et cassée.


_ Merci de m'avoir aidée ! Je n'oublierais pas ma dette !

    Elle rassembla ses affaires et voulu se lever pour partir. Mais une fois de plus, ses membres ne la portèrent pas. Elle s'écroula lamentablement et tomba dans l'eau. Elle avait honte de s'afficher comme ça devant un inconnue mais elle n'avait pas vraiment le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de détente [PV Mei]   Dim 20 Mar - 20:32

    Sydney était toujours dans l’eau, silencieuse comme la mort, se laissant bercer par les bruits ambiants. Drôlement aussi, elle se remémorait le passé, toutes les victoires et défaites qu’elle avait vécu avec son « père » et sa petite bande de mercenaires. Elle ne put s’empêcher de sourire doucement et de glisser ses doigts sur son abdomen, caressant une cicatrise. Cette marque lui rappelait qu’elle avait failli perdre la vie lors d’un combat : une flèche lui avait transpercée le ventre. Merci à la mère de Richard, habile en soins qui lui avait sauvé la vie. Elle lui rappelait aussi que la vie ne tenait que sur un fil. Sydney soupira doucement en recommençant à frotter ses vêtements de plus bel. Elle sifflotait un air, mentalement. Une vieille chanson. Elle ne se souvenait plus du titre, il n’y avait que l’air. La jeune femme dans le lac jeta un petit coup d’œil à l’arrière, comme elle le faisait depuis quelques minutes, afin de voir comment allait l’inconnue, et se trouva à fixer le regard de la jeune fille : elle était enfin réveillée. Elle ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire en la voyant mal à l’aise avec sa nudité. C’était évidemment, à la manière comment ses joues s’empourprèrent et ses yeux fixèrent autre chose. Cette dernière lui adressa un signe avant de lui adresser la parole.

    Sydney ne put s’empêcher de peser que cette fille était vraiment une petite vite : s’en aller comme ça, après s’être réveillé il y a quoi, une ou deux minutes, alors qu’elle avait été dans le coma presque toute une journée. Son corps n’allait pas la supporter bien bien longtemps, et cette pensée s’accomplit en moins de deux : l’inconnu tomba dans la rivière. Sydney ne put s’empêcher de se relever, en rigolant : elle était maladroite celle-là. La jeune femme à la chevelure de jais marcha doucement jusqu’à la jeune fille, l’eau lui arrivant plus au moins au niveau des hanches, mais elle s’en foutait. Elle était une femme elle aussi : elles avaient le même corps. Sydney lui agrippa le poignet pour l’aider à reprendre la situation en mains.

    « Pfff, si tu ne fais pas gaffes tu pourras jamais repayée ma dette. »

    Elle l’avait dit avec son visage blasé, mais il y avait un tintement d’amusement dans sa voix. Non, elle ne riait pas d’elle, mais plutôt de la situation.

    « T’es encore faible, n’essayes pas de le caché. »

    Elle avait pris un ton plus dur et avait penché la tête, simple réflexe qu’elle avait de temps en temps. Sydney avait lâché son poignet.

    « J’espère que tu as d’autres vêtements de rechange, parce que je crois pas pouvoir t’aider sur ce coup-là. »

    Elle avait regardé par-dessus son épaule, ses vêtements quotidiens toujours accrochés à la roche plate.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de détente [PV Mei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de détente [PV Mei]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est l'abruti qui a parlé d'un moment de détente ? [Trey]
» Petit moment de détente || Libre
» La cafét'?Un petit moment de détente.
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Moment de détente... ou pas [Grifter] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Zelda Triforce V5.0 Prélude :: Hyrule :: Domaine Zora :: La rivière-
Sauter vers: